Publicité

EuroLeagueWomen – Final Four : Le titre pour Fenerbahce ou Koursk

Ce vendredi était synonyme de Final Four : Le dernier carré de LA compétition européenne de la saison… Pour cette édition 2017, les équipes avaient rendez-vous à Ekaterinbourg, pour un week-end qui réservera bien des surprises… Finalement, aujourd’hui, qui a sorti son épingle du jeu, quelle équipe est encore en lice pour le titre ? Réponse dans notre récap’

Fenerbahce – Ekaterinbourg

Ekaterinbourg, champion en titre avait la chance de pouvoir évoluer sur son parquet pour ce Final Four. Et pour ce premier match, Fenerbahce comptait bien leur poser bien des soucis. Le premier ballon fut pour l’hôte de la compétition et un 1/2 aux lancer-francs suivit d’un trois points de Diana Taurasi (26 points) semblait donner le ton de la rencontre. Le combat à l’intérieur entre Jantel Lavender et Brittney Griner est impressionnant, il guide les deux équipes à se rendre coups sur coups, à ne rien lâcher. À la mi-temps, c’est finalement Ekaterinbourg qui est devant, en grande partie grâce à son emblématique Diana Taurasi (28-33).
Au retour des vestiaires, c’est un tout autre match qui est lancé. Fenerbahce monte d’un ton en défense, les coéquipières de Brittney Griner échouent face au panier, et après 5 minutes, les deux équipes sont dorénavant à égalité (37-37). La série va continuer, Fenerbahce va « manger » Ekat’ aux rebonds, s’offrant de nombreuses seconde, voir troisième chance… Et après un très bon troisième quart-temps remporté 21 à 13, Fenerbahce entame la dernière reprise avec 3 points d’avance (49-46). On s’attend alors à un dernier quart-temps remplit de suspens. Le duo Allie Quigley (17 points) / Jantel Laventer (21 points / 10 rebonds) donne le rythme à leur équipe, marque des points importants, et l’écart gonfle. Il atteint même les 11 points sur un panier à 3 points d’Allie Quigley à deux minutes de la fin. Ekaterinbourg est dépassé, Fenerbahce joue juste, joue bien et maîtrise parfaitement sa fin de match pour s’imposer 70 à 61. Coté stats, on retiendra notamment la bataille aux rebonds plus que remporté par le club Turc (47 à 27 dont 17 rebonds offensifs). Sandrine Gruda termine la rencontre avec 5 points et 7 rebonds à son actif.

Koursk – Prague

Prague, vainqueur de l’édition 2015 savait qu’il aurait fort à faire pour s’imposer face à l’équipe Russe de Koursk invaincue cette saison en EuroLeagueWomen. Dès les premières secondes du match, on sent que la rencontre sera très intéressante. Pourtant, le début de match est bien en faveur de Prague, Laia Palau (13 passes décisives) annonce les systèmes, Marta Xargay (16 points) et Kia Vaughn concluent à la finition. Lucas Mondelo, qui voit ses protégées de la sélections espagnoles guidées leur équipe sur le terrain, tente tout pour limiter leurs apports. Ainsi, Koursk se met en place, et revient dans la rencontre. Par la suite, tous les quart-temps sont globalement équilibrés, aucunes des deux équipes est au dessus de l’autre, et le match est totalement accroché. Un duel sort néanmoins du lot, il s’agit de Candice Dupree (17 points à la mi-temps, 39 au final et 13 rebonds) et Angel McCoughtry (28 points et 5 passes décisives).
Le dernier quart-temps ressemble encore et toujours au jeu du chat et de la souris… Tous les paniers sont rendus immédiatement, l’écart oscille entre 1 et 2 points.
À quelques secondes de la fin, alors que Prague mène d’un petit point, un shoot à trois points manqué à Anete Steinberga, Angel McCoughtry prend le rebond, traverse le terrain pour trouver une petite passe dans la raquette, la faute est là. Il reste moins de 2 secondes, et il y a deux lancers à suivre pour Tatiana Vidmer. Le premier est loupé, le second est dedans. Prague à la dernière possession mais la remise en jeu est touchée par Koursk et signe les prolongations (sans Sonja Petrovic sortie pour 5 fautes). Le premier panier de la prolongation est signé Angel McCoughtry et les réponses entre les deux équipes sont immédiates. Mais une faute sur un rebond offrant deux lancers francs à Hélèna Ciak (6 points et 6 rebonds) relance Koursk et donne de l’air à l’équipe Russe qui s’impose finalement 87 à 80. Un écart qui ne reflète pas réellement l’issue du match. 

La suite du Final Four aura lieu ce dimanche. Il opposera Prague à Ekaterinbourg pour la petite finale (13h30 heure française), et Koursk à Fenerbahce pour la finale (16h). On notera donc la présence de deux internationales françaises pour le titre ! 

Basket Féminin EuroLeague, EuroCup Women

En direct : toute l'actu NBA