Publicité

Pro A : Nancy élimine Nanterre

Après avoir lourdement chuté à domicile (76-84), l’équipe de la JSF Nanterre, pourtant favorite, s’est à nouveau inclinée face au SLUC Nancy dans ce match retour des quarts de finale des play-offs de Pro A. Score final sans appel 82 à 68 : une victoire synonyme de qualification pour les « Cougars » en demi-finale face au CSP Limoges, qui s’est imposé dans le même temps au Havre (75-81).

(L’Equipe)

Un début sur les chapeaux de roues

C’est une entame de match idéale qui est réalisée par les deux formations ! On retrouve de chaque côté du terrain une véritable volonté de faire tourner le ballon qui transite entre l’intérieur et l’extérieur de la raquette. A l’intérieur, la JSF et son pivot Mouhammadou Jaiteh (11pts à 4/6), qui se présentera à la draft 2015, dominent offensivement les Nancéiens, tandis qu’à l’extérieur, c’est une véritable averse de tirs longue distance qui s’abat sur le parquet du Palais des sports Jean-Weille de Nancy. Rapidement, le match s’emballe suite à un énorme contre de Randal Falker sur le pivot Nanterrien, ce qui permet à Sergii Gladyr (10pts à 4/8) de lâcher un dunk monstrueux en contre-attaque. Pas aidée par sa défense, la JSF concède un 13-2 sous l’impulsion d’un excellent Vaughn Daugins (20pts) qui permet au SLUC de prendre la tête dans ce match. Mais grâce à des efforts défensifs enfin présents, Nanterre enchaîne trois contre-attaques leur permettant de recoller au score. Voilà le match relanceé : mais c’était sans compter le buzzer de Falker qui permet à Nancy de mener de 7 points à la fin des dix premières minutes (28-21).

Que le show continu

Le deuxième quart repart de plus belle avec Keydren Clark et Kyle Weems ( et non Korver ! ) qui se rendent coup sur coup à 3 points ! Un jeu toujours aussi équilibré, très altruiste et une volonté de trouver les joueurs ouverts, permet à Gladyr, lui qui avait été très chaud lors du match aller (24pts), de lâcher un gros « face », loin de la ligne des trois points, permettant au SLUC de conserver son avantage. Jeremy Nzeulie de son côté relance la JSF avec un buzzer qui n’aurait pas dû être accordé lors de la fin de possession, tandis qu’à l’inverse, Kikanovic se voit refuser sa claquette au buzzer de la mi-temps, qui semblait pourtant valable. Score à la mi-temps : 44-42 tout est encore à jouer.

(POL EMILIE/ SIPA/SIPA)

Des champions d’Europe à la dérive

Dominant au rebond offensif, Nanterre à toutes les clefs en mains pour parvenir à prendre l’avantage dans ce match, mais les joueurs de la JSF sont totalement déréglés au shoot et ne rentrent plus rien ! L’écart se maintient encore quelques minutes jusqu’au moment où Clark explose (20pts à 6/15) et permet à Nancy de faire l’écart. Un troisième quart catastrophe qui se conclue avec une réussite au tir de seulement 12% pour les Nantérriens et seulement 7 points inscrits (62-49).

Très frustrés par certaines décisions arbitrales, les joueurs de la JSF craquent dans ce quatrième quart à l’image d’un Kyle Weems transparent et d’un Jospeh Gomis récoltant une technique. Gladyr l’homme à tout faire des Nancéiens crucifie Nanterre sur un magnifique 3 points de loin et le match semble plié à deux minutes de la fin. L’aspirateur à ballon Randal Falker (17pts et 17reb) ne donne aucune chance à la JSF de revenir.

Fin du match 82 à 68, et l’international Français Flo Pietrus, blessé n’ayant pas joué le match, s’empresse d’aller glisser quelques mots doux à Pascal Donnadieu qui ne semble pas apprécier le message vu la réaction que l’on peut lire sur son visage…

Betclic Elite France / Europe

En direct : toute l'actu NBA