Publicité

ProA – J22 : La JDA accélère en toute fin de partie pour battre le CCRB

A la faveur d’un dernier quart-temps rondement mené (21-10), la JDA est venue à bout de Châlons-Reims dans un duel ô combien important du bas de tableau (86-73).

L’avant-match :

Pour le compte de la 22ème journée de proA, la JDA recevait un concurrent direct au maintien avec l’équipe de Châlon-Reims. Capables de coups d’éclat (victoires à Villerubanne ou devant l’Elan Chalon), les Marnais brillent toutefois par leur inconstance (8 victoires pour 13 défaites au coup d’envoi). Les Dijonnais quant à eux ne sont guère brillants ces derniers temps après un regain de forme passager. Vainqueur de 18 points à l’aller, le CCRB avait à coeur de venir s’imposer en Bougogne et de mettre à distance son adversaire du soir.

 

La rencontre :

Devant l’obligation du résultat, la JDA est la première à se mettre en valeur dans cette rencontre. Brandon Peterson inscrit 4 points rapidement, et une certaine agressivité en défense permet aux hommes de Laurent Legname d’être vite devant (9-3, 3e). Toutefois, Châlon-Reims de par son jeu de passes revient vite : Mark Payne à 45 degrés derrière l’arc sanctionne ; imitant Steven Smith auteur d’un panier primé également juste avant (9-9, 4e). Portée par un Ryan Brooks très incisif ce soir (16 points 4 rebonds au final) et un David Holston en voleur de ballons, la Jeanne réplique et passe un 9-0. Mais les hommes de Nicolas Antic sont adroits, à l’image d’Andrew Lawrence qui prend feu sur la fin de quart-temps, avec pas moins de 3 réussites derrière la ligne des 6m75. La défense des locaux redevient absente, et l’adresse du CCRB sanctionne logiquement celle-ci. L’écart est toutefois minime pour Dijon, après un drive presque au buzzer conclu près du cercle par Axel Julien (22-24, 10e).

 

 

S’appuyant sur le meilleur scoreur français de proA en la personne de Nicolas De Jong, le CCRB est bien dans son match (28-28, 12e). Dijon dans le sillage de Brooks, se donne toutefois un peu d’avance après un panier dans la peinture de Jacques Alingué (34-28, 13e). Châlons-Reims retrouve alors une meilleure circulation de balle, et profite des fautes Dijonnaises pour sanctionner sur la ligne des lancers. La zone des visiteurs trouble les Bourguignons qui réussissent néanmoins à scorer deux fois par l’intermédiaire d’Isaiah Miles au poste. Ce match donne lieu à beaucoup de un contre un contre entre adversaires direct, l’ancien Dijonnais Solo Diabaté en profite ainsi pour crosser Julien et ressortir sur son shooteur Alex Young, démarqué de loin (42-43, 17e). Le match devient électrique avec 2 techniques sifflées contre la JDA, dont une assez incompréhensible contre le banc Dijonnais, alors que Julien s’était vu refuser un 3+1 valable. Dans une atmosphère des plus tendues, les deux équipes se quittent au coude à coude, après une première mi-temps où les attaques ont pris le pas sur les défenses (48-46, 20e).

 

 

Le 3ème quart-temps va être la copie conforme du second. Aucune équipe ne semble se détacher et les changements de leader sont nombreux. Châlons-Reims démarre fort avec un 5-0 orchestré par le maestro de la maison Payne, ce à quoi répond Brooks par des tirs et des percussions (52-53, 24e). Les deux équipes font preuves d’un petit peu moins de réussite qu’en première période. Lawrence puis Young font les efforts nécessaires pour permettre au CCRB de garder la tête (58-59, 28e). Mais la JDA ne lâche rien, à l’image de ce petit run de fin de quart-temps emmené par les shoots de Miles et les drives de Julien. Les Bourguignons gardent ainsi le même pécule de deux points d’avance, alors que se profilent 10 dernières minutes qui s’annoncent passionnantes (65-63, 30e).

 

Face à l’enjeu, les deux équipes se crispent et le match devient brouillon, à l’image de la faute offensive de Diabaté ou de ce 0/2 aux lancers-francs d’Alingué. Toutefois, la JDA semble en vouloir plus que Châlons-Reims et devient soudainement imperméable en défense. Young rate un lay-up facile tout seul en bas… Derrière Marc Judith sanctionne les marnais dans le corner, avec un ballon qui roule sur l’anneau plusieurs fois avant de rentrer. La chance semble avoir choisi son camp (72-63, 34e). Le CCRB ne voit plus le jour et il vaut attendre la 5ème minute de cet ultime quart-temps pour voir les hommes de Nicolas Antic scorer par l’intermédiaire de De Jong (74-65, 35e). Dès lors, la JDA va se permettre de gérer et s’en remettre à la patte d’Holston, auteur de 8 points en 3 minutes (80-67, 37e). Cette fois-ci, Châlons-Reims ne reviendra plus. Alingué servi par  Holston clôturera la marque en bas (86-73). Dijon peut souffler et rejoint son adversaire du soir au classement.

 

Le debrief :

Dans le match pendant 30 minutes, le CCRB a craqué dans le dernier quart-temps encaissant un fatal 21-10. Les visiteurs n’ont pas su s’appuyer assez sur leur secteur intérieur comme l’a relevé Nicolas Antic en conférence de presse. Les locaux ont réussi à trouver les solutions pour remporter une 8ème victoire cette saison, et rejoignent ainsi les Marnais au classement. S’appuyant sur 5 joueurs à 10 points ou plus, les Bourguignons ont fait le job et ont même remporté la bataille du rebond. La JDA fait la bonne opération du soir dans la course au maintien et se donne un brin d’oxygène.

 

Le MVP :

Difficile de mettre en valeur un joueur entre le trio Isaiah Miles / Jacques Alingué / Ryan Brooks mais le dernier cité a été partout dans cette rencontre. Très irrégulier offensivement, le poste 2 de la JDA était ce soir bien dans son match, et a également été un homme de missions défensives sur Mark Payne qui a eu bien du mal à scorer. Signant une belle ligne statistique avec 16 points 4 rebonds et 3 passes, Ryan Brooks est le MVP de cette rencontre.

Ryan Brooks

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
16 (7-13 53.8%) 4 3 17

Feed NBA 24/24