NBA – Minnesota : Karl-Anthony Towns se fait une place dans l’histoire des Wolves

Véritable phénomène depuis son entrée dans la ligue la saison dernière, Karl-Anthony Towns n’a pas terminé d’impressionner son petit monde. En effet face aux Knicks, ce dernier a réalisé une performance dantesque qui le fait automatiquement rentrer dans l’histoire de la franchise. 

47 points, 18 rebonds, 3 contres à 68% de réussite aux tirs (15/22) : voici les statistiques de KAT à la fin du match face à New-York. Même si la défaite vient se mettre comme une grosse tâche noire sur la feuille, la prestation n’en reste pas moins hallucinante.

Alors qu’il n’a que 21 piges au compteur, l’intérieur des Wolves rentre tout simplement dans l’histoire de la franchise comme étant le plus jeune joueur à inscrire au moins 40 points dans un match. Car oui Kevin Garnett avait du attendre l’âge de 23 ans pour atteindre cette barre des 40 points. Mais le loup ne s’arrête pas en si bon chemin puisqu’il devient par la même occasion le 3 ème plus jeune joueur de l’histoire à compiler 45 points et 15 rebonds dans un match de saison régulière. Le deuxième étant Shaquille O’Neal et Kevin Durant.

Malgré cette performance, Karl-Anthony Towns n’est pas satisfait de lui, alors que Minnesota arbore un bilan de 5 victoires pour 12 défaites, après la rencontre ce dernier s’endosse une fois de plus la responsabilité de cette défaite.

« La responsabilité de cette défaite repose sur mes épaules. Ceci n’est la faute de personne d’autre, pas celle du staff, pas celle de mes coéquipiers. c’est ma faute. Je ne pense pas que ça soit de la faute de quelqu’un, seulement de la mienne. C’est quelque chose que je dois corriger. Je dois changer. Je dois changer pour le bien de l’équipe. »

Si la frustration et la déception sont de droit après cette rencontre, Karl-Anthony Towns doit-il se mettre autant de pression sur ses épaules ? Bien évidemment, le jeune loup peut nourrir des regrets mais il est bien difficile de trouver quelque chose à redire au sujet de sa performance.

Pire, il ne faut pas oublier que les Wolves restent l’une des équipes les plus jeune de toute la NBA. Sans compter qu’avec l’arrivée de Tom Thibodeau cet été, le staff en interne a été totalement remanié pour repartir totalement de zéro. Il va de soi que l’adaptation allait être plus lente que prévu, alors que l’équipe est victime d’une très grosse hype à cause de son potentiel, elle n’en reste pas moins une équipe bourrée de jeunes talents qui a encore besoin d’apprentissage pour déceler toutes les ficelles afin de devenir une équipe mature.

Les playoffs seraient certes une confirmation, mais n’oublions pas que l’objectif principal de la franchise n’est pas d’atteindre le premier tour des playoffs mais bel et bien de progresser en défense et d’exploiter au maximum le potentiel de Karl-Anthony Towns, d’Andrew Wiggins et de Zach LaVine.

En attendant, rien est perdu pour la troupe de Thibodeau cette saison et il n’est pas utile de les condamner aussi tôt…

Les highlights de Karl Anthony Towns face aux Knicks. 

Source : Sbnation

NBA 24/24

Toute l'actu NBA