On attendait la revanche de 2015, mais comme souvent contre l’Espagne, on restera sur notre faim. Malgré une belle opposition par moments, les Françaises n’ont pas pu vaincre les Espagnoles qui s’imposent confortablement (71-55).

Le début de match est plaisant. Diandra Tchatchouang ouvre les hostilités tandis qu’Alba Torrens est impliquée sur les 5 premiers points de son équipe. Les défenses sont assez perméables et après moins de 4 minutes les deux équipes se rapprochent déjà de la barre des 10 points (9-8 pour la France). Après une séquence qui voit Alba Torrens mettre un gros shoot et les tricolores multiplier les errances défensives, Valérie Garnier est obligée de prendre un temps-mort pour éviter que l’Espagne s’échappe (10-15). Endy Miyem met fin à une série de 3 minutes sans points pour les Françaises mais Anna Cruz met son équipe à +6 de loin. Comme hier, Olivia Epoupa et Marine Johannes font un gros passage et ramènent la France à égalité. Pas pour longtemps, puisque Torrens fait feu de derrière l’arc et l’Espagne bascule en tête après la première séance de jeu (21-18).

Anna Cruz marque encore de loin pour commencer le 2ème quart. Heureusement, Torrens manque la cible dans la même exercice. On voit mal les Bleues résister si l’adresse extérieure ibérique perdure, d’autant que les shoots sont pris dans de très bonnes dispositions. Sancho Lytlle porte l’écart à +8 (28-20) et Valérie Garnier doit prendre un nouveau temps-mort. Les tricolores sont étouffées par la défense adverse (seulement 2 points inscrits sur les 4 premières minutes du quart-temps). A -12, Céline Dumerc sonne la révolte et les Bleues reviennent à 5 unités (32-27). Le match s’équilibre et Alba Torrens est beaucoup mieux défendue (0 points dans le quart-temps). Malgré un énorme contre de Marine Johannes, Sancho Lytlle marque au buzzer et l’écart espagnol est plutôt conséquent à la mi-temps (39-30).

39 points encaissés en deux quart-temps, c’est trop, Valérie Garnier a prévenu ses filles. Mais Alba Torrens revient en grande forme et enchaine les paniers pendant que les Françaises perdent des ballons à répétition. +13 Espagne, et bientôt +15. Les Bleues n’ont marqué que 2 points sur les 5 premières minutes de la seconde période. « Au point où on en est il faut se lâcher ! », demande Valérie Garnier à ses joueuses. Rien n’y fait, l’écart continue de grandir tant le collectif espagnol est supérieur. A l’issue du troisième quart-temps, l’écart semble déjà insurmontable (56-40).

Le quatrième quart-temps s’apparente à une formalité pour les ibériques qui gèrent leur avance et mettent quelques coups de butoir quand c’est nécessaire. Bravo aux Espagnoles, de loin la meilleure équipe du tournoi, et à nos Bleues pour leur parcours et cette belle médaille d’argent malgré tout.

La MVP du match (et du tournoi) :

Alba Torrens – 18 points, 3 rebonds, 2 passes, 2 interceptions

Le chiffre du match : 262 

Céline Dumerc et Laia Palau (photo) ont toutes deux pris leur retraite à l’issue de cet Eurobasket avec 262 sélections au compteur. Coup de chapeau à deux des meilleures joueuses européennes de l’histoire.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.