NBA – Gordon Hayward assume être parti à l’Est pour augmenter ses chances de titres

Apr 5, 2016; Salt Lake City, UT, USA; Utah Jazz forward Gordon Hayward (20) dribbles the ball as San Antonio Spurs forward Kawhi Leonard (2) defends during the first quarter at Vivint Smart Home Arena. Mandatory Credit: Russ Isabella-USA TODAY Sports

Arrivé cet été à Boston en provenance d’Utah, Gordon Hayward s’est exprimé, lors d’une interview pour The Woj Pod, sur sa décision stratégique de quitter la conférence Ouest pour atteindre plus facilement les finales NBA.

La conférence Ouest a attiré de nombreuses stars de la conférence Est cet été, avec les arrivées de Jimmy Butler, Paul George, Paul Millsap, et peut-être bientôt Carmelo Anthony voire Kyrie Irving. Et l’écart de rapport de force entre les deux conférences ne cesse de s’accroître. Avec tout de même une grosse exception : le départ de Gordon Hayward d’Utah pour rejoindre Boston. Mais pour le nouveau joueur des Celtics, c’est un choix justifié. Il explique avoir choisi la solution de facilité, celle qui multiplie ses chances de titre. Avec Boston, il peut finir en tête de la conférence Est et espérer ramener l’équipe en finale.

« Quand nous traversons ce processus et que vous voyez certains grands noms partir à l’Ouest et que cela devient de plus en plus dense, ce n’est pas un truc où je me dis « Je vais aller à l’Est de façon à les éviter » parce que je ne veux pas du tout fuir la compétition. Je ne suis pas comme ça. Mais c’est probablement plus intelligent de ne pas avoir à batailler face à toutes ces équipes juste pour aller au second tour, au troisième tour et pour vous donner une meilleure chance face à Golden State. Vous regardez la division dans laquelle le Jazz est, une division difficile. Il y a Oklahoma City, Minnesota, Portland, Denver. Cela va vraiment être une division difficile et vous jouez ces équipes quatre fois par an. »

L’ancien coéquipier de Rudy Gobert, en profite pour revenir sur ses chances d’être sélectionné au prochain All Star-Game.

« Pour être All-Star ce sera dur, peu importe la division dans laquelle vous êtes, mais le nombre de stars à l’Ouest, surtout au poste d’ailier, il y a du monde et il vaut mieux faire une bonne première partie de saison si vous voulez y aller. Pour moi, cela dépend énormément des résultats de l’équipe. Si votre équipe gagne, alors ce sera bien plus facile pour vous. Comme je l’ai dit, cela vous traverse l’esprit. »

Sans Jimmy Butler (Wolves), Paul George (Thunder) et Paul Millsap (Nuggets), la place de Gordon Hayward au All Star-Game lui semble déjà promise.

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA