Publicité

NCAA [March Madness] – Kentucky sort UCLA, North Carolina déroule

Le Sweet 16 rendait ses derniers vainqueurs hier soir. Et on peut dire que cette nuit a été riche en rebondissements et en surprises !

RÉGION EAST

(8) Wisconsin 83 – 84 Florida (4)

Le plus beau match de cette soirée ! Au Madison Square Garden, Gators et Badgers nous ont offert une fin de match épique. Attaqués à la gorge en début de rencontre, les Gators ont pourtant fait le dos rond en résistant aux assauts de Wisconsin. Avec pourtant 5 joueurs à 10 points ou plus, dont Nigel Hayes à 22 points et Ethan Happ à 22 points, les Badgers s’en remettront à Zack Showalter (14 points), auteur d’un shoot en total déséquilibre pour emmener le match en prolongation. Les Badgers surfent sur leur momentum en creusant l’écart à 5 points durant l’overtime. Mais Florida ne s’avoue pas vaincu, portés par les 35 points Kevaughn Allen, les Gators vont recoller au score et obliger Wisconsin à aller chercher la victoire aux lancers-francs. Une stratégie payante puisque les échecs successifs permettent à Florida de s’offrir, à -2 points et 4 secondes à jouer, un dernier ballon pour l’espoir.

Les floridiens peuvent jouer la sécurité en allant chercher le deux points et une nouvelle prolongation. Chris Chiozza (8 points) remonte la balle depuis son camp, mais préfère tenter sa chance à 3 points, dans une posture absolument incroyable… en plein élan et complètement déséquilibré, le meneur des Gators trouve la ficelle au moment de la sonnerie. Florida se hisse à l’Elite 8 !

 

(7) South Carolina 70 – 50 Baylor (3)

Les Bears partaient pourtant favoris dans cette rencontre. Mais l’euphorie des Gamecocks après leur victoire au tour précédent face à Duke, n’est pas redescendue. Baylor n’a tout simplement pas pu exister, malgré un Johnathan Motley (18 points, 9 rebonds) à son niveau habituel mais bien trop esseulé pour espérer la victoire. Seulement 8 paniers inscrits en première période et un retard de 15 points déjà à la mi-temps pour les Bears. Lors du deuxième acte l’écart grimpe même à 20 points pour ne plus jamais bouger. Côté South Carolina, Sindarius Thornwell est une nouvel fois irrésistible, en s’imposant comme un vrai leader (24 points, 6 rebonds, 2 interceptions et 2 contres) et Chris Silva règne sur le secteur intérieur avec 12 points et 7 rebonds.

Les Gamecocks sont la grande surprise de cette March Madness 2017, tout comme Xavier. Pour la première fois de son histoire South Carolina jouera pour une place au Final Four face à Florida.

 

RÉGION SOUTH

(4) Butler 80 – 92 North Carolina (1)

Les Tar Heels n’ont fait qu’une bouchée des Bulldogs. Dès l’entame de la rencontre, les hommes de Roy Williams se sont lâchés en attaque. Ils caracolaient déjà en tête à la pause avec une avance de 16 points. Sous l’impulsion de son duo extérieur, Joel Berry (26 points) et Justin Jackson (24 points, 5 rebonds et 5 passes), North Carolina conduit sa barque sans tanguer en deuxième mi-temps. Constant en attaque et solide en défense, les Tar Heels ont pu compter sur de bonnes rotations, notamment avec elle de Luke Maye en double double (16 points et 12 rebonds) en sortie du banc.

North Carolina rejoint l’Elite 8 et reste avec Gonzaga la seule tête de série numéro 1 encore en lice pour rempoter la March Madness 2017.

 

(3) UCLA 75 – 86 Kentucky (2)

C’était l’affiche de ce Sweet Sixteen, entre deux prétendants au Final Four. Un duel attendu entre deux meneurs, Lonzo Ball (UCLA) et De’Aaron Fox (UK), favoris pour intégrer le Top 5 de la prochaine draft NBA. La première période tient toutes ses promesses, un mano à mano s’installe entre les deux universités, mais ce sont les Wildcats qui virent en tête à la pause. Lonzo Ball (10 points, 8 passes, 4 balles perdues) n’est pas dans un grand soir et son équipe en pâtit, encore plus en seconde période. UCLA s’appuie tout de même sur son intérieur T.J. Leaf, une nouvelle fois efficace en attaque avec 17 points et 7 rebonds. En face il y a un duo de choc qui souhaite montrer qu’ils sont tout simplement plus forts. Malik Monk l’arrière élastique de Kentucky cumule 21 points.

Mais celui qui va laisser la plus forte impression sur cette rencontre c’est De’Aaron Fox. Probablement surmotivé à l’idée d’affronter Lonzo Ball, le meneur freshman est partout, délivrant une énergie folle pour emmener son équipe jusqu’à la victoire. Il conclut la rencontre avec 39 points (record pour un freshman dans un tournoi NCAA), envoie Ball en vacances et par la même occasion vers la NBA.

Kentucky affrontera North Carolina en finale régionale pour une place au Final Four 2017 à Phoenix.

NCAA

Feed NBA 24/24