Publicité

NBA – Dirk Nowitzki ou Karl Malone ? Jason Terry a fait son choix

ORG XMIT: S15238AD9 (shot 24 APR 2001) DIGITAL IMAGE – Jazz’s Karl Malone is all smiles after drawing the foul on Dirk Nowitzki who labored through the first half of game 2 at the Delta Center, in Salt Lake City, UT.

Resigné par les Bucks pour une année supplémentaire, Jason Terry possède toujours une sympathie particulière pour les Dallas Mavericks où il a passé huit saisons de sa carrière et remporté un titre NBA. Huit saisons qu’il a partagé avec Dirk Nowitzki.

Lorsqu’il s’agit d’évoquer les meilleurs ailiers forts de l’histoire, Dirk Nowitzki a sa place bien au chaud. Aux côtés de légendes comme Tim Duncan, Charles Barkley, Kevin Garnett ou encore Karl Malone, il n’a pas à rougir. Et lorsque Jason Terry, dans un entretien avec UnifyFrisco, doit choisir qui est le meilleur entre l’ancien monstre du Jazz et son ex-coéquipier, sa réponse ne se fait pas attendre :

Karl Malone n’a jamais gagné un titre. Et pour moi, à part si tu gagnes un titre avec des chiffres comme ceux de Dirk et que tu restes aussi longtemps qu’il l’a fait avec la même franchise, Dirk obtient ma préférence.

Pour lui, comme pour beaucoup, le critère le plus important reste le nombre de bagues. Mais aussi la loyauté. Si Karl Malone est un parfait exemple de loyauté, il a tout de même quitté Utah en toute fin de carrière afin de tenter de remporter un titre avec les Lakers. Un choix qui pèse dans la balance selon J.T. :

Dirk est resté loyal. Il a cimenté son héritage. Karl Malone a cimenté son héritage à Utah, pas de doute. Mais encore une fois, quand tu gagnes un titre, et que tu continues de donner comme Dirk l’a fait toutes ces années. Que tu es resté, même dans les moments durs… Tout le monde a donné sa propre opinion. Ce n’est que la mienne.

Par contre, lorsqu’il s’agit de Tim Duncan, l’arrière de Milwaukee est obligé de reconnaître la supériorité du quintuple champion NBA. Mais pour lui, Dirk a l’avantage d’avoir révolutionné son poste, en démocratisant le rôle du poste 4 qui s’écarte et devient davantage une menace à l’extérieur qu’à l’intérieur : « le stretch-four » .

Tim Duncan, personne ne va remettre ça en cause. Mais Dirk a transcendé son poste. On parle d’un stretch-four. Il est la référence du stretch-four, et il devrait recevoir beaucoup de crédit pour ça. C’est pourquoi il est un des plus grands de tous les temps à mes yeux.

Et Terry n’oublie pas d’encenser son coéquipier pour tous les sacrifices qu’il a pu faire pour la franchise des Mavericks. Cet été encore, l’Allemand a renoncé à un plus gros contrat afin de permettre à Dallas de rester plus compétitif. Ce fameux facteur loyauté et cette volonté de toujours faire passer le besoin collectif avant ses envies personnelles.

Il a une place spéciale dans mon cœur. Se sacrifier encore financièrement, après les sacrifices qu’il a fait années après années. Quand tu vois des gars prendre 30-40 millions l’année, ça vous montre juste sa personnalité et quel genre de loyauté il a à l’égard de Mark Cuban et la ville de Dallas.

La relation entre Dirk Nowitzki et Jason Terry est très spéciale et les deux hommes pourraient peut-être se retrouver dans un avenir proche, puisque selon Jason Terry « un job l’attend à Dallas » après sa carrière. Et c’est Mark Cuban qui lui a promis.

NBA 24/24

Feed NBA 24/24