NBA – Preview 2017-2018 : Des Pistons en quête d’un nouveau souffle

Feb 28, 2017; Auburn Hills, MI, USA; Detroit Pistons center Andre Drummond (0) celebrates with guard Reggie Jackson (1) during the first quarter against the Portland Trail Blazers at The Palace of Auburn Hills. Mandatory Credit: Raj Mehta-USA TODAY Sports

La franchise de Detroit a fait partie la saison dernière de ces équipes qui ont déçu leur public. Avec un effectif suffisamment correct pour prendre une 8e place voire plus si affinité, il fut surprenant de les voir rester bloquer à la 10 position. De plus, au sein même de l’effectif sont apparues quelques difficultés, que ça soit dans le vestiaire ou au niveau individuel : on pense notamment à l’étrange régression d’Andre Drummond, pivot capable d’attraper bon nombres de rebonds, mais étonnement devenu presque incapable d’être décisif une fois la balle en main. Alors que nous réserve cette saison à venir dans le Michigan? 

Detroit Pistons

L’effectif

Les départs : Marcus Morris (Celtics), Aron Baynes (Celtics), Kentavious Caldwell-Pope (Lakers), Mike Gbinije (Warriors), Darrun Hilliard (Spurs)

Les arrivées : Avery Bradley, Langston Galloway, Anthony Tolliver, Eric Moreland, Luke Kennard (draft)

Le 5 majeur possible : Reggie Jackson, Avery Bradley, Stanley Johnson, Tobias Harris, Andre Drummond

La saison

L’arrivée d’un défenseur de la trempe d’Avery Bradley est forcément une bonne chose, malgré un contrat d’un an où le joueur pourra décider lui-même de son avenir dès l’été prochain. Mais en attendant, Caldwell-Pope parti, c’est un bel investissement pour Stan Van Gundy et sa franchise. Arrivé en échange de Marcus Morris après la signature de Gordon Hayward dans les rangs verts, le nouveau chien de garde des Pistons devrait facilement s’imposer comme le leader d’une défense qui peinait à décoller l’année dernière. Malgré tout, l’équipe perd Aron Baynes, un bon atout dans la peinture surtout en défense, tout comme Marcus Morris qui magne son physique avec brutalité et efficacité.

C’est donc un effectif avec du nouveau à intégrer et de l’ancien à remettre sur les rails. Et oui, on parle bien d’Andre Drummond. Nommé All-Star remplaçant en 2016, Dre a légèrement déçu ses fans dès la saison suivante. Alors qu’on le croyait capable de très grandes choses, l’homme qui valait 22 millions de dollars s’est perdu offensivement, ne sachant plus quoi faire de ses dix doigts. Un problème qu’il faudra à Stan Van Gundy de résoudre, tout comme le retour de Reggie Jackson qui semblait , aux dernières nouvelles, avoir du mal à enchaîner deux entraînements. Le meneur bleu et rouge se doit de revenir au top si les Pistons veulent espérer une meilleure place que la saison passée.

Inutile de le rappeler, la Conférence Est a perdu des plumes durant l’été. Il serait judicieux que cette troupe trouve un nouvel air à respirer dans une salle flambant neuve (la Little Caesars Arena) et retrouve une stabilité digne de ce nom. L’effectif, malgré les changements opérés par son coach/manager SVG, est assez bien armé pour se faire un trou et espérer retrouver les Playoffs dès cette saison. Est-ce que tout cela sera suffisant face aux autres franchises?

Le joueur à suivre : Andre Drummond, sans hésitation. Les Pistons détiennent l’un des rares véritables pivots de la Ligue mais celui-ci devra montrer qu’il vaut ce terme dès la rentrée.

L’objectif de la saison : Retrouver un équilibre et faire mieux que la saison passée serait une excellente chose pour la suite. Et montrer à Avery Bradley qu’il peut avoir sa place à Detroit pour une potentielle signature plus intéressante à l’été 2018.

Le pronostic de la rédaction : 9e de la Conférence Est.

Detroit Pistons NBA 24/24

Les dernières actualités