Publicité

Pro A – J18 : L’immense braquage des Dijonnais !

Alors qu’ils semblaient faiblir, les Dijonnais on réalisé une superbe fin de match. Il a fallu un sang glacial pour venir à bout d’un BCM, pourtant favori, après 2 prolongations ! Retour ce match fou !

Avant-match

Après un bon début de saison, la JDA est dans le dur avant le début de la rencontre. La fin des matchs aller a été catastrophique. Les bourguignons sont à la limite de la relégation. 
C’est tout le contraire pour les locaux du BCM. Après un départ moyen et surtout un jeu collectif critiquable, les Nordistes, depuis l’arrivée de Sek Henry qui a rééquilibré l’équipe, font une grosse montée en puissance.
Dans ce contexte, la victoire semblait promise aux Gravelinois … 

La rencontre

L’entame de match a été plutôt offensive et équilibrée. Côté Dijon, c’est Isaiah Miles qui donnait le ton avec de la réussite au shoot. La JDA menait rapidement 4-9 après 3 minutes. Mais Sek Henry réveillait son équipe avec un tir à 3 points. Myles Hesson après quelques instants de chauffe, mettait ses premiers tirs. Sur un tir primé, il donnait pour la première fois l’avantage à son équipe : 15 – 13; puis 17 – 13 après 2 lancer-francs.
La dynamique était clairement en faveur des hommes de Christian Monschau.
Mais la JDA ne se laissait pas déborder grâce à l’apport de son banc. Gajovic et Passave-Ducteil remplissaient bien leurs rôles de doublures et donnaient finalement 1 petit point d’avance aux Dijonnais à la fin de ce premier quart : 21 – 22 !

Dans ce second quart, Mokoka montrait sa puissance en rentrant 2 paniers à l’intérieur. Plus élégant, l’international Axel julien répondait de loin (28-27).
Mais le retour du 5 majeur faisait mal aux visiteurs. Solomon, Henry, Gibson, Cobbs marquaient sans réaction en face : 9 – 0 (37 – 27).
Marc Judith stoppait l’hémorragie avec un 3 points mais Gibson lui rendait la pareille (40 – 30 4′).
Le duo Hesson-Henry terminait le travail en cette fin de première mi-temps et renvoyaient tout le monde au vestiaire avec un écart de +11 (45 – 34).

Le début de seconde période était à l’avantage des locaux avec un dunk autoritaire en contre-attaque de Richard Solomon, qui donnait 15 points d’avance en faveur du BCM (49 – 34) !
C’est Marc Judith, malgré un match timide (seulement 6 tirs pris mais un 3/4 à 3 points, pour 13 points et 17 d’évaluation), qui relançait une fois de plus son équipe. Brandon Peterson reboostait lui aussi les siens par un dunk ! La JDA était revenue à -9 ( 50 – 41  6′) ! Puis à -6 sur un 3 points de Miles.
Gravelines ne paniquait pas et laissait passer l’orage.
La combativité de Flo Pietrus et l’expérience de Gibson permettaient aux Nordistes de reprendre un bol d’air (57 – 46 1′). 
Mais le glacial Gajovic scorait à 3 points (57 – 49). Avec seulement 8 points de retard et un très bon 3ème quart, l’espoir était permis pour les bourguignons !

Le guerrier Pietrus allait chercher les rebonds et les contacts. Il obtenait des fautes et des lancer-francs. Avec 16 points d’écart à 7 minutes de la fin du match, les carottes semblaient cuites pour la JDA.
Après un temps-mort et n’ayant plus rien à perdre, les shooters dijonnais se mettaient en action.
Une terrible tempête s’abattait alors sur les pourtant maritimes joueurs du BCM !
Axel Julien par 2 fois réduisait l’écart à -10 (65 – 55 6′). Puis Judith, puis Miles, puis Holston entraient leurs shoots. Malgré Sek Henry, Dijon n’était plus qu’à 6 points (72 – 66 2′) avant le temps mort de Christian Monschau.
Dans les derniers instants, Kyle Gibson perdait 2 ballons et la JDA en profitait pour revenir à -2 (72 – 70).  Gibson pouvait alors tuer le match mais son shoot était raté. Axel Julien prenait le rebond. Miles avait alors la balle du hold-up à 3 points mais le tir ne rentrait pas … Brandon Peterson attrapait le rebond offensif et servait Axel Julien qui subissait la faute de Flo Pietrus. Sur la ligne des lancer-francs, il ne tremblait pas et envoyait les deux équipes en prolongation malgré un dernier tir manqué de Sek Henry.
La JDA toujours derrière dans ce match obtenait une prolongation méritée de part son engagement dans cette seconde période. Le BCM a eu 2 ballons pour solder cette partie mais ne les a pas concrétisés …

La prolongation était très tendue, les deux équipes se répondant mais avec le sentiment de ne pas vouloir prendre trop de risques non plus.  Sur un lancer-franc, Peterson faisait passer les siens devant pour la première fois depuis le premier quart-temps  (76-77) !
Mais c’était pour un court instant car après un lancer-franc de Cobbs, Solomon écrasait un nouveau dunk et redonnait +2 à Gravelines-Dunkerque (79-77).
Miles re-égalisait sur un bon service de Judith (79-79). Cobbs et Julien avaient alors 2 tirs chacun dans la dernières minutes mais aucun n’entrait …
Nouvelle PRO LON GA TION !!!

Encore un chassé-croisé dans cette seconde prolongation. Les 2 équipes étaient au coude à coude.
Le malheureux Gibson perdaient 2 nouveaux ballons (7 en tout ce soir). Miles et Julien en profitaient pour obtenir des fautes et mettre leurs lancer-francs.
Avec +4 (83 – 87) à 15 secondes de la fin le match était plié. Les Dijonnais ne donnaient pas de possibilité de tir à 3 points à leurs adversaires en faisant faute. Le match se terminait sur le score de 87 à 89 ! 
Quelle joie pour la JDA et quel contrôle dans les derniers instants !

Le débrief

Le BCM peut se mordre les doigts tant sa domination sur l’ensemble de la partie a été importante. Les Nordistes n’ont pas su tuer la rencontre ni couper le sursaut des Bourguignons dans le quatrième quart temps. 
La performance de la JDA est à saluer. Ils ont su jouer leur va-tout et leur application et leur sang froid en prolongation ont été remarquables. 

Le MVP

MVP : ISAIAH MILES
Isaiah Miles

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
23 (7-15 46.7%) 7 3 25

Pour les statistiques de la rencontre c’est par ici !

En direct : toute l'actu NBA