Publicité

NBA – Zoom : Pourquoi Dejounte Murray devient le chouchou de San Antonio

16 points. 15 rebonds. 6 passes décisives. Le tout en 28 minutes. Cette ligne de stats n’est pas celle de Russell Westbrook, mais bien de Dejounte Murray face aux Toronto Raptors lors du dernier match des Spurs. La dernière étape en date de l’ascension fulgurante du sophomore.

A San Antonio, si le retour en forme de LaMarcus Aldridge occupe pas mal de conversations, le buzz du moment est bel et bien pour Dejounte Murray. A 21 ans, le meneur a été propulsé titulaire cette saison en l’absence de Tony Parker. Et certains dans la presse locale se demandent déjà si notre TP national retrouvera un jour sa place dans le 5 majeur de Gregg Popovich.

Dejounte Murray est pétri de qualités. Naturellement long (comme un certain Kawhi Leonard), le gamin joue comme si sa vie en dépendait. Il défend dur, multiplie les efforts, passe à travers les écrans sans crainte, et vient bousculer les grands pour prendre des rebonds. Ses 15 prises contre Toronto ont d’ailleurs égalé un record de franchise pour un arrière, co-détenu par Manu Ginobili. Pas gâché, l’Argentin est conquis par son coéquipier : « A son âge, je n’étais pas prêt à jouer à ce niveau ».

Ce niveau, ça inclut aussi l’attaque, où Dejounte Murray sait se distinguer par ses drives, sa hargne et son QI basket. Son défaut ? Un tir extérieur encore un peu trop irrégulier, à l’image d’un certain meneur français au même âge.

Au delà des qualités dans le jeu, c’est l’état d’esprit du rookie qui plait. Battant, celui qui avoue avoir « toujours été un chien » sur le terrain a déjà un caractère bien trempé. Exemple ? Alors que LaMarcus Aldridge vient de sévèrement se chauffer avec Serge Ibaka, Dejounte Murray le remet dans le droit chemin et vient lui parler, tout en repoussant gentiment Gregg Popovich de la main comme pour lui dire « Coach, je m’en occupe ».

A la vue de toutes ces qualités, quel avenir pour Dejounte ? D’abord, il faudra confirmer et être régulier, ce qui peut parfois être un problème chez les jeunes joueurs. Mais de toute évidence, Murray n’est pas comme les autres. « Il est un de ces joueurs qui peuvent tout faire, le ciel est la limite pour lui », avance son nouveau coéquipier Rudy Gay.

Formé dans le cocon des Spurs l’an passé, où il a pu profiter du mentorat de Tony Parker et de Gregg Popovich, le diamant Dejounte Murray semble prêt à briller. Pour le plus grand bonheur des fans de San Antonio et de la franchise, qui a réalisé un sacré steal avec le 29ème pick de la Draft 2016…

NBA 24/24

Feed NBA 24/24