Publicité

Pro A – 32ème journée : Le CSP reçoit l’Asvel pour le « match de l’année »

A trois journées de la fin du championnat, les Playoffs sont plus que jamais disputés ! A Beaublanc et devant les caméras d’SFR Sport, il faudra un vainqueur qui verra les portes des Playoffs s’ouvrir. En cas de défaite, la saison marquera un échec d’un côté comme de l’autre. 

Le match de l’année…

Cette affiche de Pro A est un affrontement de deux colosses de notre championnat. Le double champion 2014 et 2015 contre le champion sortant dans l’une des salles mythiques du basket français. Dans le coin droit, le 6ème budget de Pro A (5,5 millions), 11 titres de champion de France, 6 coupes de France, 5 couronnes européennes. Dans le coin gauche, 18 trophées de champion de Pro A accompagnés de 8 coupes de France et 1er budget (et masse salariale) de l’hexagone avec 7.3 millions (pour 2.3 millions de masse salariale).
Ce soir à Beaublanc (20h30 en direct sur SFR Sport 2), se jouera l’un des matchs les plus importants de la saison. Les journalistes sont unanimes (voir plus bas), c’est clairement le « match de l’année ». Frejus Zerbo, le massif intérieur du Limoges CSP et plus ancien limougeaud du groupe, parle même de « finale » dans les colonnes du Populaire du Centre. Un match où il faudra faire attention au score puisque le point-average sera décisif lors des comptes de fin de saison. A l’aller, les verts du bord du Rhône l’avaient emporté de trois petites unités (72 à 69).

… pour une 8ème place

Sauf que ce match n’est pas tout à fait celui que l’on imaginait. Dans un championnat où les termes « sur le papier » et « logique » n’ont absolument aucun sens, peu de monde s’attendait à ce que ces deux équipes se rencontrent pour l’ultime place en Playoffs. Oui oui, pour la 8ème et dernière place qualificative pour la deuxième partie de saison ! Le scénario est simple :

Si Limoges gagne – Ils restent en course pour les Playoffs et l’Asvel devra espérer des faux pas de Gravelines et Le Portel jusqu’à la fin de saison

Si l’Asvel gagne – L’équipe garde l’avantage sur la 8ème place et condamne Limoges à stopper sa saison le 16 mai contre Orléans à la maison.

Après 31 journées, il est évident que ce sont deux échecs pour Limoges et Villeurbanne. Pour l’équipe du président Forte, c’est d’abord un groupe bancal, des performances en dents de scie mais aussi un coach qui a mis du temps à faire jouer son groupe comme il faut :

« Les trois matches qu’on perd en début d’année sont dûs à l’intégration des deux nouveaux joueurs. La balle ne circulait pas comme aujourd’hui » déclare Frejus Zerbo au Populaire du Centre ce matin.

Pour les joueurs de JD Jackson, ce sont des concours de circonstances. Un effectif qui a du mal à se trouver avec notamment la Champions League à gérer (qui ne laisse pas non plus de temps pour trouver ses marques), les blessures (Charles Kahudi longtemps éloigné des parquets) et des retours (Livio Jean-Charles, David Andersen, Casper Ware) qui imposent un nouveau temps d’adaptation à l’équipe.

Les tops par équipes :

Meilleur marqueur : Klemen Prepelic (Limoges) – 15.8pts / Walter Hodge (Asvel) – 13.4pts

Meilleur rebondeur : Ousmane Camara (Limoges) – 6.7reb / Darryl Watkins (Asvel) – 6.5reb

Meilleur passeur : DaShaun Wood et Jerome Randle (Limoges) – 4.1ast / Walter Hodge (Asvel) – 5.6ast

Meilleur à l’évaluation : Klemen Prepelic (Limoges) – 14.4 d’éval / Darryl Watkins (Asvel) – 13.9 d’éval

La déclaration à retenir, celle de Frejus Zerbo, toujours dans le Populaire du Centre :

« Même si on a perdu des matches, on a beaucoup de qualités : on peut défendre, on a des shooteurs, des joueurs intelligents et des joueurs de rôle. Après, c’est vrai que ça arrive un peu tard. Je regrette notre début de saison. »

David Cozette est déjà prêt pour ce soir :

 

Ce soir, une certitude, celle d’assister à un match ultra décisif. Après les 40 minutes de jeu, une équipe sera forcément déçue et verra ses rêves de Playoffs s’éloigner. Face à deux collectifs capables du pire comme du meilleur, on pourrait toutefois assister à un match grandiose au vu du talent présent dans chaque équipe. Messieurs, à vous de jouer !  

Betclic Elite France / Europe

Feed NBA 24/24