UFC – Russie ou Ukraine ? Le terrifiant Khamzat Chimaev a choisi son camp !

UFC Le message de Khamzat pour Poutine
Dmitry Osipenko (CC) / UFC (DR)

Véritable psychopathe dans l’octogone, Khamzat Chimaev n’est pas du genre à avoir peur d’exprimer ses opinions, même si elles sont sujettes à controverses. Son récent message au sujet de l’Ukraine risque encore une fois de faire des vagues, puisqu’il a visiblement choisi son camp entre les deux nations en guerre. Rappelons tout de même que sur les papiers, il est naturalisé suédois.

Publicité

On a tendance à l’oublier un peu ces derniers temps, mais la guerre entre l’Ukraine et la Russie est toujours bien réelle. Celle-ci a d’ailleurs eu des conséquences assez dramatiques pour les deux pays, l’armée russe devant notamment composer avec énormément de morts dans ses rangs (15.000 soldats tombés au combat d’après la CIA). Au-delà des pertes militaires, les athlètes originaires de là-bas ont également dû faire face à des sanctions drastiques de la part des institutions internationales.

En effet, ces dernières ont décidé de bannir la Russie en tant que nation des compétitions officielles, comme le Comité International Olympique par exemple. Les sportifs ont également plus de mal à obtenir des visas afin de se rendre à l’étranger pour leurs tournois ou, dans le cas du MMA, leurs combats. C’est d’ailleurs quelque chose qui ne plaît pas du tout à Khamzat Chimaev, véritable stat de l’UFC. Ce dernier a donc exprimé son mécontentement face à la situation, publiant un message pro-Russie sur Instagram.

Publicité

Khamzat Chimaev s’affiche pro-russe sur les réseaux sociaux



Khamzat Chimaev : Nous sommes des athlètes, chacun d’entre nous est un patriote pour le pays. Ces derniers temps, tout le monde a mêlé le sport à la politique. Nous défendons le pays où nous vivons, je suis fier de ma patrie et je sais que ma patrie est fière de moi et me soutient. Muhammad Mokaev [combattant russe qui va se bientôt se battre lors de l’UFC London, ndlr], tous ceux qui sont dignes de ta patrie sont fiers de toi mon frère.

Publicité

Originaire de la République de Tchétchénie, qui est l’alliée du gouvernement de Vladimir Poutine dans ce conflit armé, Chimaev voit donc son pays d’origine être également impacté par les sanctions. Il a de fait décidé d’afficher son soutien envers les deux nations, une décision qui peut faire extrêmement polémique dans le contexte actuel. « Borz » de son surnom avait d’ailleurs déjà créé la polémique en mars dernier, avec des propos ravageurs sur Emmanuel Macron au sujet de la Russie et Vladimir Poutine.

Seulement voilà, le retour de flamme incendiaire, ce n’est pas exactement ce qui inquiète Chimaev, considéré comme une véritable tête brûlée. La révélation psychopathe du président de l’UFC Dana White sur lui le montre bien, il n’est clairement pas du genre à reculer devant l’adversité. En revanche, il risque d’avoir le droit à une discussion tendue avec le gouvernement suédois, étant naturalisé au sein de la nation scandinave. Les dirigeants du pays ont en effet affiché leur soutien envers l’Ukraine, et ce dès le début du conflit.

Publicité

Khamzat Chimaev n’apprécie pas que le contexte politique affecte le monde du sport, en particulier les athlètes issus de la Russie et de la Tchétchénie. Son message patriote et pro-russe en est une preuve irréfutable. Pas sûr toutefois que ce commentaire soit apprécié par beaucoup de monde, y compris au sein de l’UFC.

Khamzat Chimaev Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA