NBA : Que vaut Doug McDermott?

Doug McDermott est une véritable légende universitaire (Sports illustrated lui a rendu hommage en reprenant la une qu’ils avaient fait avec Larry Bird) avec un CV impressionnant :

  • 5 eme meilleur marqueur de l’histoire de la NCAA avec 3150 Points en 4 ans avec Creighton
  • Joueur NCAA de L’année (2014)
  • 3× Consensus first team All-American (2012–2014)
  • Meilleur scoreur NCAA (2014)
  • Joueur de l’année Big East(2014)
  • 2× MVC joueur de l’année (2012–2013)
  • 2× MVC Tournament champion (2012–2013)
  • 2× MVC Tournament MVP (2012–2013)
  • 3× first team All-MVC (2011–2013)
  • First team All-Big East (2014)

Voilà pour le CV du bonhomme en NCAA, McDermott fut ensuite drafté par les Denver Nuggets avec le pick 11, puis échangé aux Bulls avec Antony Randolph contre les picks 16 et 19 et un second tour en 2015. Les fans des Bulls furent déçus dans un premier temps, pourquoi échanger 2 choix de draft contre un joueur qui n’est pas un grand défenseur et ayant des qualités athlétiques limitées. Puis en regardant de plus prés la situation on se rend compte que Dougie est le joueur que les Bulls voulaient absolument, c’est le joueur qu’ils ont le plus observé durant l’année (Paxson la même observé durant plusieurs jours, car il était bloqué par des chutes de neige sur Creighton) et quand ont voit leurs choix ces dernières années: Joakim Noah, Taj Gibson, Jimmy Butler, Tony Snell on peut dire que leurs scouts ont du nez (malgré l’exception Marquis Teague).

 

Pourquoi tant d’intérêt pour McDermott?

 

Les Bulls ont besoin de scoring est McDermott est un monstre dans ce domaine avec 26.7 points de moyenne sur son année senior à 56.7% de réussite à 2 points et 44.9% à 3 points avec 7 rebonds et 1.6 assists en 33.7 minutes, il peut marquer de n’importe quel endroit et dans n’importe quelle position (son fadeway sur une jambe rappelle celui de Dirk Nowitzki). Malgré ça, beaucoup voient en lui un joueur unidimensionnel sachant seulement shooter, Doug est pourtant également un rebondeur correct (il fait partie des 3 joueurs NCAA ayant cumulés plus de 3000 points et 1000 rebonds) et il possède un QI basket au dessus de la moyenne qu’il a travaillé depuis son plus jeune âge avec son père Greg McDermott (coach de Creighton).  Le problème avec Doug est qu’il n’est pas très rapide, pas très athlétique (même si sur ce point il s’en sort honorablement) et surtout qu’il n’est vraiment pas bon en défense (0.1 block de moyenne sur sa saison sénior en jouant ailier fort…).  Pourquoi Thibodeau le coach expert défensif a donc jeté son dévolu sur un joueur moyen en défense? tout simplement parce que les Bulls ont besoin de points, que ce soit en sortie de banc ou dans leur 5 de départ (aucun joueur du 5 majeur n’était capable de se rapprocher des 20 points de moyennes l’an dernier). Le choix de McDermott s’explique avec le retour de Drose qui va attaquer le cercle et qui va donc être suivi par 2 voire 3 défenseurs  laissant McDermott seul en périphérie et donc le laissant artiller tranquillement à 3 points avec une défense écartée. McDermott est clairement capable d’apporter une dizaine de points en sortie de banc tous les soirs et une quinzaine de points en étant titulaire et ça pour une attaque aussi faible qu’à Chicago ça n’a pas de prix. De plus qui de mieux que Thibodeau pour améliorer un joueur avec une défense suspecte (Korver, Dunleavy, peuvent en témoigner). McDermott a d’ailleurs un boulevard pour prendre la place de Mike Dunleavy dans le 5 (Dunleavy est vieillissant et les rumeurs de transfert à son sujet ne s’arrêtent pas, surtout qu’il est dans sa dernière année de contrat), même si Thibodeau laisse les rookies s’acclimater à la NBA et à ses systèmes avant de leur laisser beaucoup de temps de jeu.

 

Quel est le niveau réel de McDermott?

 

McDermott peut être une surprise cette saison, ont a pu le voir à l’oeuvre en Summer League (il a d’ailleurs été élu dans le meilleur cinq de la compétition) avec 18pts, 4 rebonds et 2.8 assists de moyenne avec des pourcentages de 44.2% au shoots et 44.4% a 3 points. C’est seulement de la Summer League, mais ça permet de voir pourquoi les Bulls voulaient tant l’avoir, c’est un joueur travailleur qui va s’adapter à la charge de travail de coach Thibs et qui ne peut donc que s’améliorer en défense et il va surtout apporter du scoring dans la second unit des Bulls (qui était quasi inexistante l’an dernier, la faute a une profondeur de banc proche du néant). Il va pouvoir apprendre le métier auprès de Mike Dunleavy (tireur d’élite comme lui) et tranquillement monter en puissance pour pourquoi pas prendre sa place. McDermott a un potentiel limité et son réel niveau se situe entre Kyle Korver et Paul Pierce soit l’ancien joueur de Creighton devient seulement un spécialiste du catch and shoot soit il développe son jeu et devient un joueur pouvant s’approcher du All Star Game (oui c’est possible avec beaucoup de travail sous la houlette de Thibodeau). Personnellement je crois beaucoup plus en lui que les Fredette, Morisson et autres shooteurs unidimensionnels qui l’ont précédé, il est beaucoup plus athlétique que ces joueurs là et il a un QI basket incomparable. Parions donc sur une surprise avec McDermott pour le bien des Bulls et pour continuer la belle histoire d’un joueur qui a déjà réussi a faire changer d’avis les plus perplexes (dont son père) a son entrée dans le championnat universitaire.

 

Analyses Franchises NBA 24/24 NCAA

Toute l'actu NBA