Publicité

NBA – Doc Rivers se met à rêver d’un DeAndre Jordan capable de tirer à 3 points

Perdant leur duel hier soir face à Memphis, les hommes de Doc Rivers se sont heurtés à une attaque et une défense bien léchée des Grizzlies. Mais un joueur spécialement a causé pas mal de problème à la défense des Clippers, un certain Marc Gasol. Dangereux dans et en dehors de la raquette, Doc Rivers constate qu’un pivot capable de tirer à 3 points est forcément difficile à arrêter. 

Avec son 2/4 à 3 points dans la victoire des siens, Marc Gasol a joué les trouble-fête et le coach des Clippers ne peut que constater les dégâts.

« C’est un problème qui se pose quand ils ont un bon shooteur au poste de pivot. Le pivot défensif qui protège le panier se voit obliger de défendre sur la ligne à 3 points, les adversaires vont donc vers le cercle et si votre pivot revient ils vont forcément ressortir à 3 points pour leur pivot. C’est pourquoi un pivot capable de tirer à 3 points pose autant de problèmes. »

Papa Doc a raison, un pivot ayant la capacité de s’écarter sur la ligne à 3 points est une véritable menace dont il est difficile de s’adapter. Et forcément ça lui donne quelques idées…

« Vous n’avez pas besoin d’être un shooteur à 3 points pour être efficace dans la ligue mais ça serait génial que l’année prochaine DJ vienne me voir en me disant ‘hey, j’ai bossé mon tir à 3 points tout l’été et je m’en sors vraiment bien’. Je pense qu’il en a le potentiel mais il devra le prouver. »

Un DeAndre Jordan tireur d’élite ? Sur le papier et dans l’absolue tout est possible. Mais avec seulement 1 tentative réussie sur 11 dans toute sa carrière (9,1%) et avec 0 tir à 3 points pris cette saison le chemin pour que le rêve de Doc Rivers se réalise est encore très long. Le technicien utilise donc Blake Griffin comme exemple qui a travaillé durement pendant deux ans afin que cette pratique devienne quelque chose de naturelle.

« Blake est le meilleur exemple. On l’a encouragé pendant deux ans à prendre des 3 points. Il continue de travailler sur ça. Maintenant c’est naturel, ça a pris du temps mais on en est là. »

Avec 42,5% de réussite à 3 points depuis le début de saison, effectivement Blake Griffin est un excellent exemple. Malheureusement pour DeAndre Jordan, l’histoire est tout autre. Son tir mi-distance reste encore un problème et il est très rare de le voir s’écarter du panier. Le voir capable d’être un shooteur efficace à 3 points est pour le moment une belle illusion mais possible si « DJ » se met vraiment à bosser dans ce secteur.

NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA