Publicité

LFB – Récap’ J2 : Une seconde journée complètement folle

Le week-end dernier, après des longs mois d’attente (car oui, pour les passionnés que nous sommes la trêve a été longue), la LFB était enfin de retour avec le désormais traditionnel Open. Seulement, quelques jours après, voilà que 10 des 12 équipes engagées refoulaient déjà les parquets pour le compte de la deuxième journée de championnat. Montpellier et son adversaire Villeneuve d’ascq joueront en décembre prochain puisque le club Héraulté jouait hier pour sa qualification en Euroleague. Retour sur les matchs. 

Charleville Mézières 85 – 77 Hainaut Basket

Le Hainaut avait surpris tout le monde en s’imposant face à Basket Landes lors de la première journée de LFB (53-67). Et au vue des premières minutes du match, on sent bien que l’équipe Nordistes a envie de réitérer l’exploit face à la formation Carolo. Après 3 minutes de jeu, Charleville compte 7 points de retard (0-7). Le Hainaut aura même jusqu’à 11 points d’avance dans ce premier quart-temps (4-15 à 4’30). Finalement Charleville limite les dégâts et la première reprise se termine sur le score de 14-17. Dans le deuxième quart, les deux équipes se rendent coups pour coups (21-20), et au final c’est toujours le Hainaut qui est devant : 35-37 à la pause. Au retour des vestiaires, la tendance change de côté. Amel Bouderra sort de de ses gonds et remet son équipe sur le bon chemin. Avec ses 12 points inscrits dans le 3ème quart, elle permet à son équipe de virer en tête à l’entame des 10 dernières minutes : 61-57. Mais les joueuses du Hainaut n’ont pas dit leur dernier mot. Jenny Fouasseau enchaîne les 3 points et voilà son équipe avec 7 points d’avance (63-70). La fin de match s’annonce tendue. Mais le Hainaut ne marquera pas pendant les 4 dernières minutes du match. Situation fatale pour l’équipe Nordiste. Les Flammes refont leur retard et repassent devant, d’un rien, mais s’impose 85-77. Hhadydia Minté à réalisé un gros match avec 20 points (8/11 aux shoots), 9 rebonds et 7 passes décisives pour 33 d’éval. Amel Bouderra finit qu’en à elle avec 18 points et 5 passes. Du côté du Hainaut, Ashley Bruner, termine avec 16 points et 4 rebonds. Bintou Marizy Dieme termine la rencontre avec 8 points et 11 passes décisives.

Basket Landes 57 Nice 50

Il faut attendre plus d’une minute pour voir le premier panier du match. Le début de rencontre est marqué par la maladresse et les pertes de balles des deux équipes. Après 7 minutes, les deux formations sont au coude à coude. Sur un Lay-up de Queralt Casas la machine landaise semble lancée et inflige un 13 à 2 en fin de quart pour prendre les devants après 10 minutes de jeu (24-14). Le second quart temps démarre de la même manière que s’est terminé le premier. Basket Landes imprime un rythme de jeu difficile à cerner pour les niçoises qui se retrouvent vite dépassées. Pour preuve, elles n’inscrivent que 6 unités avant de rentrer aux vestiaires (38-20). Au retour des vestiaires, Nice arrive pieds au plancher. Les joueuses de Jimmy Verove tentent le tout pour le tout afin de réduire au mieux l’écart. Dans ce 3e QT, elles marquent plus que dans le second, ce qui est de bonne augure avant le début du dernier QT. Les espoirs furent permis pour les Niss’Angels qui reviennent à 7 unités à 5 minutes de la fin en infligeant un 6-0 aux locales. Sur la fin de match, Basket Landes reprend du poil de la bête et termine fort. Score final 57-50. Un moindre mal quand on sait qu’elles ont eu jusqu’à 20 points d’avance.

MVP : Queralt Casas (10 pts, 8 rebonds, 3 interceptions)

Mondeville 70 Lyon 67

Bien que Stéphanie Talbot guide son équipe, trop esseulée, Lyon parvient très rapidement a prendre les devants dans la rencontre. Le duo Haley Peters /  Paoline Salagnac ne laissent aucune chance à Mondeville. Quelques paniers manqués, des actions trop rapidement jouées permettent à Mondeville de redescendre sous la barre des 10 points pour réduire l’écart à 7 unités à la fin du premier quart-temps (15-22). Le second QT s’équilibre, Mondeville revient à 4 unités avant la mi-temps grâce à une défense plus compacte qui oblige l’entraîneur lyonnais à trouver de nouvelles possibilités en attaque. Beaucoup de changements sont intervenus dans ces dix minutes. (32-36). Au retour des vestiaires, les lyonnaises sont les premières à scorer, ce qui leur permet de continuer à accentuer leur avance. Mais c’était sans compter sur la défense de Mondeville qui reprend peu à peu ses marques. Les deux équipes se rendent coups pour coups et font très peu de fautes. Avant d’entamer les dix dernières minutes, Lyon est devant d’un petit point. Tout se jouera dans ce dernier quart-temps. Ingrid Tanqueray commence ce dernier par une faute personnelle sur un tir qui donne deux lancers francs à Mondeville. Les coéquipières de Gaucher prennent l’avantage. Beaucoup de fautes chez l’ASVEL ce qui permet à l’équipe locale de garder l’avantage avant les cinq dernières minutes. A 3 minutes de la fin,  , Lyon est à 5 fautes d’équipe. Jusqu’au coup de sifflet final, les deux formations pouvaient espérer mais c’est finalement Mondeville qui s’impose à la suite d’un final haletant sur le score de 70 à 67.

MVP : Lisa Berkani (20 pts, 11 rebonds, 1 interceptions)

 

Nantes Rezé 67 – Roche Vendée 60

Après l’open initial, les nantaises retrouvaient Mangin Beaulieu pour le derby des Pays de la Loire face au promu vendéen, la Roche Vendée. Le début de rencontre est équilibré mais les locales prennent les devants grâce à la canadienne Nayo Raincock-Ekunwe (8-6, 5e). Pourtant, ceux sont les visiteuses qui mènent après 10 minutes de jeu (15-14). Le derby tient ses promesses, mais c’est finalement le RVBC qui prend un petit avantage sur leur hôte du soir (25-20). L’écart se resserre, les Nantaises reviennent dans la partie grâce notamment au travail très polyvalent de Nayo Raincock-Ekunwe (12 points, 6 rebonds), et à la pause, seulement un point en faveur de la Roche sépare les deux équipes. Au retour des vestiaires, les visiteuses prennent le large grâce à un beau jeu collectif. Malgré le bon rendement de Lidija Turcinovic, les nantaises restent derrière et sont menées devant leur public. En fin de troisième quart temps, les vendéennes enchainent les fautes et les locales en profitent pour passer devant (49-47, 30e). Au début du dernier quart temps, les nantaises se donnent de l’air avec un 5-0 infligé d’entrée au promu. Le reste du quart temps est équilibré, les deux équipes se rendent coup pour coup. À l’expérience, les nantaises remportent ce derby de haute lutte 67-60. Leur succès est grandement dû à leur intérieure Canadienne Nayo Raincock-Ekunwe qui signe un magnifique double-double avec 26 points et 18 rebonds.

 

Tarbes 71 – 61 Tango Bourges Basket

Après avoir complètement pris l’eau lors de l’Open (défaite 74-45 face à Lyon), Tarbes a montré ce soir un tout autre visage face à Bourges. Pourtant tout avait commencé pour le mieux pour les Tango qui mènent de 5 points après 5 minutes de jeu : 5-10. Mais Tarbes va infliger un 16-4 aux berruyères dans la fin du premier quart-temps. Résultat, après 10 minutes de jeu, les Tango sont menées : 21-14. Dans le 2ème quart, Tarbes prend jusqu’à 14 points d’avance : 31-17 à 4’50. Finalement un 0-8 inscrit un fin de quart-temps permet aux Tangos de rester au contact de leurs adversaires : 37-33 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les deux équipes enchaînent des séries. Un coup à toi, un coup à moi, et à l’entame des 10 dernières minutes c’est toujours Tarbes qui est devant : 54-52. En fin de match, les choses se compliquent pour les Tangos qui encaissent un 6-0 (68-59 à 1’53). Tarbes à un boulevard devant lui, s’impose 71-61 et signe LA surprise de cette 2ème journée de LFB. Pour Tarbes, Adja Konteh termine le match avec 14 points, 5 rebonds et 4 passes décisives. Du côté de Bourges, ce sont Sarah Michel et Katherine Plouffe qui dominent la marque avec 13 points, 5 rebonds et 2 passes chacune.

 

Villeneuve d’Ascq – Montpellier (Samedi 9 décembre)

 

En direct : toute l'actu NBA