Publicité

Pro A – J10 : Monaco dans la douleur

En déplacement au Portel pour le compte de la dixième journée, Monaco a souffert mais s’est imposé sur le fil (62-66). 

Avant-match :

Le Portel recevait ce samedi le leader monégasque dans son chaudron vert. Privés de Jamal Shuler et de Brandon Davies, les monégasques pouvaient compter sur leur nouveau joueur, John Bryant, qualifié.

La rencontre :

Les deux équipes démarrent le match tambour battant, et Bangaly Fofana répond à Frank Hassell (4-4). La Roca Team prend même l’avantage sur son adversaire grâce à l’agressivité de Fofana. Ouattara, puis Zack Wright en jeu rapide alimentent la marque (4-8, 3′). Les locaux haussent leur niveau de jeu et grimpent en intensité. Ils poussent même les monégasques jusqu’à la limite des 24 secondes, et Dorsey de loin ramène les siens tout près (10-11, 6′). Hassell (10 points 5 rebonds), puis Donaldson prennent le dessus à l’intérieur, et permettent aux siens de faire le premier écart du match (16-11, 7′). Mitrovic prend un temps-mort et fait rentrer John Bryant, pigiste médical de Brandon Davies. Aussitôt rentré, il permet à son équipe de revenir après deux paniers faciles. Wright au buzzer permet à Monaco de rester tout près après 10 minutes (22-20).

Dès le début du deuxième quart, les portelois repartent de l’avant, et sur un bijou de passe dans le dos de Darrin Dorsey, Donaldson aggrave la marque. Le même Donaldson (15 points 8 rebonds) permet même au Portel de prendre 6 points d’avance après douze minutes (28-22). Dee Bost à trois points, et puis pas grand chose. Les locaux, totalement décomplexés jouent leur va-tout. Mohamed Hachad (11 points 4 rebonds), au four et au moulin, permet aux locaux de compter 8 rebonds offensifs après quinze minutes ! Bryant répond à Hassell, mais Darrin Dorsey continue son festival de loin (41-36, 38′). Dee Bost, encore de loin, ramène l’AS Monaco juste derrière à la pause (41-39).

Le troisième quart-temps sera celui de Darrin Dorsey (18 points, 3 rebonds, 3 passes, 4 balles perdues en 38 minutes). L’ancien meneur de Poitiers permet aux siens de se détacher une première fois 48-42, 23′, puis 51-42 à la 26′, sur un 10-3 passé aux visiteurs. Les visiteurs resserrent les rangs. Dee Bost, Bryant, Zack Wright (13 points 8 passes pour 20 d’évaluation en 33 minutes) et surtout une faute antisportive sifflée contre les portelois sur une contre-attaque de Jordan Aboudou ramènent Monaco dans le coup. Mieux, sur la dernière possession, c’est Paul Rigot de loin qui clôt le troisième quart-temps sur un 10-0 en faveur des monégasques. L’ASM repasse devant (51-52). 

Dans un dernier quart-temps brouillon, les joueurs se rendent coup pour coup. Hachad répond à Ouattara, Bryant, dissuasif dans la peinture, répond à Hassell. Donaldson, après deux lancers réussis, égalise à 62 partout après 36 minutes. Dans le money time, John Bryant, auteur d’une première belle sortie (12 points 5 rebonds pour 20 d’évaluation en 19 minutes) redonne l’avantage à Monaco (62-64). Le Portel a la balle d’égalisation mais Donaldson manque son tir derrière la ligne. Sergii Gladyr assurera l’essentiel aux lancers. Monaco revient de loin et s’impose finalement 66-62.

Le débrief :

Héroïques face au leader, les portelois ont joué les yeux dans les yeux avec les monégasques et ont longtemps fait la course en tête. Très bon pendant trente minutes, ils ont fini par céder dans le dernier quart. Dominateurs au rebond, ils ont payé leur maladresse avec 18 balles perdues, contre 6 pour Monaco. Monaco s’en tire bien et reste donc solide leader.

Le MVP :

Zack Wright

Zack Wright

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
13 (5-6 83.3%) 2 8 20

 

 

Betclic Elite France / Europe

En direct : toute l'actu NBA