Publicité

Pro A : Ousmane Camara (Limoges) – « Le départ de Ramel Curry? Non ça n’a pas mis le bordel. »

Lundi, Limoges se déplaçait à Dijon. Le match s’est conclu sur le score de 63 à 76 pour l’équipe limougeaude. 

Ousmane Camara à la lutte

(Crédit photo : Thomas Jouhannaud)

Cette dernière a montré de très bonnes choses lors du match contre Châlons-Reims. Cette deuxième victoire prouve que la crise limougeaude est terminée. Certains acteurs de cette rencontre ont donné leur avis sur ce qu’ils ont vécu sur le site du quotidien L’équipe.

Jean-Louis Borg, coach de Dijon, analyse la défaite de sa formation :

«L’équipe va dans le sens ou elle peut aller aujourd’hui. On tient trente minutes et on s’effondre car on use trop du tir à 3 points, et avec la fatigue, le pourcentage baisse. On n’a pas d‘alternance, et sur le poste 3, Mendy fait les efforts malgré son problème de blessure mais Joseph n’apporte absolument rien. Et quand tout va mal… Harris passé une partie de la nuit, avant le match, à l’hôpital car sa femme a été hospitalisée. Tout ça nous fait des équations à résoudre de plus en plus compliquées.»

Zach Moss, pivot de Dijon se montre réaliste :

«Ca ne va pas aller mieux. On a un chemin difficile devant nous, c’est mental. Avant, tout le monde se battait pour les autres, aujourd’hui tout le monde joue du un contre un. C’est la même chose chaque semaine, on commence bien, et tout s’effondre. La dernière fois que j’ai perdu six matches à suivre, c’était il y a onze ans, à Antibes. Moi je ne suis pas un lâcheur, je me battrai jusqu’au bout. Je ne sais pas quoi dire, j’étais là déjà la semaine dernière, à dire les mêmes choses. Je ne dirai rien sur mes équipiers, mais s’il y en a qui ne veulent pas jouer, qu’ils le disent à Monsieur Michel (Michel Renaud, le président) et à Jean Louis (Borg, le coach), qu’ils s’en aillent…»

Jean -Marc Dupraz, coach de Limoges, est fier de la performance de ses hommes :

«Je m’attendais à ce que les gars se livrent et donnent tout ce qu’ils avaient, ça a été intéressant. On a bien défendu, car on gagne en étant à 5/20 à trois points, ce qui montre que dans d’autres secteurs du jeu on était très performants, le rebond notamment. C’était un match important pour nous car ça faisait un moment qu’on n’avait pas gagné à l’extérieur. mais il reste du chemin.»

Ousmane Camara, intérieur de Limoges pense au futur :

«On s’est pris un 9- 0 d’entrée, il fallait réagir tout de suite. On l’a fait, et on n’a pas lâché, jamais douté. On ne voulait pas revivre ce qui s’est reproduit contre Paris. On a essayé de mettre en pratique ce qu’on travaille à l’entraînement. Le départ de Ramel Curry? Non ça n’a pas mis le bordel, c’est le basket, c’est comme ça… Maintenant, il faut se reposer avant le match contre Fos-sur-Mer (jeudi, en quarts de finale de la Coupe de France). La Coupe, c’est un objectif , il ne nous manque pas beaucoup pour aller en finale.»

En direct : toute l'actu NBA