Publicité

Pro A – J10 : Dans le derby de l’Est, la SIG corrige le SLUC

Dans le cadre de la 10ème journée de championnat de Pro A, la SIG accueillait au Rhénus Nancy pour le derby de l’Est. 

Avant match 

L’information avait été divulguée avant le coup de sifflet initial par David Cozette : ce match serait le dernier d’Alain Weisz à la tête des cougars. L’ancien sélectionneur, sur la sellette depuis quelques semaines, se présentait donc en Alsace certain de perdre son statut d’entraîneur le lendemain et avec plusieurs absents : Alex Urtasun, Ebi Ere et Lenny Charles-Catherine. Du côté de la SIG, malgré la défaite à Zagreb tous les voyants étaient au vert pour ce match : pas de blessé et une victoire probante au Rhénus face au CSP lors de la 9e journée.

La rencontre

Vincent Collet l’avait annoncé : il redoutait beaucoup Dominique Sutton vu à Trento la saison dernière et arrivé en Lorraine mi-novembre. L’Américain inscrit le premier panier du match. Mais c’est Jérémy Leloup qui se fait remarquer le premier avec une interception suivie d’un dribble dans le dos pour effacer son vis-à-vis et finir en lay-up. Le SLUC est enclin au doute ce n’est un secret pour personne, mais une scène surréaliste se déroule au début de ce match : Alain Weisz mécontent du rendement de Dominique Sutton demande le changement pour faire rentrer le jeune Williams Narace. C’est sans compter sur le fort caractère de l’Américain qui refuse de sortir, et c’est seulement forcé par l’arbitre qu’il rejoindra le banc des visiteurs. Pendant ce temps, les Strasbourgeois sont quant à eux bel et bien rentrés dans le match : A.J Slaughter s’amuse de la défense des Nancéiens pendant que Jérémy Leloup et Paul Lacombe régalent leurs co-équipiers de passes décisives qui en font bonne usage à l’image d’un Roméo Travis en réussite… Le SLUC, même si dépassé, essaye de résister du mieux qu’il peut. A la fin de ses 10 minutes, la SIG mène 26-18 (A.J Slaughter et Roméo Travis 9 points chacun et Dario Hunt 7 points)

En deuxième quart-temps, les hommes de Vincent Collet passent à la vitesse supérieure. Matt Howard se permet même le luxe de prendre son propre rebond pour finir facilement près du panier. Frank Ntilikina et Paul Lacombe interceptent beaucoup trop de ballons pour laisser le temps aux Lorrains de respirer. Le repli nancéien est aux abonnés absents et la défense des hommes d’Alain Weisz laisse beaucoup trop de seconde chance à des joueurs alsaciens qui n’en demandent pas tant. Cependant, telle une éclaircie durant la tempête, Williams Narace, jeune Camerounais formé au SLUC en profite pour inscrire son premier panier en carrière. Mais l’équipe du SLUC est bien trop tendre et Jeremy Leloup, même si en manque de confiance cette saison, en profite. Alain Weisz en profite pour faire rentrer Goudou Sinha, jeune espoir qui a fêté ses 18 ans la veille. Placée en zone en défense, les lorrains subissent la foudre d’Erik Murphy en grande forme ce soir. Ce quart-temps est un véritable calvaire pour les cougars. A la mi-temps, les Alsaciens mènent 60 à 28 (quart-temps gagné 34 à 10). L’évaluation est de 79 pour les hommes de Vincent Collet (contre 13 pour le SLUC!) : Matt Howard est déjà à 18 d’évaluation avec 12 points et 6 rebonds en 9 minutes.

On image bien le discours d’Alain Weisz à la mi-temps : jouer à l’égo. Marc Trasolini semble être pour cela car il inscrit 5 points en quelques secondes. Mais la SIG continue à dérouler notamment via Mam’ Jaiteh, qui fête ses 22 ans ce soir et qui se voit offrir des ballons en or dans la raquette. Si Paul Lacombe continue de régaler son public avec un contre spectaculaire sur Marc Trasolini, le SLUC réagit par séquence. Ce sont même les joueurs d’Alain Weisz qui vont gagner ce quart-temps 27 à 26 mais sont toujours menés 86 à 55.

Dans ce dernier quart-temps, on sent que l’intensité à baissé d’un ton. Benjamin Sene en profite pour alimenter la marque en inscrivant notamment 2 paniers à 3 points après être resté muet en 1ère mi-temps. Jérémy Leloup continue de dérouler dans la raquette nancéienne. Dominique Sutton sort, pour de bon, après 5 fautes. Les dès sont jetés depuis bien longtemps dans cette partie et la SIG s’impose sur le score fleuve de 106 à 75.

Le débrief 

Du côté de la SIG, les chiffres sont assez incroybles : Erik Murphy à 22 d’évaluation, Matt Howard et Jérémy Leloup à 20 d’évaluation, Paul Lacombe à 17…. 10 joueurs qui ont joué entre 25 et 15 minutes et qui ont tous marqué. Non, la SIG ne pourra apprendre grand chose de cette rencontre tant l’adversaire était transparent ce soir mais ses joueurs ont fait le plein de confiance avant d’affontrer le trio de tête, toujours à l’extérieur, dans les semaines à venir. Pour le SLUC, la dernière d’Alain Weisz a vite viré au cauchemar, même si Dario Hunt avec 19 d’évaluation reste la bonne surprise du soir. On devrait savoir d’ici demain soir qui remplacera le technicien marseillais.

Le MVP

15 points, 5 rebonds, 4 passes décisives, 22 d’évaluation en 25 minutes : Erik Murphy aura largement contribué à la fête dans ce derby.

33_erik-murphy-300x300

 

 

 

 

Betclic Elite

En direct : toute l'actu NBA