Publicité

Pro A : Philippe Hervé – « Il fallait avoir l’attitude et le comportement d’un champion »

Jeudi, la troisième manche de la finale avait lieu. Lors de ce match, Limoges a battu Strasbourg sans son fer de lance, Adrien Moerman, 71 à 59.

Philippe Hervé

(Crédit photo : icon sport)

Après un mauvais départ qui a vu Strasbourg mener la rencontre pendant les trois quarts du premier quart-temps, Limoges s’est vite repris. Dès que le CSP a pris les commandes du match, les alsaciens ne sont plus passés devant. Des acteurs de la rencontre ont livré leurs impressions au site lequipe.fr. Philippe Hervé, entraîneur de Limoges, était satisfait de l’attitude de son équipe :

«Les deux équipes ont bien compris que ça se jouerait dans l’intensité. Les défenses ont pris le pas sur l’attaque et si on a pu de marquer beaucoup de points en demi-finale, là, ça n’est pas possible. Le niveau d’organisation est très élevé et ça donne des matches comme celui là. Même si on avait fait l’essentiel en allant gagner le premier match à Strasbourg, dimanche, on n’avait vraiment pas aimé le deuxième. On avait eu en face de nous des gens transcendés par le Rhénus et l’obligation, ce soir, c’était de montrer qu’à Beaublanc, on est chez nous. Il fallait avoir l’attitude et le comportement d’un champion et à ce niveau là, je suis complètement satisfait du visage de mes garçons. Et je suis sûr que peu de choses vont évoluer et que le prochain match va se jouer une fois encore dans ces zones là. Voilà, on a gagné ce soir, c’était important et il nous reste quarante minutes chez nous pour remporter ce titre. Il ne faut pas partager à domicile. Strasbourg l’a fait pas nous.»

Nobel Boungou Colo, ailier de Limoges, s’est montré anxieux en pensant au match de samedi :

«Le mot d’ordre était d’être intense et de se battre, on a réussi à le faire malgré la chaleur et on a réussi à très bien défendre. Je n’avais pas aimé qu’on ne soit pas capable de répondre au match 2 dans l’intensité et l’agressivité. On est à la maison et on doit tout donner. C’est de bon augure et ce qui fait peur maintenant, c’est la fatigue. On doit avoir le même état d’esprit samedi même si on sera un peu fatigués. On est dans la bonne situation pour garder le titre mais le match décisif est toujours le plus stressant car on sait qu’on n’est pas loin.»

Matt Howard, intérieur de Strasbourg, a analysé la performance de l’équipe du CSP :

«Limoges a joué très physique et a fait un gros boulot pour couper nos lignes de passe. On n’a pas de shoots extérieurs depuis le début de la série contrairement à Limoges. Ils ont rentré six tirs à trois points de plus que nous, cela fait une grosse différence. C’est dur de voir un joueur comme Moerman se blesser sérieusement en pleine finale. Les autres joueurs étaient prêts à le suppléer, ils ont souvent changé leur cinq et ont joué plus «petit». Ici, l’ambiance est énorme et on sait quel type de défi nous attend encore samedi.»

Betclic Elite France / Europe

En direct : toute l'actu NBA