Publicité

NBA – Russell Westbrook et Paul George : Le nouveau duo gagnant du Thunder ?

1 an après le départ de son ailier star, Kevin Durant. L’Oklahoma retrouve du solide au poste d’ailier en la personne de Paul George. Pour autant, son association avec Russell Westbrook soulève plusieurs questions. Comme de savoir ce que l’ailier peut apporter à sa nouvelle équipe, ou si son entente avec Westbrook peut fonctionner.

C’était presque inespéré pour toute une ville il y a encore quelques mois, mais l’Oklahoma retrouve un solide compagnon pour aider Russell Westbrook. Paul George dans le cadre d’un trade qui débarque au Thunder, la nouvelle a surprise beaucoup de monde. Les Lakers, mais les Cavaliers étaient régulièrement cités, mais c’est bien chez le Thunder que l’ailier a posé ses valises pour une saison minimum. Contre le contrat plutôt élevé de Victor Oladipo et Domantas Sabonis, on peut dire que Sam Presti a plutôt bien joué le coup.

Si les Pacers pensent être encore compétitifs avec ce duo, le Thunder l’est bel et bien avec l’arrivée d’un All-Star pour épauler Westbrook. Si l’équipe continue de se renforcer, avec l’arrivée de Raymond Felton ou de Patrick Patterson, mais encore la prolongation d’Andre Roberson. Le point important de cette saison sera bien évidemment de savoir si le duo Westbrook-George peut s’entendre sur le terrain pour emmener le Thunder au sommet.

Paul George peut-il faire oublier Kevin Durant ? Paul George peut-il faire mieux que Kevin Durant ? Demandez à un habitant de la ville d’Oklahoma City, il vous dira sûrement que oui. Mais une question sera finalement de savoir si les deux peuvent mieux communiquer, mieux jouer. Car nombreuses étaient les questions d’après-match avec Kevin Durant, comme de savoir si « Westbrook prenait-il trop de tirs ? Est-ce que les deux peuvent gagner ensemble ? ». Mais Paul George et Russell Westbrook le savent, ils ont besoin l’un de l’autre, et le meneur est certainement ravi de voir un renfort de taille venir l’aider.

D’ailleurs, l’ailier pense aussi être capable de bien s’entendre avec un joueur comme Westbrook :

Je suis ravi. Je pense que je corresponds à la façon dont il joue et vice-versa, je pense pouvoir l’aider à avoir des opportunités plus faciles.

Paul peut-il changer Russell ? Probablement pas, même la saison prochaine, le meneur du Thunder se donnera à 200 % en allant sur le parquet, avec la même énergie. Il ratera probablement des tirs, mais il sera intéressant de savoir si Russell a bel et bien mûri dans son jeu, avec des choix notamment plus intelligents que par le passé. Mais Paul George devra gérer tout ça, et croire en son nouveau coéquipier, pour le bien de tous finalement. Alors PG peut-il envisager de rester et que peut-il apporter au Thunder ? Premiers éléments de réponse.

Il faut tout d’abord le noter car c’est un élément important, Oklahoma récupère le contrat de Paul George. Ce qui signifie qu’il n’est là que pour un an, en tout cas pour l’instant. S’il est déjà annoncé du côté des Lakers l’an prochain, l’ailier veut avant tout gagner. Et cela reposera évidemment beaucoup sur sa relation avec le meneur. En effet, Russell Westbrook a passé une année sympathique. Une équipe qui tourne littéralement autour de lui, en témoigne son usage rate de 41,7 (le plus grand jamais connu un NBA), Westbrook était pendant une saison la plaque tournante d’une équipe perdue sans lui. L’exemple résumant parfaitement ça, se trouve dans la série contre les Rockets en playoffs. Le Thunder est battu de 58 points quand Westbrook est sur le banc, une statistique qui en dit long. Le joueur s’est-il rendu indispensable ? C’est un autre débat. Mais le meneur est prévenu, il faudra partager la balle. Cependant si Billy Donovan le décide, il pourra dorénavant compter sur un Paul George pour aider les remplaçants pendant que Westbrook se repose et inversement.

Il y a cependant plusieurs éléments encourageants pour une entente avec Paul George. Oui, l’ancien joueur d’Indiana aime avoir la balle et peut vouloir des isolations, mais c’est un joueur qui existe largement sans celle-ci. 51,3 % de ses paniers sont mis grâce à une passe décisive provenant de l’un de ses coéquipiers, mais c’est aussi 32 % de ses tirs qui sont effectués en catch and shoot dont beaucoup à 3 points. En moyenne, Paul George en tente plus de 6 par match, pour presque 3 réussis (3ème en NBA dans l’exercice). Russell est donc prévenu, avec des passes intelligentes ou bien trouvées, Paul peut facilement transformer tout cela en ficelle. Notamment par le jeu rapide en transition, le Thunder est la huitième équipe qui joue le plus de possession dans un match (statistique nommée Pace), un Paul George pourrait donc parfaitement utiliser cette tendance à accélérer le jeu et jouer rapidement les contre-attaques.

L’autre atout peu souligné, c’est les 3 points. Du côté de l’Oklahoma, c’est une catastrophe puisque la franchise est la dernière en la matière au niveau du pourcentage. Avec 37 % en carrière et presque 3 tirs primés en moyenne par match, l’ailier devrait donc permettre au Thunder de s’améliorer dans ce domaine.

L’Oklahoma est une franchise particulièrement maladroite à 3 points, mais sa défense peut devenir solide. Tout n’a pas été parfait l’an dernier, mais le Thunder a été capable de remarquables séquences défensives. C’est d’ailleurs la 10ème meilleure défense en NBA, Paul George arrive donc pour encore cadenasser tout ça. Un très bon joueur des deux côtés du terrain, Paul sait faire le travail, et pourrait ainsi faciliter la tâche de Roberson à ses côtés. Switch sur les joueurs, ils sont tous deux capables de défendre sur plusieurs postes. Idéal quand vous avez encore le luxe de posséder Steve Adams derrière vous.

Dès janvier, Paul George pourra prolonger du côté du Thunder s’il le souhaite. On ne voit pas l’ailier prolonger éventuellement aussi tôt, mais il compte donner une chance à l’équipe. Il rappelle dans une interview récente, qu’il souhaite avant tout gagner. Et donc dans cette optique, pourquoi pas construire quelque chose avec Westbrook.

Vous l’aurez donc compris, Russell devra forcément tout faire pour montrer à Paul George que les deux sont faits pour jouer ensemble. Sans pour autant se marcher dessus. Par le passé et notamment dans la saison 2015-16, Westbrook a su parfaitement cohabiter avec Kevin Durant. La mission séduction pour toute la ville de l’Oklahoma a en tout cas déjà commencé.

Franchises NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA