Publicité

Pro A – J2 : Le BCM s’est fait très peur …

Afin de clôturer cette superbe deuxième journée de Pro A, nous avons eu droit à un match haletant avec ce Gravelines-Dunkerque vs Paris-Levallois !

L’avant match :

Le BCM s’est fait surprendre lors de la première journée en perdant chez le promu Hyères-Toulon. Paris-Levallois c’était logiquement imposé dans sa salle face à Nancy.
Les nordistes, avec un bel effectif, se devaient de l’emporter ce soir. Les joueurs de la capitale venaient pour réaliser un coup …

La rencontre :

La partie a débuté sur un rythme bizarre. Il aura fallu 3 minutes pour voir les premiers points, inscrits par Jason Rich pour Paris.
Myles Hesson, pour les locaux, ne rentrera jamais dans cette partie après ses premiers shoots manqués (0/8 aux tirs, 1 rebonds, 0 passes, -2 d’évaluation en 26 minutes … inquiétant).
Grâce à un excellent Vincent Poirier à l’intérieur et un tir à trois points de Tyler Harris, bien servi par Louis Campbell (Ex-capitaine de Strasbourg), les parisiens faisaient la meilleure entame (4-9  4’30). On ne peut pas dire que ce match nous promettait du spectacle …
Mais, une fois le tour de chauffe passé, les deux équipes ont accéléré dans la fin de ce quart temps.
La paire Steven Gray – Kyle Gibson s’est mise en évidence pour finalement terminer ce premier acte sur le score partagé de 19 partout.

Il faudra attendre un trois points de Gray pour voir enfin le BCM prendre l’avantage pour la première fois dans cette rencontre (22-19 après 1 minute en second quart temps).
Les parisiens bloqués à 19 points pendant 3 minutes, permettaient à Gravelines de créer un premier écart de +8 (27-19).
En bon fixateur de défense, Aaron Cel décalait bien ses coéquipiers à 3 points et Dobbins et Gray faisaient mouche. L’écart grimpait alors à +14 à 3 minutes de la mi-temps (40-26) !
Les visiteurs étaient clairement dépassés. Freddy Fauthoux prenait alors un temps mort qui stoppait l’élan des nordistes.
Ce temps mort, bien senti, relançait les maillots bleus dans le match.
La mi-temps sonnait sur le score logique de 40 à 34.

L’écart se stabilisait à la reprise. Vincent Poirier défendait chèrement son camp. Et sur la sortie de ce dernier, le match bascula.
Alors que le score était de 52 à 47, sous les assauts de Gray, Cel, Gibson ou encore Cobbs, il passa en 2 minutes à 63 – 47 !

Avec 16 points d’avance en démarrant ce dernier quart temps, le BCM avait clairement le match en main.
Steven Gray, MVP de la rencontre avec 23 points continuait sa promenade, bien accompagné par Justin Cobbs. Le duo maintenait l’écart à +17 à 5 minutes de la fin de la partie (74-57).
Mais, une fois encore, par un rebond défensif puis un tir réussi à l’intérieur, Poirier remotivait son groupe !
Tyler Harris, incroyable en cette fin de match venait semer le doute dans l’esprit des supporters médusés du Sportica de Gravelines.
Les Parisiens, en affligeant un lourd 16 à 0 en quelques minutes étaient revenus à seulement 1 point (74-73)
Il ne restait alors moins de 2 minutes à jouer …
La fin du match nous offrait un duel entre Justin Cobbs et Jason Rich : le premier permettait aux locaux de mener de 3 points  (80-77); mais le second lui répondait (80-79); les parisiens faisaient alors faute pour arrêter le chronomètre et envoyer Cobbs sur la ligne des lancer-francs; il n’en réussissait qu’un sur deux, ne donnant que 2 petits points d’avance au BCM.
La dernière attaque était donc pour le Paris-Levallois. Rich parvenait alors à trouver un tir ouvert à 3 points mais son shoot ne trouvait pas la mire … Il aurait pu réussir le hold-up parfait !

Gravelines-Dunkerque s’imposait donc, la peur au ventre, 81 -79. Les supporters pouvaient pousser un gros ouf de soulagement !

Le débrief :

Ce match parti sur des bases faibles s’est finalement vu être passionnant. Les deux équipes ont eu d’excellents passages. Paris a peut être mieux jouer collectivement mais cela n’a pas suffi. Avec 13 ballons perdus et seulement 6/21 à 3 points, ils peuvent regretter leur maladresse.
À noter, l’excellente prestation de Vincent Poirier côté parisien qui termine avec 29 d’évaluation, 20 points et 12 rebonds !
Le BCM, malgré la victoire, a eu très chaud. Le collectif doit encore se mettre en place, mais les nouvelles recrues ont parfois montré de belles choses.
On retiendra surtout la victoire !

Le MVP : 

Steven Gray a porté les siens ce soir. Il termine meilleur marqueur du match avec 23 unités et 5 tirs à 3 points inscrits.

Steven Gray

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
23 (8-16 50.0%) 5 1 20

Le résumé du match en vidéo (LNB TV)

En direct : toute l'actu NBA