Publicité

Élodie Godin : Joueuse de Bourges et coach assistante d’une équipe nationale

La première fenêtre FIBA de novembre a une saveur un peu particulière pour Élodie Godin. En effet, pendant que certaines joueuses sont en préparation avec leur équipe nationale, et que d’autres sont en vacances, Élodie Godin, elle, est au Pays-Bas. Elle est coach assistante de la sélection néerlandaise.


Étant en fin de carrière, la joueuse de Bourges prépare sa reconversion. C’est donc tout naturellement qu’elle s’est orientée vers le poste d’assistant coach, tout comme le fait cette année Aurélie Bonnan à Montpellier. Elle a commencé à travaillé avec la sélection néerlandaise début juin et deux gros matchs les attendent dans les prochains jours : l’Ukraine et l’Espagne.

« Je suis contente de pouvoir commencer ce nouveau projet dans ma nouvelle vie. »

L’intérieure de Bourges sera donc indisponible pendant les fenêtres internationales. Elle s’était confiée à ce sujet en mai dernier :

« C’est le seul truc que j’avais demandé à Pierre Fosset (le président du Tango Bourges Basket), je ne savais pas si ça allait être accepté et je l’en remercie. Partir en équipe de France, c’est normal, aller faire un autre métier pour une autre équipe, je ne savais pas si ça allait prendre. Mais c’est pour préparer mon après basket et ça me tenait à cœur. Donc, on a fait un deal ensemble, il me laisse le mois de novembre et, en février, on verra. Si je suis fatiguée ou pas bien physiquement, je resterai à Bourges. »

propose recueillis par Le Berry Républicain

Ainsi, Élodie Godin est l’assistante-coach du sélectionneur des Pays-Bas Hakim Salem, mais s’occupe également de la formation des jeunes au CTO d’Amsterdam (l’équivalent de l’INSEP).

« Mon travail touche essentiellement à la communication, à la tactique défensive, et je travaille avec les joueuses intérieures. »

propos recueillis par Le Berry Républicain 

Mais pas question pour elle de « rester assise sur un banc à ne rien faire » :

« Je vais aussi me maintenir en forme. J’ai demandé au préparateur physique de me préparer un programme que je vais suivre à la lettre, parce que je ne peux pas rester quinze jours sans rien faire. Ne rien faire pendant deux semaines, c’est perdre 50 % de sa condition physique.  »

propos recueillis par Le Berry Républicain 

 

Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans son nouveau projet :)

En direct : toute l'actu NBA