Lonzo Ball a été échangé à New Orleans cette nuit dans le cadre d’un deal faisant venir Anthony Davis à Los Angeles. Une tournure pas forcément appréciée par LaVar.

LaVar Ball n’a pas vraiment apprécié le trade de son fils de Lonzo dans la nuit. Alors qu’il clamait haut et fort que son fils réussirait aux Lakers, où il comptait d’ailleurs réunir tous ses enfants, le patriarche Ball a eu le déplaisir d’apprendre que son aîné était envoyé du côté de New Orleans. Et vu sa tête au moment où il apprend la nouvelle, pas sûr qu’il ait été ravi :

LaVar se trouvait à un match de Drew League à ce moment-là, et bien évidemment, les médias présents sur place se sont empressés de l’alpaguer à la sortie du gymnase pour recueillir ses impressions. Et ils sont tombés sur un Ball bien agité et volubile :

C’est le pire move que les Lakers aient jamais fait de leur vie, et ils ne gagneront jamais un autre titre. Je vous le garantis. Je vous ai dit que leur franchise était en train de se casser la gueule, maintenant au moins mon fils est parti avant que le navire coule complètement.

Un message pour Jeanie Buss ? Bonne journée à toi, prends des beignets, un verre de lait et relaxe comme une Big Baller.

Lire aussi | Les Lakers ont déjà leur cible pour compléter leur Big Three

Interrogé plus spécifiquement sur la suite de la carrière de Lonzo, LaVar est resté dans le même registre, égratignant les Lakers au passage :

Peu m’importe où Lonzo joue. Il peut bien jouer avec n’importe qui. Je veux juste qu’il soit en bonne santé, et je veux qu’il joue. Et c’est mieux d’aller à un endroit où tu peux juste jouer et faire ce que t’as à faire plutôt que d’être un mec avec des points d’interrogation au-dessus de sa tête. Tous ceux qui s’en vont des Lakers deviennent meilleurs. D’Angelo, Julius Randle… C’est ainsi.

Le patron de la famille Ball a enfin glissé un autre tacle aux Lakers, qui ont voulu échanger Lonzo depuis de nombreux mois :

Une fois que vous n’avez pas cru en lui, c’est dur de revenir en mode : « Oh, maintenant on croit en lui », car on ne sait pas si vous êtes honnêtes ou non. Vous avez eu la première chance de croire en lui, et vous n’y avez pas cru, alors devinez quoi ? C’est le moment de partir.

A l’entendre, on croirait presque que c’est Lonzo qui a demandé son transfert. LaVar Ball est en tout cas en grande forme, espérons simplement pour la carrière de son fils qu’il se fasse plus discret en Louisiane.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs