Interview Lisa Berkani, « Ça fait chaud au coeur de se dire : Je suis Championne du Monde »

Cette année, nous avions déjà eu le plaisir d’interviewer Lisa Berkani, où nous avions vanté ses qualités de meneuse pour son très jeune âge( elle vient juste de fêter ses 18 ans). Il y a un peu plus d’une semaine maintenant, Lisa Berkani et l’Équipe de France 3×3 des moins de 18 ont d’ailleurs fait parler d’elles, en décrochant le titre de Championne du Monde. Élue MVP du championnat, et vainqueur du Skill Contest, Lisa Berkani nous a fait l’honneur de répondre à nos questions.

(Crédit Photo : FFBB - Par le biais de la FIBA ou de Irène Ottenhof)
(Crédit Photo : FFBB – Par le biais de la FIBA ou de Irène Ottenhof)

PB : Première sélection en EDF pour le 3×3, tu l’as appris comment ?

Oui c’était pour moi une première avec l’équipe de France 3×3 et c’est mon coach Didier (coach à Bourges) qui me l’a appris avant que Richard Billant me contacte..

PB : Comment s’est passé la préparation ?

La préparation s’est passé sur quelques jours à l’INSEP. Juste avant de partir au championnat du monde, nous étions 8 filles. Donc 4 qui sont susceptibles de partir au championnat d’Europe 3×3 fin août. Et 4 autres (qui étaient Alexia, Francesca, Maeva et moi-même) qui allaient partir en Hongrie. Nous nous sommes donc entraînés toutes les 8 ensemble.

PB : En arrivant, vous visiez le titre ou cela s’est concrétisé au fur et à mesure ?

Au départ notre but était d’être sur le podium. Puis au fur et à mesure du temps, nous avons commencé à gagner la 8ème de finale, le quart puis la demi. Et là, nous nous somme dis « on doit taper les States ». Surtout que nous étions sûres d’avoir une médaille. Du coup, nous sommes devenues très gourmandes. Et on gagne d’1 point la finale.

PB : Tu connaissais tes coéquipières (Alexia Chartereau, Maeva Djaldi Tabdi et Francesca Dorby) avant ce mondial ?

Oui je les connaissais très bien toutes les trois.  Même si je ne joue pas avec elles toute l’année, nous avons déjà participé à des compétitions internationales ensemble.

PB : Une défaite d’entrée face à la Chine et puis, vous êtes invaincues. Quel a été le déclic ?

Nous perdons effectivement notre 1er match contre la Chine. Je pense que cette défaite nous a fait du bien car elle nous permet de voir tout de suite ce qu’il ne va pas et ce qu’il faut changer pour le reste de l’aventure. Nous nous remobilisons très vite et on reste soudées jusqu’à la fin. Puis, nous avons fait pas mal de travail vidéo sur nous et sur les autres équipes avec les coachs. Je pense que ça nous a énormément servi.

LisaBerkani-Finale3x3
(Crédit Photo : FFBB – Par le biais de la FIBA ou de Irène Ottenhof)

PB : En finale, vous êtes menées au score par les US à la moitié du match à peu près. Il se passe quoi dans la tête ?

Effectivement à moment du match les USA nous passe devant et commencent même à creuser un peu l’écart. Notre déclic a été de défendre encore plus fort et de simplifier encore plus notre jeu offensivement. Puis de montrer qu’on était là et qu’on allait tout donner jusqu’à la fin.

PB : Les gars décrochent la médaille de bronze, pas mal le bilan !

PB : Félicitations pour ton titre individuel au Skills Contest, tu t’étais entraînée, tu visais ce titre ?

Merci. Non je ne m’étais pas entraînée. Richard Billant m’a prévenue en arrivant en Hongrie qu’il m’inscrivait à cette épreuve et je ne savais même pas ce que c’était !!!

PB : MVP de la compétition, ça fait quoi ?

J’ai été vraiment contente de recevoir ce titre de MVP. Pas plus que ce titre de Championne du monde avec les filles. Mais c’est sûr que ça m’a fait très plaisir.

PB : A la fin de la finale, on vous voit tomber dans les bras d’Irène Ottenhof, assistant coach. Raconte nous un peu ta relation avec le staff

Nous avions vraiment le staff parfait pour cette compétition. Concernant ma relation avec eux, je m’entendais très très bien avec tout le monde. Avec Irène c’est sûr que nous étions souvent avec elle car elle s’occupait beaucoup de nous. Elle voulait autant ce titre que nous donc le fait de le remporter nous a fait tomber dans ses bras car c’était un soulagement et nous aimons vraiment beaucoup Irène.

Championnes du Monde!!! #BeatUSA #FillesEnOr #SelfieMondial pic.twitter.com/pY1XY0bPWn

— Irène OTTENHOF (@i1tenhof) 7 Juin 2015

PB : Tu aimerais continuer le 3×3 en A ?

Oui j’aimerai vraiment continuer le 3×3 en A. C’est totalement différent du 5×5 mais c’est vraiment énorme. Je pense aussi que le fait de jouer en 3×3 permet faire progresser pour 5×5.

PB : Ça fait quoi de se dire “je suis Championne du Monde” ?

Ça fait chaud au cœur. C’est la première fois pour nous 4 que nous remportons une compétition internationale donc c’est quelque chose de magique.

(Crédit Photo : FFBB - Par le biais de la FIBA ou de Irène Ottenhof)
(Crédit Photo : FFBB – Par le biais de la FIBA ou de Irène Ottenhof)

PB : Un mot pour décrire ce mondial ?

PARFAIT

PB : Maintenant, objectif Équipe de France U18, ou tu vas te prendre quelques jours de vacances ?

Là j’ai un peu de repos et après je repars avec l’équipe de France U18 le 25 juin.

Tout l’équipe Parlons Basket félicite une nouvelle fois Lisa, et l’ensemble de l’équipe et du staff de l’Équipe de France 3x3U18. On remercie également Lisa de nous avoir consacré de son temps !
On lui souhaite une excellente préparation avec les « Bleues » !
Interview réalisée le 16/06/2015

N’hésitez pas à suivre notre page dédiée Basket Féminin, et à la partager, on a besoin de vous ! 

 

En direct : toute l'actu NBA