Publicité

Pro A : Claude Bergeaud (Elan béarnais) – « Par moment, on a des pertes de concentration que je ne m’explique pas. »

Samedi soir, l’élan béarnais recevait Le Mans. Le match s’est terminé sur le score de 85 à 91 après prolongation.

Claude Bergeaud

(Crédit photo : Thomas Jouhannaud)

Sur le site de l’Elan Béarnais, Claude Bergeaud, coach palois, avoue ne pas comprendre ce qui se passe dans son équipe :

« Ce qui est très embêtant ce soir c’est qu’un adversaire direct dans la course aux playoffs nous passe loin devant avec outre les 2 victoires d’avance, le point-average alors oui, sur le plan comptable c’est catastrophique. On ne peut que constater les dégâts et l’objectif défini va être compliqué à atteindre. Concernant le match, le 3ème quart-temps est indigne. On ne défend pas, on prend 32 points. 2 joueurs ont touché le ballon en 5 minutes, Kevin Dillard et Antywane Robinson. D’un coup tout se détraque. Il y a eu un total relâchement. Défensivement on est moins bien. On donne des ballons de relance à l’adversaire qui prend le rythme. Ce troisième quart nous est réellement fatal, le mal a même été fait sur les 5 premières minutes de cette période. Si on avait su leur donner un coup d’entrée sur la tête, on aurait pu aborder le dernier quart avec un petit confort alors que là il a fallu piocher pour jouer un match sur quelques ballons. Nous n’avons pas mis les paniers et les lancers importants, eux oui. Les choses basculent très vite. Par moment, on a des pertes de concentration que je ne m’explique pas. On a fait des choses magnifiques mais dès l’instant où c’est organisé. Kevin (Dillard) offensivement fait un gros match mais sa gestion sur l’entame de la deuxième période..(soupir) et du coup les gars se frustrent. L’avenir va nous dire si on a des tueurs ou pas. »

Erman Kunter, coach du Mans, s’est montré réaliste sur la prestation de son équipe :

« On n’a pas défendu en première mi-temps mais après cela a été un peu mieux. C’était important pour nous de gagner ici dans la perspective des playoffs. On n’a pas lâché, ce n’était pas facile moralement, notamment en prolongation après leur égalisation au buzzer. Aujourd’hui on a trouvé des solutions offensives, des tirs ouverts mais je pense que l’agressivité défensive sera notre baromètre pour atteindre nos objectifs. Il y a plus d’énergie en attaque qu’en défense. J’espère que la blessure de Charles (Kahudi) n’est pas grave. Je ne pense pas mais je ne peux rien dire tant que les examens médicaux n’ont pas été passés. »

Rodrigue Beaubois, meneur et arrière manceau, s’est confié :

« Match très fou, fou, je pense que le public a apprécié. En première mi-temps, on n’a pas défendu du tout et Pau marquait presque à chaque attaque. Le discours du coach à la mi-temps a été très clair, il fallait être beaucoup plus agressif en défense. C’est ce qui s’est passé et on a pu revenir dans le match assez vite. On s’est battu jusqu’à la fin, c’était mal barré à la pause mais on a la victoire au final. Le shoot à la fin du 4ème quart-temps est un gros shoot, il a fait mal mais on s’est accroché. J’ai essayé d’être agressif et d’aider au mieux mon équipe mais collectivement on a fait un gros boulot en deuxième mi-temps. »

David Denave, arrière palois, s’est montré lucide :

« Ce soir on peut parler de grosse désillusion, à la fois pour le résultat et la manière. On s’est peut-être vu un peu trop beau à la pause avec 14 points d’avance et patatras début de 3ème quart, rien ne va plus. On s’est complètement écroulé et c’est d’autant plus inexplicable c’est qu’il s’agissait d’un match crucial pour nous. Il va falloir se relever très rapidement. Il reste beaucoup de matches (11) certes mais pour accrocher les playoffs il va falloir engranger les victoires. Sur les 4 derniers matches, il était important d’en prendre 2, on en prend aucun alors comme en décembre, il va falloir faire une grosse série pour recoller. On ne peut pas se permettre, qui plus est à domicile, de laisser autant de points à notre adversaire. On a une équipe qui travaille bien ensemble, un groupe assez large pour avoir des ambitions mais maintenant il va falloir qu’on s’explique les choses.On doit rester solidaire. Mon shoot au buzzer, je ne le retiens pas car on n’a pas gagné. Je suis très déçu et la nuit va être difficile. Il faut arrêter de se chercher tout le temps des excuses. On ne peut pas se permettre de prendre 32 points à domicile sur un quart-temps, c’est impossible. »

Feed NBA 24/24