LFB – Playoffs : Montpellier rejoint Villeneuve d’Ascq en finale

Alors qu’il y avait un énorme match à enjeu en Playdowns entre Angers et Lyon pour le maintien, la soirée était tout aussi intense du coté des Playoffs. Au programme une belle entre Bourges et Montpellier, avec à la clé une place en finale.

Le match débute par une première possession Berruyère qui se conclut par un tir de Miljana Bojovic à trois points. Du coté des Héraultaises, les intérieures Fatimatou Sacko et Naomi Halman sont encore aux abonnées absentes suite à leurs blessures. Bourges compte quelques balles perdues mais mène jusqu’à la 5ème minute puis Kristen Mann réagit et égalise 5-5 qui s’enchaineront de 3 autres paniers Héraultais. Ingrid Tanqueray, Johannah Leedham, et Clarissa Dos Santos ne manqueront pas d’y répondre et réduisent l’écart à 6 points (13-12). Cependant l’américaine Kristen Mann enchaine un nouveau 3 points et conclura la première période à 18-16 en faveur du BLMA.

Au second quart-temps, nous découvrons une Renee Taylor (12 points, 6 passes décisives) plus affirmée, moins timide. La pression offensive de Lattes-Montpellier déconcerte les Berruyères mais celles-ci seront stimulées par les paniers réussis de leurs coéquipières. Cependant, les Montpelliéraines n’abdiquent pas et continuent de creuser l’écart. A 19 secondes de la fin, Valérie Garnier demande un temps mort, afin de tenter de resserrer le score avant la pause, chose faite avec Kayla Alexander qui permet de le maintenir à 4 points 36-32.

Au retour des vestiaires, les balles perdues des Berruyères, (au total 19) permettent à Lattes-Montpellier de comptabiliser 5 points en moins 1min30. Valérie Garnier demande à ses joueuses d’être davantage présentes en défense, d’avoir plus d’impact. Clarissa Dos Santos sera la première à prendre au mot les consignes du coach avec un panier à deux points, ainsi d’une faute, resserrant l’écart de 3 points en moins, 42-35. Mais les Tangos n’inscrivent que 5 points dans cette période et leurs balles perdues continuent d’offrir des unités aux Héraultaises ( 25 points en somme), l’occasion de conclure ce quart-temps à 51-37.

A 10 minutes de la fin , l’heure est grave pour les Berruyères, qui avec un regain d’énergie signent 5 points en moins dans la première minute. En revanche, l’effectif du BLMA semble essoufflé par le manque de roulement dû aux absences de quelques-unes. Ce n’était sans compter sur Gaëlle Skrela, force tranquille du match, qui ne se laisse pas déconcerter et transforme un tir derrière la ligne en 3 points. Puis suivra la réponse d’Ingrid Tanqueray et Marine Johannes cumulant 6 points 54-48. Les joueuses se rendent coup sur coup, mais l’effort des Tangos ne suffira pas et les Gazelles maintiennent l’avantage. Un premier temps-mort est demandé par Valéry Garnier, qui mise sur un trois points d’Ingrid Tanqueray pour resserrer au score. Valéry Demory l’a bien compris et demande à son tour un nouveau temps-mort afin d’indiquer à ses joueuses de se focaliser en défense en partie sur Ingrid Tanqueray mais aussi Alexia Charterau. Consigne respectée, le match se conclut 70 à 64 en faveur du BLMA qui disposait de l’avantage du terrain.

Le collectif offre à Gaëlle Skrela une dernière finale et Bourges réalise sa dernière danse au coté de Valéry Garnier. Sans surprise, la MVP (meilleure joueuse) du match est Kristen Mann, élément déterminant de ces demi-finales qui totalise sur cette rencontre 20 points, 3 passes décisives, 7 rebonds.

Basket Féminin LFB, LF2

Toute l'actu NBA