Publicité

NBA – Les Lakers veulent démontrer à qui appartient Los Angeles

Malgré les dernières années difficiles des Lakers, le derby de Los Angeles reste un rendez-vous important pour les fans des deux équipes. Dans le même temps, les Clippers ont connu leurs meilleures années, et l’écart entre les deux adversaires s’est transformé en fossé. Sur l’ensemble des quatre dernières campagnes, les Clippers ont remporté plus de deux fois plus de match de saison régulière que leur rival. Mais cette saison, avec des Clippers nouvelle version et des Lakers ambitieux, le match-up entre les deux franchises pourrait s’équilibrer un peu et retrouver de son enjeu.

Et cela tombe bien, puisque le calendrier a été rendu officiel et a offert, dès la première journée, une affiche 100% Los Angeles. Une occasion pour les deux camps de déterminer leurs nouvelles ambitions. Le GM des Lakers, Rob Pelinka, n’est jamais le dernier pour s’exprimer sur l’optimisme que lui inspire les Lakers pour la saison à venir. Pour lui, il est important de reconquérir la place de meilleure équipe de Los Angeles comme il l’a expliqué sur l’émission Gametime de NBA TV :

La mentalité qu’on veut voir chez nos gars, c’est d’entourer ce match sur le calendrier et de se dire « Hé, faisons un point sur ce que représente cette ville, et comment on veut jouer et rivaliser chaque soir. » . C’est une soirée d’ouverture vraiment sympa, ici, à « Laker Land ». Et nous sommes vraiment impatients.

« La terre des Lakers » . Un terme qui ne plaira sans doute pas au voisin. Mais en effet, dans les consciences collectives, le Staples Center reste associé aux Lakers. De par l’histoire que s’est construite la franchise et toutes les légendes passées dans cette salle mythique depuis 1999, palmarès à l’appui. Steve Ballmer et les Clippers ont émis le souhait de déménager du Staples Center et de construire leur propre salle à Inglewood, afin de créer leur propre histoire. Mais pour le moment, les deux équipes vont encore devoir se partager l’arène pendant encore quelques saisons. À commencer par celle qui arrive. Et bien entendu, dès ce premier match, tous les yeux seront braqués sur Lonzo Ball, que Pelinka n’a pas manqué de complimenter, une fois de plus :

Si vous étudiez l’histoire, tout semble arriver par cycles. Et la dernière décennie fut dominée par des meneurs scoreurs. Stephen Curry et Russell Westbrook, et James Harden qui était meneur la saison passée. Ces gars sont des scoreurs en puissance. D’extraordinaires et incroyables joueurs. Et tout à coup, un meneur rookie apparaît, avec un jeu basé sur le total opposé de ça. C’est basé sur la passe, créer pour ses coéquipiers et partager la balle.

Deux mois avant le début de la saison régulière, la compétition a déjà commencé. Rendez-vous le 19 octobre pour le premier des quatre duels entre les hommes de Luke Walton et la nouvelle escouade de Doc Rivers.

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA