Chaque été, les meilleurs streetballers et professionnels se donnent rendez-vous à Paris pour le Quai 54.  Des équipes du monde entier viennent s’affronter sur l’asphalte parisien pour briguer le titre mondial.

Quai 54 2014

Depuis 2002, le Quai 54 s’installe à Paris pour réunir les meilleurs joueurs de la rue sur un week-end. Passé du « petit » tournoi de rue organisé au 54 Quai Michelet à Levallois, au Trocadero en face de la Tour Eiffel, l’évènement a pris depuis quelques années une dimension internationale.
Sous la houlette de son fondateur Hammadoun Sidibé, le Quai 54 a su se réinventer et faire du tournoi un véritable show mondial, à l’américaine. Calqué sur le mythique « Rucker Park » de New York, le tournoi parisien n’a rien à envier à son homologue américain et devient « THE PLACE TO BE » à l’orée de l’été.

pip & melo quai 54Après un an d’absence (l’édition 2013 avait été annulée), le tournoi parisien faisait son retour pour sa onzième édition. Joueurs amateurs et professionnels, comme : Jo Passave-Ducteil, Thomas Larrouquis, Andrew Albicy (Pro A), Dusan Bulut (champion du monde de 3×3), Angelo Tsagarakis (Pro B) Modibo Niakaté (N2), américains, serbes, néerlandais, guinéens, congolais et belges entre autres, se sont affrontés sur le bitume du Trocadero. Au terme d’une finale magnifique, c’est l’équipe du « Tsar » Angelo Tsagarakis, Hood Mix, qui soulève le trophée 2014 face à La Relève victorieuse en 2011.

Mais au delà du basket, le Quai 54 à cette faculté de revenir à la source de la culture basket et de tout ce qu’elle représente à travers ses codes. Les shows hip-hop se sont succédés : Kaaris, Mobb Deep, Tyga, French Montana et autres troupes de danses étaient présents pour mettre le feu à cette édition 2014 déjà brûlante. Cette année, le sponsor historique du tournoi a une nouvelle fois fait les choses en grand. Jordan Brand a réussi à faire venir Carmelo Anthony et Scottie Pippen himself, entrainant la folie du millier de privilégiés installés dans les tribunes.

Pour rajouter un peu d’huile sur cette arène en fusion, le Quai 54 a offert un Slam Dunk Contest, déjà devenu légendaire, remporté par le Polonais « Lipek ».

Chaque année, Hammadoun Sidibé et son équipe mettent la barre un cran encore au dessus pour le plus grand plaisir des « Ballers ». En 12 ans d’existence, le Quai 54 à Paris s’impose comme la mecque mondiale du basket de rue.

A propos de l'auteur

Idolâtre Kobe Bryant même dans le Colorado. Padawan de Jason Kidd et Penny Hardaway à sa grande époque.