Encore une action de grande classe de la part du meneur de Golden State cette nuit face à Oklahoma.

Malgré la défaite (113 à 112 après prolongations), Stephen Curry pourra se venter d’avoir casser le dos, le cou et les jambes du grand pivot espagnol…