LFB : La fin d’un cycle au BLMA …

Après l’annonce du départ du coach Valéry Demory à la fin de la saison, le BLMA vient d’annoncer dans un communiqué publié ce mardi, que le président actuel, René Comes, ne se représentera pas et quittera donc la présidence à la fin de la saison. Problème, il a décidé  « de ne plus exercer de responsabilité au sein du BLMA » jusqu’à la fin de son mandat … Décryptage de la situation.

C’était annoncé, et c’est désormais officialisé, Valéry Demory sera le nouveau coach du Lyon Basket Féminin la saison prochaine. Mais ce que l’on vient d’apprendre ce mardi, c’est qu’il avait auparavant décidé début Janvier de prolonger son bail au BLMA de 3 ans. Alors pourquoi avoir changé d’avis? Dans un entretien accordé au Midi Libre dans l’édition du 14 Mars, Valéry Demory explique alors :

« On stagne un peu, c’est vrai, dans l’évolution du club, il faut s’y pencher rapidement. Après pour le projet: joker ».

Effectivement, le BLMA, qui a fait sa place en France ces dernières années, notamment la saison passée avec le doublé (Championnat – Coupe de France), n’arrive pas à s’affirmer en Europe. Après une saison (2015-2016) sans Coupe d’Europe malgré la victoire en Coupe de France, le BLMA avait décidé de participer à l’Euroleague cette saison, pour le résultat que l’on connait. Après un bon départ, les Gazelles se sont écroulées dans la dernière ligne droite pour finalement finir 5ème et être rétrogradées en Eurocup (défaite et élimination lors de la confrontation face aux Turques de Bellona). Sous l’ère Demory, le BLMA sera parvenu à sortir des poules une seul fois en Euroleague (2011-2012) et à participer à un quart de finale en Eurocup (2012-2013). À noter que le BLMA a vu ces dernières années passer de belles joueuses qu’ils n’ont pas été capable de conserver, comme l’explique Valéry Demory :

«Souvent parce que financièrement les clubs adverses ont fait de la surenchère … Certaines sont parties pour des offres supérieurs ou parce qu’elles ne se plaisaient plus dans le club. C’était frustrant parfois mais c’était la réalité aussi »

Pour rappel, les spectateurs du Palais des Sports de Lattes ont eu le plaisir de voir passer des Diandra Tchatchouang (partie et actuellement à Bourges), Héléna Ciak (partie à Bourges, actuellement à Koursk) ou encore Valérianne Ayayi (partie et actuellement à Villeneuve), toutes internationales.
Ainsi, Certainement qu’à Lyon, Valéry Demory pourra conserver des joueuses de ce calibre depuis que Tony Parker est devenu le président du club. Après avoir gagné 7 titres en 10 ans dans le Sud (4 coupes et 2 championnats), Valéry Demory a aussi certainement décidé de changer d’air tout en rejoignant un club dont l’ambition est grande. Il pourra faire peut-être aussi bien, voir mieux que le BLMA, comme le souhaite Tony Parker avec les moyens mis en place.

Le Communiqué du BLMA :

Le deuxième départ annoncé est celui du président René Comes. Après 9 ans au club, il a décidé ne pas renouveler son mandat pour la saison prochaine et n’exercera plus de responsabilité au sein du club, tout en y restant jusqu’à la fin de la saison. Le problème ? Comment préparer sereinement la saison 2017-2018 alors que le seul capable de signer des contrats, en l’occurrence René Comes, ne souhaite pas le faire ? En effet, le Midi Libre du mercredi nous annonce que lors du conseil d’administration, René Comes a indiqué « qu’il ne signerait aucun contrat jusqu’à son départ », prévu le 30 juin. Cela veut donc dire que le club ne pourra pas préparer la saison prochaine avant cette date, d’autant plus qu’il n’a actuellement aucun coach pour la saison prochaine. De plus, la période des signatures de contrat a déjà débuté et des joueuses comme Marième Badiane, qui vient de signer à Lyon, aurait pu intéresser et être intéressé par un club comme le BLMA, sans parler des joueuses en fin de contrat (Sarah Michel, Elodie Godin, Kristen Mann, Géraldine Gobert, Naomie Halman) dont certaines ne manquerons pas d’offre (Michel, Godin). Pour le moment, seul Anaël Lardy et Fatimatou Sacko sont sous contrat la saison prochaine. Le Midi Libre nous annonce également que le prochain président pourrait être Franck Manna, ex-président du groupe Park & Suite mais encore une fois, il pourrait ne pas accepter le poste car le fait d’attendre juin pour mettre en place son projet pourrait être un frein à l’arrivée de quelconque successeur.

En attendant, les joueuses et le staff devront se concentrer sur la fin de championnat et les playoffs,  et pourquoi pas finir en beauté avec un titre au bout. Maintenant, on peu le dire, c’est la fin d’un cycle au BLMA avec le départ de ses cadres emblématiques que ce soit sur le terrain (Gaelle Skrela, départ à la retraite) ou en dehors (Valéry Demory et René Comes). Au club depuis 2004, la capitaine souhaiterait finir sa carrière sur une bonne note dans un club où elle a passée plus de 10 ans.

LFB, LF2

Toute l'actu NBA