Publicité

ProA – J19 : Grâce à un grand Axel Julien, la JDA vient à bout de Hyères-Toulon

A la faveur d’un dernier quart-temps de folie (29-13), la JDA poussée par son public a passé l’obstacle Hyères-Toulon en ouverture de la 19ème journée de proA (78-72).

 

L’avant-match :


Après un probant succès obtenu dans le nord, et un autre sur le parquet du Paris-Levallois, Dijon se devait de poursuivre son redressement face à Hyères-Toulon. Les sudistes, confortablement installés en milieu de tableau ne sont guère loin d’un strapontin pour les playoffs, et restaient eux aussi sur 2 succès de rang. Un match à double-enjeu, entre une équipe luttant pour son maintien et une autre possédant une avance raisonnable avec la zone rouge.  Les Varois, fringants cette saison, se déplaçaient donc finalement sans trop de pression en Bourgogne.

 

La rencontre :

Après deux succès on the road, la JDA était de retour sur ses terres. Ce sont toutefois les visiteurs qui semblent avoir de meilleurs repères sur ce début de rencontre. Pourtant guère plus grands et athlétiques, les Varois profitent des nombreux seconds ballons et rebonds offensifs laissés en cours de route par les Dijonnais. Si l’ancien de la maison Bourguignonne Ferdinand Prénom se régale dans la raquette, son coéquipier Travis Simpson n’est pas en reste avec deux paniers primés en 2 minutes (9-15, 7e). Brouillonne en attaque face à la défense de zone du HTV, la Jeanne s’en remet à son leader offensif Isaiah Miles pour se dépêtrer de situations mal engagées. Le rookie américain plante 4 points de rang, limitant la casse d’un premier quart-temps à l’avantage des visiteurs (16-21, 10e).

 

Les mêmes maux se ressentent toujours chez les locaux, avec ce récurrent problème aux rebonds. Ces seconds ballons offrent de précieuses munitions aux shooteurs extérieurs Varois, même si ces derniers en convertissent finalement assez peu. Les intérieurs Dijonnais font le boulot offensivement à l’image de Brandon Peterson et Johan Passave-Ducteil, ce qui ramène les deux équipes non loin. Haussant le ton en défense, la JDA va réussir le tour de force de ne pas encaisser le moindre point en 4 minutes. D’une passe de filou, David Holston parvient à trouver Peterson seul en bas. Dans un match marqué par une réussite très moyenne, Dijon rentre en tête à la mi-temps grâce à un deuxième quart-temps de bien meilleure facture défensivement (30-29, 20e).

 

 

De retour aux affaires, Prénom fait mal à son ancienne équipe, s’imposant grâce à son physique dans la peinture face à Peterson (30-33, 22e). Malgré les efforts de Miles, le HTV semble vouloir mettre sa patte sur ce match, à l’image de ce panier longue distance de William Howard suivi d’une contre-attaque de Simpson (35-40, 23e). Peinant toujours à mettre en place ses systèmes, Holston laisse échapper quelques ballons, et Simpson se régale en contre attaque (40-45, 25e). La défense des locaux n’y est plus. Miles, vraiment trop seul, porte son équipe sur ses épaules, enchainant tirs à mi-distance ou derrière la ligne des 6m75. Mais cela est bien insuffisant face à la réussite de Hyères. Timide jusqu’alors, Maurice Acker joue le pick’n’roll avec Ike Udanoh face à des Dijonnais qui switchent en défense. Le meneur de poche, se retrouvant seul, ne se fait pas prier pour envoyer un gros tir à 3 points au buzzer sur le nez de Dijonnais aux abois défensivement (49-59, 30e).

 

 

Jusqu’ici très discret, avec 2 petits points et 3 échecs de loin, Axel Julien va prendre le match à son compte petit à petit. Le meneur Dijonnais va inscrire tout d’abord 11 points en 3 min 30 avec 3 paniers primés. Surfant sur cette vague, les locaux vont recoller (61-61, 34e). En face, David Michineau décide également de pointer le bout de son nez, rentrant notamment un panier d’équilibriste avec l’aide du plexiglas (61-63, 34e). La JDA, comme au second quart-temps, va resserrer les vis de sa défense pour se donner du rythme en attaque. Face au réveil de Michineau qui inscrit un gros 2+1, Julien impose une cadence d’enfer aux varois, concluant d’abord 2 drives par des paniers intérieurs (67-63, 36e). Puis, malgré un nouveau panier de Prénom,  le meneur international de l’équipe de France A’/A enverra sa 4ème bombe de loin (72-68, 38e). Un panier assassin à plus de 8mètres. Les Varois ne s’en remettront pas. Comme un symbole de ce dernier quart-temps, c’est Axel Julien qui mettra le couvercle sur la boîte de cette victoire avec un poster dunk qui clouera définitivement les débats. Dijon l’emporte (78-72).

 

Le debrief :

La Jeanne a longtemps cherché les clés pour venir à bout d’un promu qui mérite bien sa 10 ème place au classement.  Mais dans un dernier quart-temps épique, ce sont les locaux qui en ont fait un petit peu plus que les sudistes. Un succès qui porte l’empreinte du plus Varois des Dijonnais, Axel Julien (20 points dont 18 dans le dernier quart-temps). Lequel a lavé l’affront du match aller perdu face à son ancienne équipe de 2 points, portant les siens vers un 3ème succès de rang toutes compétitions confondues. Pour Hyères, c’est là une bien mauvaise opération, puisque les Varois passent en négatif  (10 défaites pour 9 victoires), confortant la 8ème place de la SIG. La JDA quant à elle se rassure un peu plus, et voit un nouveau match crucial arriver avec un déplacement à Cholet. Une rencontre qui vaudra assurément son pesant d’or dans la course au maintien.

 

Le MVP :
Que dire de la prestation XXL produite par l’ancien de la maison du HTV ? Un dernier quart-temps de folie où le numéro 83 de la JDA plantera notamment 18 points dont 4 paniers de loin. Finissant à 20 points et 4 passes décisives, Axel Julien est logiquement MVP de cette rencontre.

Axel Julien

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
20 (8-11 72.7%) 2 4 24
Betclic Elite France / Europe

Feed NBA 24/24