Publicité

Pro A – J17 : Hyères-Toulon s’offre Paris !

Hyères-Toulon a validé son succès à l’extérieur à Cholet en s’imposant ce soir face au Paris-Levallois 70 à 65 !

L’avant match

Le HTV n’en finit plus de nous étonner. Le promu sort d’une belle victoire face à Cholet. Les Parisiens viennent de s’imposer face à Strasbourg.
Ce match s’annonçait intense et serré …

La rencontre

C’est le PL qui a pris les commandes de ce match grâce à Jason Rich et Louis Campbell (5-10 6′) . Mais un coup de feu de Ryan Evans avec 3 tirs réussis de suite permettait aux locaux de revenir à 12 partout. 
Malgré la domination au rebond du PL, sous l’impulsion de Louis Labeyrie, les Varois tenaient bons dans ce premier quart temps. L’entrée de Ike Udanoh donnait de l’énergie; à l’image de ce dunk pour de nouveau égaliser à  16-16 et conclure ces 10 premières minutes.

Louis Labeyrie continuait sa domination physique au rebond et profitait de ses rebonds offensifs pour aggraver le score. L’entrée de son coéquipier Maleye Ndoye, excellent dans le registre extérieur, permettait aux joueurs de la capitale de compter rapidement 8 points d’avance (18 – 26 6′).
Le secteur intérieur Parisien dominait clairement cette rencontre. Le solide Vincent Poirier s’imposait lui aussi dans la raquette et se faisait plaisir en dunkant sur la défense Toulonnaise. L’écart se maintenait aux alentours des 10  points.
Mais Ferdinand Prénom ne comptait pas se laisser faire indéfiniment. En allant chercher 2 paniers il évitait aux siens de sombrer.
Cette première période s’achevait sur le score de 29 à 37. Hyères-Toulon s’en sortait bien tant la domination physique au rebond  des Parisiens était supérieure.

Les locaux repartaient sur de meilleurs bases avec un tir à 3 points d’Acker sur un bon service d’Udanoh (32 – 37).  Udanoh toujours faisait revenir son équipe à -3 (34 – 37).
Mais les Parisiens réagissaient rapidement et de belle manière, avec 2 dunks d’Harris et d’Eliezer-Vanerot (34 – 43 6′) !!!
Le duo Udanoh – Acker répondait à nouveau (40 – 45). Mais, dès que le HTV revenait, le PL redonnait un coup de collier et remettait 10 points d’écarts, cette fois-ci avec 5 points de rang signés Eliezer-Vanerot.
Acker à 3 points faisait vivre l’espoir. Jason Rich et Louis Campbell, transparents ce soir, inscrivaient 2 tirs longue distance et faisaient gonfler l’écart à +15 (43 – 58) à une minute de la fin de ce 3ème quart temps.
Avec finalement 13 points de retard (45 – 58) à l’abord du dernier quart et vue la physionomie de la rencontre, les carottes semblaient cuites pour les locaux.

La défense du HTV se faisait plus rugueuse et le rebond était mieux contrôlé. Louis Campbell perdait deux ballons de suite. Williams et Michineau entraient leurs shoots. Lesca lui aussi perdait un ballon. Fred Fauthoux sentait le vent tourner et prenait un temps mort (52 – 62 6′).
Le PL enchainait les pertes de balles. Jason Rich loupait ses tirs. Les fautes tombaient et petit à petit, lancer-franc après lancer-franc, les locaux revenaient.
Sur un nouveau loupé de Rich, sur le jeu de transition, David Michineau égalisait à 62 partout.
Coach Fauthoux coupait le jeu par un second temps mort.
Au jeu des lancer-francs, personne ne se départageait (65 – 65 1′). Tout allait se jouer dans la dernière minute !
David Michineau tentait l’estocade mais ratait son tir à 3 points. Le rebond était offensif pour Trevis Simpson qui dunkait ! Jason Rich ne marquait pas de l’autre côté et faisait faute sur Michineau. Ce dernier ne se faisait pas prier pour mettre ses lancer-francs et donner 4 points d’avance au HTV (69 – 65). Udanoh scellait définitivement ce match par un dernier point : 70 – 65 ! 

Le Debrief

Le HTV a gagné avec le coeur ! Jamais il n’a abdiqué. Tout le monde a mis du sien. C’est une belle victoire du collectif !
Les Parisiens peuvent s’en mordre les doigts. Jason Rich (4/19 et 1 d’évaluation) et Louis Campbell (2/7 et 0 d’évaluation) n’ont pas été à la hauteur ce soir. Alors que le secteur intérieur dominait, ils n’ont pas su servir leurs coéquipiers !
Hyères-Toulon a su s’adapter et revenir sans paniquer.

Le MVP

Il a su être présent dans les moments difficiles et a permis à son équipe de ne pas décrocher. Son entrée en jeu en première période a été capitale. Son retour en seconde a montré la voie vers la victoire. Ike Udanoh a mérité son titre de MVP !
Il termine avec 11 points à 5/7, 4 rebonds, 2 interceptions, 14 d’évaluation en seulement 15 minutes de jeu ! 


 

Feed NBA 24/24