NBA – Kawhi Leonard : La conscience tranquille d’un volcan en éruption

Dès le premier match de la saison 2016-17, Kawhi Leonard a posé les bases en infligeant aux Warriors une lourde défaite, et surtout en inscrivant son record de points en carrière comme ouverture du bal : 35 points à 10/21 au tir. Le natif de Los Angeles a donc pris le relais de Tim Duncan par la meilleure des manières, montrant au monde que le nouveau franchise player des Spurs est prêt. 

On ne va pas remuer le couteau dans la plaie, Tim Duncan a quitté définitivement la NBA, mais par la grande porte tout de même. Et son héritage semble plus que prêt à suivre sa route, à l’image de Kawhi Leonard. Depuis notamment son immense performance face aux Rockets, inscrivant 39 points, 6 rebonds, 5 passes et 2 contres à 12/18 au tir dont 4/5 à 3pts, les débats vont bon train quant à son positionnement dans le débat pour le titre de MVP 2017 déjà très mouvementé. Et il l’est notamment à cause de l’adversaire du soir de Leonard, à savoir James Harden. Vous n’avez pas pu les manquer, les images ont fait le tour du monde de cette fin de match totalement dingue de la part de Kawhi. Simple rappel :

Alors qu’il reste moins de 30 secondes à jouer, et que le score est en faveur de Houston (108-107), Kawhi Leonard conserve la balle loin derrière l’arc, face au panier. Profitant alors d’un écran de LaMarcus Aldridge sur Trevor Ariza, Leonard se décale sur sa gauche et va se créer un shoot à 3pts : ficelle. Si le banc Spur devient fou à juste titre, tout comme le public, le match n’est pas terminé. Harden remonte donc la gonfle et se voit défendu par Leonard bien-sûr. Alors que le barbu tente une pénétration, l’ailier des Spurs est ralenti par un écran de Nene, mais arrive juste à temps pour littéralement écraser le shoot de Harden contre la planche, et se battre pour choper l’ultime rebond qu’il obtiendra avant de venir rajouter 2 lancers-francs.

C’est probablement la plus belle fin de match de la saison, entre deux équipes potentiellement futures adversaires en Playoffs. Et c’est là que le problème se pose. Kawhi Leonard vient tout simplement d’enrhumer James Harden, favori pour le titre de MVP avec Russell Westbrook cette saison. De plus, Leonard n’en est pas à son coup d’essai cette saison, dans laquelle il est tout simplement monstrueux, mais discret au possible, comme toujours. 23 matches sur 57 joués à plus de 30 points cette saison, avec en plus une pointe à 41 points, record en carrière pour lui encore battu : il le battra d’ailleurs une fois quelques jours avant avec 38 points contre les Suns. Et son impact sur le jeu des Spurs est retentissant. Si cela n’est pas assez représenté dans les statistiques, n’oublions pas l’incroyable talent défensif du garçon, double tenant du titre de Meilleur Défenseur de l’Année grâce à cela. Alors oui, Russell Westbrook et James Harden se tirent sérieusement la bourre pour savoir qui sera élu MVP, et il y a de fortes chances qu’un des deux noms soit le bon, mais Kawhi Leonard n’est-il pas le véritable meilleur joueur de cette saison?

L’élévation de son niveau de jeu à la suite de la prise de retraite de Duncan est flagrante, même si Leonard était déjà parmi les meilleurs les saisons passées. L’école Popovich lui va à merveille, et cette équipe des Spurs semble être comme des chaussons pour lui, ce qui lui permet de s’exprimer comme il le veut. Cet homme est un mutant, et on assiste probablement à la naissance d’une future légende de ce si beau sport. Kawhi a du basket plein les mains, avec une intelligence incroyable, autant dans le jeu que dans sa façon d’être et de gérer son image. Sa vision du basket et son sang froid face aux meilleurs joueurs de la Ligue sont à souligner, il peut éteindre le joueur préféré de votre joueur préféré. Tony Parker et Manu Ginobili se font vieux et rouillés même si leurs performances restent louables, mais ne vous y trompez pas lorsque vous réfléchirez à qui est le vrai MVP : Kawhi Leonard est en train d’exploser, et attention les yeux, ça risque de piquer.

NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités