Publicité

EuroLeague Women – J6 : Succès important pour Montpellier, Villeneuve ne laisse aucune chance, Bourges en difficulté

Pendant deux semaines, Bourges, Villeneuve d’Ascq et Montpellier ont enchaîné les matches contre les grosses écuries de ce Championnat Européen. Après avoir donné du fil à retordre à ces cadors de l’EuroLeague, ce sont des adversaires beaucoup plus à leur hauteur qui attendaient nos clubs Français.

Uni Gyor 58 – 65 Lattes Montpellier

La semaine dernière, le BLMA (5ème) a remporté une victoire probante face à Schio (4ème), adversaire direct à la 4ème place du groupe, la dernière qualificative pour les quarts de finale de l’EuroLeague. Ce mercredi Montpellier se déplaçait à Győr (7ème) en Hongrie, pour y affrontait l’avant dernier du groupe (4D/1V).
Pour les Gazelles, il ne fallait pas flancher face à la plus mauvaise défense de l’EuroLeague pour continuer d’accrocher le wagon de tête. Après 4 minutes de jeu, Montpellier gagne de 2 points (6-8). Par la suite, les Gazelles infligent un 11-0 aux locaux (6-19 à 2’47) et fort de ce bon début de match, elles remportent le premier quart-temps 16-22. Après une minute de jeu dans le deuxième quart, les Hongroises ont déjà refait leur retard (22-22 à 8’55). Mais Montpellier reprend très rapidement la tête en inscrivant un nouveau 10 à 0 (24-34 à 4’09) notamment grâce à 8 points de Géraldine Robert (12 au final ce soir). À la mi-temps, les Gazelles mènent de 7 points (32-39).
Dès le retour des vestiaires, Kirsten Mann (7 points, 4 rebonds ce soir) fait prendre 11 points d’avance aux siennes (32-43 à 8’34). Durant la suite du quart-temps, l’écart se stabilise autour des 10 points et finalement, les Gazelles entament la dernière reprise avec 12 unités d’avance. Le BLMA gère comme il se doit sa fin de match et à 2 minutes de la fin les Gazelles mènent toujours de 12 points (53-64 à 2’06). Les Montpelliéraines s’imposent finalement 58-65 dans un match qu’elles auront géré de A à Z. Gaëlle Skrela a réalisé une nouvelle fois un très bon match et termine meilleure marqueuse de la rencontre avec 17 points dont un 7/12 au shoot.

Villeneuve d’Ascq 75 – 55 CCC Polkowice

Lors de la 5ème journée d’EuroLeague, Villeneuve d’Ascq (6ème) recevait Ekaterinburg (2ème), meilleure attaque et dernier vainqueur de la compétition (défaite 69-88). Ce mercredi c’est le total opposé qu’accueillait l’ESBVA : Polkowice (8ème) dernier du groupe et plus mauvaise attaque de l’EuroLeague qui était au menu des Guerrières. Virginie Bremont toujours sur le banc, Villeneuve pouvait se rassurer en début de match en pouvant compter sur le retour de son intérieure Aby Gaye.
Le début de match est en faveur de Polkowice qui prend les devants après deux minutes de jeu en menant 6 à 0. Comme lors des derniers matchs, la « machine » Alina Iagupova se met en route. Ainsi, Villeneuve d’Ascq inflige un 15-3 aux polonaises et repasse devant au score (15-9 à 2’42). Le premier quart se solde sur un 15-13 en faveur des Guerrières. Dans le deuxième quart, Polkowice revient petit à petit et repasse devant après 4 minutes de jeu (22-24). Seulement, rien ne semble fait, les deux équipes n’arrivent à imposer leur rythme, le score n’évolue pas (27-27 à 2’47). Mais la sortie sur blessure, après un mauvais coup à la cheville d’Olivia Epoupa à deux minutes de la mi-temps dessine des visages des mauvais jours pour les Villeneuvoises alors que les deux équipes sont encore au coude à coude. C’est le moment choisit pour Polkowice d’assommer le club nordique en concluant l’action suivante à trois points (27-30). Malgré tout ça, Villeneuve reste concentré et rejoint les vestiaires avec un tout petit retard (29-30).
Après la pause, les polonaises de Valeriya Musina (10 points et 21 rebonds) et Marija Rezan (14 points et 16 rebonds) sont toujours aux avants-postes (29-34 à 8’24). Alina Iagupova une nouvelle fois sur un nuage (37 points à 85% de réussite à 2pts) permet aux Guerrières de prendre le dessus. Elles déroulent, provoquent des fautes, et passent devant. Une série de 15 à 5 permet même aux joueuses de Fred Dusart de se créer une petite avance (49-39). Polkowice joue ses dernières cartes durant les dix dernières minutes, mais Villeneuve creuse l’écart et s’impose finalement 75 à 55. Coté stats le match complet de Johanne Gomis qui a du palier l’absence en seconde mi-temps d’Olivia Epoupa (9 points, 8 passes décisives, 3 rebonds, 2 contres et 5 interceptions).

Perfumerías Avenida 63 – 50 Tango Bourges

Après avoir résisté la semaine passée face à Orenbourg (défaite 58-60), finaliste de la dernière édition, Bourges (5ème) se déplaçait ce mercredi en Espagne à Salamanque (3ème). Après des débuts fracassants en EuroLeague, Bourges en est à 3 défaites d’affilées.
Les 10 premières minutes du match sont rythmées par les fautes commises et les pertes de balle de l’équipe française. En effet, à l’issue du premier quart de temps, Bourges ne cumule pas moins de 8 fautes et 6 balles perdues. Malheureusement, pour l’équipe locale de Salamanque, les joueuses du club espagnol ne profitent pas des erreurs commises par les adversaires pour prendre de l’avance ; quand la fin du quart de temps sonne, elles ne devancent les françaises que de 3 points (16 à 13). La moitié des points des locales a été transformé sur la ligne des lancers-francs (8 points sur lancers francs à 100% de réussite).
Le début du deuxième quart de temps fut l’exact copie du premier avec encore 3 fautes commises dans les premières minutes. Salamanque qui manque d’adresse ne marque ses premiers points (hors lancers francs) que 5 minutes après la reprise. Après un lancer franc de Alexia Chartereau (meilleure marqueuse du match côté berruyer avec 13 points) obtenu sur une faute technique, les françaises égalisent (18 partout) à 4 minutes de la mi-temps. Le quart de temps se termine sur une bonne prestation de la part de Salamanque qui totalise en rejoignant les vestiaires 32 points contre 25.
La deuxième mi-temps signe la fin de l’espoir pour l’équipe berruyère. Salamanque, porté par son public, profite des moments de faiblesse de ses adversaires pour creuser encore un peu plus l’écart (jusqu’à 23 points) en se voyant offert sur l’ensemble de la rencontre 20 lancers-francs (dont 19 ont été transformés). L’attaque de cette équipe a été menées par les joueuses Adaora Elonu (12 points), Erika De Souza (12 points) et Krisi Givens (17 points). Lors d’une dernière tentative dans les 4 dernières minutes, l’équipe berruyère inflige à leurs adversaires un 10 à 2 ce qui leur permet de finir la rencontre avec seulement 13 points de retard. Gros point noir du match, les 21 fautes et 21 balles perdues des joueuses de Valérie Garnier.
La MVP de la rencontre est Adaora Elonu (12 points, 5 rebonds, 2 passes décisives et 2 interceptions pour 16 d’évaluation)

 

Du côté des expatriées, Sandrine Gruda, tout proche du double-double, a inscrit 16 points et capté 9 rebonds lors de la victoire des siennes face à Prague. Hélèna Ciak (9 points et 4 rebonds) se déplaçait sur le parquet de ses compatriotes en Bleues, Endy Miyem (18 points et 11 rebonds) et Isabelle Yacoubou, qui n’a, elle, pas participé à la rencontre. Au terme d’un match plutôt serré, c’est finalement l’équipe de Koursk qui s’impose 75 à 79.

Les résultats :

Groupe A :
Fenerbahçe (TUR) 75 – 71 USK Prague (CZE)
Uni Gyor (HUN) 58 – 65 Lattes Montpellier
Wisła Cracovie (POL) 59 – 56 Mersin (TUR)
Famila Schio (ITA) 75 – 79 Dynamo Koursk (RUS)

Groupe B :
Nadezhda Orenburg (RUS) 59 – 88 UMMC Ekaterinburg (RUS)
Villeneuve d’Ascq 75 – 55 CCC Polkowice (POL)
Perfumerías Avenida (ESP) 63 – 50 Tango Bourges
Hatay BB (TUR) – 15/12 à 16h00 – Uniqa Sopron (HUN)

Les classements :

Groupe A :

Groupe B :

Basket Féminin EuroLeague, EuroCup Women

En direct : toute l'actu NBA