Publicité

NBA – Dirk Nowitzki : 10 dates qui ont fait une légende

Il y a quelques jours, Dirk Nowitzki est devenu le 6ème joueur de l’histoire à passer la barre des 30 000 points en carrière. Déjà champion NBA, MVP des Finales, MVP de saison régulière, l’Allemand est un peu plus entré dans l’histoire du basket. Retour sur 10 dates qui ont fait Dirk Nowitzki.

Le 19 juin 1978 : La naissance d’un champion

Dirk Nowitzki naît à Wurtzbourg en Allemagne au mois de juin. Son père est handballeur et sa mère joue dans l’équipe nationale de basket. Autant vous dire que le garçon était prédisposé à réussir dans le monde sportif.

Le 24 juin 1998 : Dallas avait flairé le bon coup

Repéré en juniors lors d’un match remporté contre les Etats-Unis, Nowitzki est drafté en 9ème position par les Bucks de Milwaukee. Il est drafté juste devant Paul Pierce (Boston Celtics). L’allemand ne reste pas à Milwaukee puisqu’il est échangé et part à Dallas.

Le 10 février 2002 : Nowitzki devient un All-star

L’allemand tourne à plus de 20 points par match pour la deuxième saison consécutive et se voit récompensé en étant sélectionné pour le All-Star Game. Au First Union Center de Philadelphie, Nowitzki participe à la victoire de l’Ouest contre l’Est, 135 à 120. Kobe Bryant est élu MVP du match.

Le 22 mai 2006 : L’allemand file en Finales

Alors qu’ils menaient 3 matchs à 1 lors des demi-finales de conférence contre les San Antonio Spurs, les Mavericks sont rejoints et doivent disputer un match 7 décisif. De plus, ce 7ème match doit se jouer à San Antonio. Dallas fait la course en tête jusqu’à mener de 19 points dans le deuxième quart-temps et de 14 points à la mi-temps mais la série ne peut s’arrêter là. Les Spurs reviennent, inlassablement pour arracher la prolongation. A ce petit jeu, les Mavs finissent par l’emporter 119 à 111, Nowitzki inscrit 37 points et file vers ses premières finales NBA.

Le 20 juin 2006 : Plus belle sera la revanche

En finales pour la première fois de sa carrière, Nowitzki affronte le Heat de Dwyane Wade. Les Mavericks mènent la série 2-0 après deux victoires à domicile mais ils s’inclinent pour 2 petits points en Floride lors du match 3. Derrière, le Heat enchaîne et assomme la franchise de l’Ouest au match 5 grâce à une victoire 101 à 100 après prolongation. Les Mavs ne s’en remettront pas et concèderont une 4ème défaite synonyme de victoire pour le Heat. Nowitzki devra repasser.

Le 3 mai 2007 : Le coup d’arrêt mais le titre de MVP

Un an après leur échec en finales, les Mavericks réalisent une superbe saison régulière et possèdent le meilleur bilan de la ligue avec 67 victoires contre 15 défaites. Cependant, les Texans ne dépassent pas le 1er tour des playoffs, battus par Golden State en 7 matchs. C’est la première fois de l’histoire qu’un premier de conférence est battu par le 8ème au meilleur des 7 matchs. Une véritable désillusion pour le joueur allemand qui se console en remportant le titre de MVP de saison régulière.

Le 23 mai 2011 : Nowitzki est en mission

Lors du match 1 des finales de conférence contre le Thunder, Nowitzki joue sur une autre planète, il est intouchable. Il inscrit 48 points à 12 sur 15 aux tirs et bat le record de lancers francs réussis sans en rater un seul, 24 sur 24. Le Thunder est balayé 4-1, Nowitzki est de retour en finales.

Le 12 juin 2011 : Les Mavericks champions pour la 1ère fois de leur histoire

Nowitzki et Dallas retrouvent leur bourreau de 2006, le Heat de Dwyane Wade et maintenant de LeBron James. Ultra clutch, le blond porte une nouvelle fois son équipe et offre à Dallas le premier titre de son histoire. Les Mavericks gagnent le match 6 à Miami 105 à 95 et prennent leur revanche sur le Heat. Nowitzki est élu MVP des Finales. Natürlich.

Le 11 novembre 2014 : Meilleur marqueur étranger de l’histoire

Nowitzki devient le 9ème meilleur marqueur de l’histoire de la NBA mais surtout le premier étranger au classement. Il dépasse Hakeem Olajuwon lors d’un match contre les Kings, il totalise alors 26 953 points.

Le 7 mars 2017 : 30 000 points pour l’éternité

C’était il y a quelques jours mais c’est bien évidemment historique. L’allemand est devenu le 6ème marqueur de l’histoire après Chamberlain, Abdul-Jabbar, Malone, Jordan et Bryant à dépasser la barre des 30 000 points en carrière. Dites-moi, ça en fait du fadeaway…

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA