Pro A : Vincent Collet (Strasbourg) – « Le match de lundi a la même importance. »

Samedi, la première manche de la demi-finale opposant Strasbourg au Mans a eu lieu. Elle s’est terminé sur le score de 78 à 69 pour les alsaciens.

Vincent Collet

(Crédit photo : zimbio.com)

Strasbourg a dominé le match. Toutefois, pendant le quatrième quart-temps, Le Mans a pu se rapprocher de ses adversaires sans arriver à les dépasser. Des acteurs de cette rencontre ont livré leurs impressions au site de la SIG. Vincent Collet, coach de Strasbourg, pensait déjà à la deuxième manche de cette série :

« C’était important de commencer par une victoire mais dans mon esprit le match de lundi a la même importance. Le minimum vital est atteint et on fera tout pour aller au Mans. On a suffisamment payé ces deux dernières années. On n’a jamais réussi à le faire. Le fait que ce ne fut pas facile est une bonne nouvelle. On avait beaucoup moins peur au départ, notre jeu était consistant des deux côtés du terrain. Le Mans a bien profité du relâchement défensif en début de 3e quart temps, nous avons perdu le rythme, mais on a repris avec la défense. Il faut déjà se concentrer sur le deuxième, ils vont s’ajuster et c’est à nous d’anticiper. Ce qui ne va pas changer, c’est l’intensité… Bangaly (Fofana) a été très performant quand il est entré. Très clairement, il a fait monter l’équipe. Tony a grappillé deux ballons à un moment où nous étions moins bien. Dommage qu’il ait manqué son lay-up ».

Bangaly Fofana, pivot de Strasbourg, était satisfait du jeu de son équipe :

« On est très content de cette victoire. C’est une nouvelle série, une nouvelle histoire, le coach a insisté là-dessus. On a essayé de ne pas faire les mêmes erreurs, de bien débuter, de défendre d’emblée. C’est mon meilleur match de la saison. J’ai essayé d’être présent partout. J’avais beaucoup d’énergie, j’ai eu de bonnes situations, de bonnes passes. Très bon jeu collectif en attaque et en défense. Le coach fait tourner à chaque match et ce soir, c’était mon jour. Nous sommes 11 dans l’équipe, tous tournés vers le même objectif : le titre. Lundi, ils vont sans doute corriger quelques trucs ».

Erman Kunter, coach du Mans, pensait tactique pour le deuxième match :

« En première mi-temps, on perd 9 balles pour 5 passes décisives ; en deuxième mi-temps, on ne perd plus que 4 balles pour 11 passes. Tout est dit. On revient à cinq points, on perd deux ballons que même à l’entraînement on ne perd pas ! Et on se retrouve à dix points. On a trouvé des tirs mais on n’a eu que 39% de réussite. On a aussi perdu un peu de discipline, mais quand il y a de la pression, les joueurs oublient parfois ce qu’il faut faire. Le match est fini mais on est encore vivant, la série n’est pas terminée. Même lundi, ce ne sera pas fini ! On va essayer mais ce ne sera pas facile. On connaît Strasbourg, une équipe très complète. On va se mobiliser pour lundi, préparer quelque chose de spécial ».

Petr Cornelie, pivot du Mans, a analysé le match de son équipe :

« On ne fait pas un si mauvais match, mais on a eu des trous. Peut-être un manque de concentration, Strasbourg qui monte en pression, qui durcit le jeu. On n’est pas vraiment fatigué, on est prêt à jouer. L’absence de Charles Kahudi nous donne plus de travail en défense. Sa présence faisait peur à l’adversaire. Il faut qu’on puisse jouer sans lui. Ce match nous laisse de l’espoir. On reviendra lundi pour gagner ».

Betclic Elite France / Europe

En direct : toute l'actu NBA