Jeep® ÉLITE – Le Mans égalise face à Monaco et prend l’avantage du terrain

Dans un match maîtrisé de bout en bout, Le Mans est parvenu à égaliser en terre monégasque dans ce match 2 des finales de Jeep® ÉLITE (87-77).

C’est le genre de victoire qui peut faire basculer une série. Après une défaite étriquée dans le match 1 des finales, le MSB récupère donc l’avantage du terrain grâce à cette victoire pleine de maîtrise. Les joueurs d’Eric Bartecheky ont su gommer les errances qui leur avaient coûté le succès deux jours plus tôt. Mykal Riley a su retrouver la mire lors de cette rencontre. Lui qui était passé complètement au travers au match 1, a su de nouveau enchaîner les paniers, signant notamment un joli 4/7 de loin, pour finir le match à 21 points. L’autre homme fort côté Manceaux a été Youssoupha Fall. Lors du premier acte, le pivot n’était pas parvenu à prendre le moindre rebond. Hier il en a pris 12, avec une adresse et une agressivité précieuse près du cercle (16 points à 8/8, 28 d’évaluation). La Roca Team, pourtant sur son parquet, a semblé beaucoup trop tendre en défense et bien trop peu adroite de loin (4/21) pour inquiéter le MSB.

Le début de rencontre n’a pas laissé place au moindre round d’observation. L’avantage a été pris dès les premières minutes par le MSB avec dix longueurs d’avance après 9 minutes de jeu (22-12). Mykal Riley a fait apprécier sa panoplie offensive et Youssoupha Fall sa capacité à prendre des rebonds (5 rebonds en 5 minutes). Malgré un temps-mort pris tôt dans la rencontre par Zvezdan Mitrovic, le MSB a continué de réciter son basket (37-26). Mais c’est à cet instant précis que le show de Kikanovic va débuter. Le pivot bosnien a régalé en attaque au poste, en pénétration et même au dunk. Enfin réveillé, le public monégasque a poussé ses joueurs et l’ASM plus agressive, revenait à 41-46 à la pause.

Youssoupha Fall (à la lutte au rebond avec Ali Traoré) a su retrouver son agressivité défensive (Cyril Dodergny)

Le début de la seconde mi-temps est reparti sur un rythme moins soutenu. Les balles perdues auraient pu faire déjouer les deux équipes, mais les joueurs du Mans ont suffisamment bien défendu pour garder une distance au tableau d’affichage. Suite à un coup de chaud à trois points de leur artificier du soir Mykal Riley, le score a décollé (68-61). Pourtant, les Monégasques n’ont rien lâché dans cette rencontre, à l’image de Kikanovic (19 points à 9/11 au tir) et recolleront bien à 1 point (70-71). La fin de rencontre a été marquée par le doigt d’honneur envers le public de Mykal Riley, pour avoir été traité de « nigger » par un supporter. Incident qui n’aura pas d’impact sur l’issue de la rencontre puisque les joueurs d’Eric Bartecheky finiront par s’imposer sur le parquet de la Roca Team (87-77).

 

Grâce à une belle partition du MSB, le club manceau récupère donc l’avantage du terrain et la série part à Antarès pour le match 3, lundi à 20h45.

[amazon_link asins=’B077Z2H8HB,B078D75J6T,B076D6RHB6,B076D6RHBJ’ template=’ProductCarousel’ store=’parlonsbasket-21′ marketplace=’FR’ link_id=’bc2bb7ee-7189-11e8-ac41-2f4f94c5f60d’]

À lire également : Olekseï Efimov (Monaco) :  » L’Euroleague est un objectif « 

Betclic Elite France / Europe

Toute l'actu NBA