Publicité

Pro A – 30ème journée : Limoges CSP – Pau (résumé)

Pour le 101ème classico, le Limoges se donne le droit d’y croire ! Les hommes de Dusko Vujosevic ont pris leur revanche face à leur meilleur ennemi. La pression du résultat pour continuer de rêver aux Playoffs était présente et le collectif limougeaud ne s’est pas loupé. Ce soir la mission était double : Gagner pour espérer ne pas terminer la saison mi-mai et laver l’affront d’une défaite bien amère lors du match aller (-32). Les ultras green du CSP l’ont annoncé avant le match : Défaite INTERDITE.               

Limoges appuie dans la peinture. Pau ne panique pas

C’est dans une ambiance digne d’un derby que la rencontre débute, les deux kops de supporters du CSP se répondant au rythme des chants réservés à l’adversaire du soir.
Et pour bien débuter la rencontre quoi de mieux que le capitaine courage de l’équipe, Ousmane Camara qui inscrit les quatre premiers points de son équipe avec la détermination qu’on lui connait. Après 7 minutes Limoges a inscrit 16 points par l’intermédiaire de 3 joueurs. Camara (5), Prepelic (7) et Buford (4) font le bonheur du CSP quand, à Pau, 5 joueurs se partagent 14 points. L’Elan a du mal à trouver son rythme et est à l’image de son meneur, DJ Cooper, dans le dur. Limoges joue sur son avantage à l’intérieur, Alain Koffi jouant poste 5 pour les palois. Après 10 minutes les locaux mènent 25 à 19

Pau n’est pourtant pas dans les hauts du classement pour rien. Au 3 points de Buford, les visiteurs vont profiter des sautes de concentration de la défense cercliste et reviennent à 28 – 26, deux minutes seulement après le début du second quart. Le 11 – 3 des palois les fait repasser devant (28 – 30) dans un rythme particulier. Koffi qui souffre face aux imposants intérieurs limougeauds (Jones, Zerbo et Camara), prend sa deuxième faute mais rend une copie propre avec 8 points et 5 rebonds.
Comme tout bon derby qui se respecte, le premier accrochage a lieu à la quinzième minute lorsque Prepelic se frotte avec l’americano-nigérian, Danny Agbelese (2m05). Le feu follet slovène du CSP ne se démonte pas. Sauf que pour le CSP, ce petit incident va réveiller l’intérieur palois. Son équipe n’en profite pas vraiment en attaque (1 point sur lancer) mais défensivement le roc se fend de deux stops et viendra admirer l’envolée de Jean-Michel Mipoka pour un énorme contre. Pour conclure ce bon passage, Agbelese ramasse les miettes sur un tir de Cox et écrase la balle dans le cercle avec rage ! Cooper profite aussi de ce moment fort pour adresser quatre passes décisives à ses coéquipiers. A la pause c’est bien Pau qui mène, 35 à 31 !

Limoges capable du meilleur comme du pire

Sauf que ce soir les joueurs du CSP avaient bien envie de montrer leur meilleur visage. Une question de playoffs peut-être, de fierté sûrement. Au retour des vestiaires Limoges va trop vite pour Pau. 5 – 0 d’entrée pour revenir à 36 – 37. Prepelic à 3 points, Koffi à 3 fautes et Antywane Robinson qui craque sur deux actions. Un shoot trop difficile et un mauvais repli défensif sanctionné en contre-attaque par Prepelic déjà dans le camp adverse : 47 à 41 pour Limoges. Eric Bartecheky doit prendre un temps-mort. 16 – 6, série en cours. Rien ne va s’améliorer pour Pau. C.J Fair fait très mal à l’Elan. Ses longs bras lui permettent de gêner considérablement ses adversaires. Il dévie deux ballons, contre John Cox et Pau sombre. 23 points encaissés en 8 minutes pour seulement 9 points inscrits. Après trois quart temps le CSP mène de 10 points, 56 à 46.

Le match est pourtant à l’image de la saison du CSP. En dent de scie. Il reste dix minutes à jouer et pourtant Limoges n’arrive pas à tuer le match. Au contraire Pinero sonne la charge pour revenir petit à petit sur les traces des locaux. Sur les mêmes actions – écran pour Cooper qui déclenche des aides, décalage dans le corner pour Pinero qui sanctionne à longue distance – Pau revient à égalité 60 partout. Temps-mort pour Dusko Vujosevic. Tout est à refaire et l’inquiétude se fait sentir dans les travées de Beaublanc.

La bienveillance Wood

La fin de match va devenir insoutenable. Les deux équipes sont au coude à coude. Un peu de basket  champagne vient se mêler à deux oublis des arbitres sur des contacts plutôt limites. Cooper se fait bousculer en l’air par Prepelic. Faute non sifflée. Le slovène reste au sol et le meneur de l’élan se permet de lui glisser un petit mot. Idem juste après, lorsqu’Alain Koffi part au lay-up.
Le plus incroyable reste pourtant à venir. A 63 partout, c’est bien DaShaun Wood qui va faire la différence. Si pour les plus férus de sport, le combat entre Anthony Joshua et Wladimir Klitschko vous a passionné, le meneur américain a dû s’en inspirer. Le boxeur anglais est devenu champion du monde des lourds après un KO au 11ème round hier soir. Et comme pour Joshua, Wood a utilisé la patience. Usant l’adversaire tout au long du match, contrôlant le tempo (9 passes) et piquant au meilleur moment. Dans un passage surréaliste, le héros du soir enfila 3 tirs longue distance de suite. Il ajoute un lancer sur faute technique contre DJ Cooper. 10 points en moins de 2 minutes (ses 10 points du match), les ovations du public et un KO pour Pau.

Le CSP sort vainqueur du 101ème derby en l’emportant 75 à 66

Des images du héros du soir :

 

Avec cette victoire, les limougeauds mettent la pression sur Le Portel et Villeurbanne. Malgré une saison plus que difficile, le président Forte et son équipe sont toujours déterminés pour jouer les Playoffs, ce qui serait un moindre mal pour un club de ce standing. La mission n’est cependant pas terminée pour le CSP qui va devoir faire avec un calendrier compliqué. Dès la semaine prochaine il faudra jouer Nanterre avant de recevoir Villeurbanne !!! C’est ensuite un déplacement à Hyères-Toulon, équipe coachée par le futur entraineur du CSP, Kyle Milling qui attend les cerclistes. Les varois sont bien partis pour se maintenir mais il ne faudra pas trainer en route. Pour clôturer la saison régulière c’est Orléans qui viendra à Beaublanc défendre son maintien, si le suspense le permet encore !  

Pour Pau, pas de panique, il reste encore quatre matchs pour assurer l’avantage du terrain pour le début des playoffs. Sur ces dernières journées de championnat, l’Elan jouera contre Nancy (18ème), Châlon-Reims (16ème) et Dijon (13ème) en plus de recevoir Nanterre. Un calendrier qui, sur le papier, est favorable mais le sera beaucoup moins sur le terrain face à des équipes à la lutte pour le maintien.       

Betclic Elite France / Europe

Feed NBA 24/24