ProA – J29 : Chalon s’adjuge une nouvelle fois le derby

D’abord bousculé, l’Elan a petit à petit imposé sa patte sur le derby pour l’emporter sans problème avec plein de maitrise (70-84).

L’avant-match

Défait de la plus courte et cruelle des manières au buzzer chez le Champion de France Villeurbannais il y a de cela deux semaines, Dijon retrouvait son public pour le tant attendu derby. Mais voilà, la JDA n’a plus battu son voisin Chalonnais depuis un certain soir de Décembre 2014, soit 5 défaites de rang. Finalistes malheureux de la Fiba Europe Cup cette semaine au prix d’un tir au buzzer raté pour égaliser, les hommes de Jean-Denys Choulet arrivaient quant à eux à Dijon pour se remettre en selle et conforter leur deuxième place. Un duel à priori déséquilibré sur le papier compte tenu de l’historique entre les deux équipes et de la différence de qualité. Mais dans un derby, on s’attend forcément à une rencontre âpre avec des enjeux des deux côtés, à savoir la 2ème marche du podium pour Chalon, et se rapprocher du maintien pour la JDA.

Le résumé :

Ce sont les Dijonnais qui rentrent le mieux dans ce derby avec une agressivité offensive et défensive d’entrée, qui se traduit au tableau d’affichage (5-1, 1e). Chalon trouve des solutions face à la trappe poste bas proposée par Dijon avec un Moustapha Fall qui, déjà, règne sur les débats (7-6, 4e). Isaiah Miles pour les locaux fait parler son adresse avec un magnifique panier avec la faute à 3 points au nez et à la barbe de Cameron Clark (11-6, 5e). Chalon trouve de la ressource sur jeu rapide avec par exemple Clark qui envoie Lance Harris au dunk, ou encore par la présence aux rebonds offensifs de l’omniprésent Fall qui dévie toutes les trajectoires (16-15, 8e). Un brin plus en réussite que son voisin bourguignon, la JDA est devant après 10 minutes (19-17, 10e).

 

Dijon poursuit sa marche en avant avec 4 points de rang de David Holston. Jacques Alingue intercepte, et parvient à aller au dunk malgré la faute antisportive non signalée par les arbitres de Fall (27-22, 13e). Les fautes justement, pénalisent les Dijonnais qui sont rapidement sanctionnés contrairement à leurs adversaires. Harris prend les choses en main pour les visiteurs avec pas moins de 10 points inscrits sur le quart-temps ! L’ancien Palois fait étal de toute sa palette offensive avec des tirs à trois points, des drives, et même de nombreux rebonds offensifs. John Roberson retrouve également de l’adresse au bon moment et voilà Chalon devant (30-34, 18e). L’Elan finit le quart-temps sur un 13-3 assassin. Les Chalonnais sont ainsi en tête à la pause après un panier quasiment au buzzer sur un drive ligne de fond d’Abdoulaye Loum (30-40, 20e).

 

Fort de son avance acquise au cours des 20 premières minutes, l’Elan trouve en Harris son homme providentiel pour garder son avantage. Le poste 3 américain ne semble rien vouloir rater et est mis dans de parfaites conditions par ses coéquipiers (36-47, 23e). D’autant plus que Fall est de plus en plus trouvé facilement face à une défense Dijonnaise qui se délite au fil des minutes (46-59, 28e). Harris inscrit la bagatelle de 13 points dont 3 paniers de loin sur ce quart-temps et tue toute velléité des locaux. La JDA semble perdue et sans solution face à cela, encaissant même un panier au buzzer de Roberson (46-63, 30e). La messe semble déjà dite dans cette rencontre.

 

Si Holston sonne la révolte, les attaques Dijonnaises sont désordonnées. Toutefois le palais des sports se prend à croire à un retour de la JDA après 2 paniers à 3 points de rang de l’inévitable Miles (61-72, 35e). Mais Jeremy Nzeulie, à l’expérience va planter juste derrière un panier à 3 points dans le corner qui sonnera le glas des volontés des locaux. Trop maladroite, à l’image de ce dunk raté de Alingue devant Fall, la JDA ne reviendra plus. En exclamation point, Clark, très clutch, mettra le gros tir à mi-distance (65-79, 38e). Simplement plus fort et plus talentueux, l’Elan s’impose une nouvelle fois dans le derby (70-84, 40e). Les supporters chalonnais venus en nombre peuvent chanter «  On gagne, on gagne, et on s’en va ! ».

 

Le débrief :

Après un départ moyen, les Chalonnais ont su trouver des solutions pour prendre les commandes de cette rencontre et ne plus jamais les lâcher. La JDA n’a finalement existé que le temps d’une quinzaine de minutes avant de courir après le score tout le reste de la partie. S’appuyant sur Lance Harris pourtant plus en retrait cette saison que lors de la précédente avec Pau, l’Elan a montré plein de maîtrise et a su tourner la page de la finale perdue face à Nanterre mardi. Pour la JDA, le maintien est loin d’être acquis et Laurent Legname, de ses propres mots, a même lâché que la prochaine rencontre face au Mans était une finale pour le maintien.

Le MVP :Lance Harris

Celui qui est d’habitude la 3ème option offensive de l’Elan, derrière John Roberson et Cameron Clark, a livré une partie XXL. Avec 10 points inscrits au second quart-temps et 13 au 3ème, Lance Harris a régné sur cette rencontre. L’ancien palois finit à 27 points dont un rondelet 5/9 à 3 points, agrémenté de 10 rebonds et 3 passes décisives s’il vous plait !

POINTS REBONDS PASSES DÉCISIVES ÉVALUATION
27 (10-16 62.5%) 10 3 34

Les dernières actualités