Publicité

NBA – Preview 2016-17 : Memphis Grizzlies

Qualifiés en playoffs grâce à une septième place disputée jusqu’à la fin, terminant la saison avec un bilan identique aux Mavericks, et à une petite victoire des Rockets, les Grizzlies ont clairement craqué en tombant sur des Spurs beaucoup trop forts. Un 4-0 dès le premier tour et sonnait l’heure des vacances pour la franchise du Tennessee. L’offseason commença en trombes avec le contrat historique de Mike Conley, à 153 millions sur 5 ans. 

Classement l’année précédente : 7e de la Conférence Ouest, 3e de la Division Southwest.

Starters saison 2015-16 : Mike Conley, Courtney Lee, Jeff Green/Matt Barnes, Zach Randolph, Marc Gasol.

Les départs : Courtney Lee (New York), Jeff Green (Orlando), Matt Barnes (Sacramento), Briante Weber (Miami), Lance Stephenson (agent libre), Jordan Farmar (Sacramento), Mario Chalmers (agent libre), Ray McCallum (Detroit), Chris Andersen (Cleveland), Alex Stepheson (Iowa – D-League), Beno Udrih (Miami), Elliot Williams (Golden State), Jarnell Stokes (Denver), Bryce Cotton (Anadolu Efes – Turquie).

Les arrivées : Chandler Parsons (Dallas), Jarell Martin (draft), Wade Baldwin (draft), Deyonta Davis (Boston – draft), DJ Stephens, Wayne Selden Jr., Troy Williams, Tony Wroten (New York)

Le 5 majeur possible : Mike Conley, Tony Allen, Chandler Parsons, Zach Randolph, Marc Gasol

Equipe discrète, la franchise de Memphis est probablement une des mois médiatisées, bien que le contrat monstrueux de Mike Conley puisse changer la donne cette saison. En effet, le meneur des Grizz depuis 9 ans aura une certaine pression sur ses épaules, puisque c’est un contrat basé sur la confiance que le front office lui a fait signer. Conley ne sera pas bien-sûr pas le seul à devoir tenir la baraque. Aidé à l’aile par le fraîchement arrivé Chandler Parsons, et à l’intérieur par l’éternel duo Randolph/Gasol, bien que l’ailier fort Z-bo soit quelque peu critiqué ces dernières saisons pour son manque d’implication augmentant au fil du temps.

Pour ce qui est du banc, c’est jeune du côté de Memphis. A part le vétéran Vince Carter et le natif du coin Brandon Wright, âgé de 28 ans, la moyenne d’âge ne dépasse pas les 23 ans, avec le cadet Deyonta Davis, drafté en 31e position par les Celtics, et qui pourrait être la surprise de cet affectif rajeuni. Les playoffs restent possibles pour les Grizzlies, mais la profondeur de banc sera sûrement le point noir de l’équipe. Brandon Wright jouera probablement le rôle de 6e homme au poste 4.

Le joueur à suivre : Deyonta Davis, l’intérieur devrait, si le travail est correct, surprendre plus d’un dans la raquette, avec une défense respectable, et ce malgré des phases offensives pouvant s’avérer compliquées le temps de son adaptation à la NBA. Mike Conley sera à surveiller aussi, pour savoir si les Grizzlies ont fait une erreur ou pas, bien que sa fiabilité et sa régularité soient des qualités.

Objectif de la saison : La conférence Ouest sera très disputée, sauf les trois premières places, certainement prises d’office par les Clippers, les Spurs, et probablement les Warriors. Cependant, si une belle cohésion d’équipe se met en place, que les plus expérimentés parviennent à guider les jeunes et que David Fizdale (head coach) parvienne à organiser tout cela de façon positive, Memphis a ses chances face à des équipes comme le Thunder, les Wolves, les Rockets ou les Blazers.

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA