Lors de la troisième journée de BCL, Strasbourg et Monaco se sont imposés, tandis que Chalon a connu une nouvelle défaite. Nanterre a perdu son premier matche sur le parquet de l’Aris Salonique. Les clubs français sont plutôt bons en ce début d’exercice. Monaco est aux commandes du groupe A, Strasbourg et Nanterre se positionnent avec les maillons forts des groupes C et D. Cependant, Chalon est en difficulté dans le groupe B et pointe à la sixième place.

 

Groupe A :

Monaco 8973 Enisey Krasnoyark

La Roca Team a une nouvelle fois déroulé en BCL pour un succès face aux Russes de Krasnoyark. Les troupes d’Oleg Okulov n’auront pas pu résister, faute notamment à un trop gros nombre de balles perdues (22 contre 9 uniquement pour Monaco). Elmedin Kikanovic n’a pas fait de pitiés face à son ancien club et sort une copie quasi-parfaite (17 points à 7 sur 7 aux tirs et 3 rebonds). Gerald Robinson a lui aussi bien contribué à la victoire de la Principauté avec ses 18 points à 7 sur 13 aux tirs. A noter aussi que DJ Cooper faisait ses débuts sous ses nouvelles couleurs et s’est mis en retrait au profit du collectif (4 points seulement mais 5 passes décisives en 21 minutes). Du côté de Krasnoyark, les 20 points de Vasilii Zavoruev n’auront pas suffit pour inquiéter les monégasques qui recevront Boulazac pour le compte de la septième journée de Pro A.

Juventus Utena 7169 Hapoel Holon

Oldenburg 9682 Karsiyaka

Murcia 7883 Sassari

Groupe B :

Ventspils 7877 Chalon

Les chalonnais sont-ils maudits ? Peut-être pas, mais ils se sont inclinés une nouvelle fois d’un point en Lettonie face à Ventspils, après la défaite contre Gravelines le week-end dernier (74-75). Optimiste, on pensait que la victoire contre Capo d’Orlando allait lancer le début de saison des bourguignons. Malheureusement non… Les deux équipes ont fait jeux égaux tout au long de la partie. Les hommes de Jean-Denys Choulet avait  même pris un léger avantage en comptant 8 points d’avance dans le deuxième quart-temps. L’Élan aurait pu accrocher ce matche grâce à la belle prestation de Lance Harris (19 points, 6 rebonds), seulement Aigars Skele en a voulu autrement en frôlant le triple-double (16 points, 9 rebonds et 8 passes décisives). Chalon a été dominé dans la raquette par Maris Gulbis et Ronalds Zakis, respectivement auteurs de 14 et 10 points, et ne pouvait espérer mieux. Il va falloir repartir de plus belle pour éviter que cette pénurie de victoire ne dure trop longtemps.

Ludwigsburg 9583 Neptunas Klaipeda

Capo d’Orlando 5863 PAOK

Gaziantep 7487 Tenerife

Groupe C :

Rosa Radom 7181 Venezia

AEK 7074 Banvit

Ljubljana 7790 Bayreuth

Strasbourg 7774 Estudiantes

Strasbourg devait réagir après la défaite contre Bayreuth après prolongations (82-80). C’est chose faite puisque la SIG s’est imposée face à Estudiantes au terme d’un matche complétement fou ! Les troupes de Vincent Collet n’ont pas laissé l’Estudiantes prendre ses marques au Rhénus : elles ont vite pris le large et menait déjà 25 à 7 à la fin du premier quart-temps. Elles ont ensuite réussi à conserver leur avantage et rentraient au vestiaire avec 19 longueurs d’avance (45-26). Les SIGmen se sont peut-être vu victorieux trop tôt et ont subit le retour des Espagnols. Ces derniers sont revenus tout proche, à 8 points de Strasbourg à la fin de la 3ème période, sous l’impulsion de l’ex-monégasque Nik Caner-Medley et Omar Cook (14 points tous les deux). Les alsaciens s’en sont ensuite remis à l’expérience de la recrue Miro Bilan – qui faisaient ses débuts sous ses nouvelles couleurs – auteur de 16 points (à 7/14 aux tirs) et 7 rebonds qui termine meilleur marqueur des siens. Movistar Estudiantes a pourtant eu un dernier ballon pour accrocher les prolongations avec Omar Cook. Le tir est raté et le Rhénus peut fêter la victoire des strasbourgeois ! La prestation de Michael Dixon est à souligner, l’américain termine avec un double-double (13 points et 10 passes pour 21 d’évaluation).

Groupe D :

Besiktas 6560 Zielena Gora

Bonn 8789 Nymburk

Aris 7062 Nanterre

Les franciliens ont concédés leur première défaite en BCL à Thessalonique. A la mi-temps, Nanterre était distancés à 10 unités derrière les grecs. Elle avait réussi à recoller au score en infligeant un 16 à 2 aux locaux dans le troisième quarts-temps. Les hommes de Pascal Donnadieu ont malheureusement peiné en attaque dans le quatrième quart-temps et n’ont pas inscrits le moindre points lors des quatre premières minutes de cette période (9 points inscrits seulement dans les dix dernières minutes, contre 16 pour Aris). Jamal Shuler (14 points à 3/6 à 3-points et 8 rebonds) et Hugo Invernizzi (15 points dont 5/9 à 3-points) ont fait parler leur adresse mais n’ont pas su prendre en main la fin de matche. C’est donc une défaite très frustrante pour Nanterre 92 !

Avellino 6657 Oostende