Publicité

LFB – Récap’ J8 : Bourges seule en tête

On reprend les bonnes habitudes : après la traditionnelle parenthèse européenne du milieu de semaine, place ce samedi au championnat de France. Au programme, des matchs importants entre les équipes de fin de classement. Des chocs entre les principaux leaders sont aussi au rendez-vous ce dimanche. Que s’est-il passé lors de cette 8ème journée ? La Roche Vendée a-t-elle enfin gagné son premier match en LFB ? Voici notre récap’ .

Cette 8ème journée de LFB signait aussi l’inauguration du dispositif de diffusion des matchs mis en place par la Ligue. Cela permet à tout le monde de suivre en direct vidéo les matchs de LFB sur internet.

 

Charleville-Mézières 75-83 Basket Landes 

Le début de rencontre est plutôt équilibré et offensif. Après cinq minutes de jeu, le score est de 10-10. Le duo Céline Dumerc-Queralt Casas est efficace et apporte des points  à Basket Landes. Les locales mènent 18-14 après 8 minutes de jeu. Il faut tout le talent d’Amel Boudera qui inscrit 5 points en 30 secondes pour voir les Flammes repasser devant, 18-19, score à la fin du premier acte. La seconde reprise débute comma la première. Les deux équipes ne se quittent pas d’une semelle. Au milieu de ce deuxième quart temps, le score est de 28-28. Le duel de meneuses entre Céline Dumerc et Amel Boudera tient toutes ses promesses. Cap’s inscrit 12 points en première mi temps et permet à son équipe de mener à la pause d’un petit point, 37-36.
En début de troisième quart temps, Basket Landes prends rapidement 5 longueurs d’avance, 43-38. Dans cette reprise, Charleville est rapidement dans la pénalité. Malgré cela, les Flammes vont égaliser grâce à la belle connexion Montgomery-Boudera. 49-49 à 5 minutes de la fin de ce quart temps. En fin de ce troisième acte, les landaises vont chercher les lancers francs. Les joueuses de Cathy Melain sont adroites dans ce domaine et mènent avant la dernière reprise 61-57. Basket Landes et surmotivée pour faire tomber le leader de la LFB. Les landaises passent un 10-2 aux Carolo dès l’entame de cette dernière reprise. Les locales prennent donc 12 unités d’avance à 5 minutes de la fin, 71-59. Suite à cet écart, les Flammes réagissent et tentent un retour quasi inespéré. A 3 minutes de la fin, elles sont  à sept longueurs, 76-69, puis cinq sous la minute, 78-73. Malgré toutes les tentatives des ardennaises, Basket Landes s’impose 83-75 et continue son beau parcours. En revanche, Charleville concède sa deuxième défaite de la saison. Le premier était lors de l’Open LFB face à Montpellier. 
Céline Dumerc est la meilleure joueuse pour Basket Landes. Elle inscrit 18 points, 1 rebond et 5 passes. Coté Carolo, Amel Boudera est la meilleure joueuse avec 18 points, 6 rebonds et 3 passes. 
Lors de la prochaine rencontre, les Flammes recevront Villeneuve d’Ascq, quant aux landaises, elles iront défier Mondeville. 

 

BLMA 55-86 Tango Bourges Basket 

En grande forme dans ce championnat, c’est Bourges qui prend très tôt l’avantage au score 4-12 après cinq minutes puis 4-19. Entre pertes de balles et maladresse, le BLMA doit s’en remettre à Romane Bernies (8pts dans le quart-temps) pour revenir sous la barre des 10 points avant la fin du 1er quart-temps 16-23.)

Après quelques minutes pendant lesquelles les berruyères vont repasser au-dessus de la barre des 10 points (20-31), c’est au tour des montpelliéraines d’infliger un énorme run de 14-0 en quatre minutes qui leur permet de repasser devant au score 34-31, un avantage qu’elles garderont puisque c’est le BLMA qui est en tête à la mi-temps d’un seul petit point 40-39. Le BLMA est bien emmené par le duo Sottana-Hurt avec 20 points à elles deux bien aidées par Romane Bernies en sortie de banc (8pts en 9min). Du côte des visiteuses, Valérianne Ayayi et Katherine Plouffe sont chacune à 9 points (en 7 minutes pour Plouffe).

Dans ce 3ème quart-temps, les deux équipes sont au coude à coude mais petit à petit, Bourges va faire monter son avantage jusqu’à passer une nouvelle fois au-dessus de la barre des 10 points (+15 à 47-62). A la fin du quart-temps, les filles d’Olivier Lafargue sont devant 51-62 et cette différence s’est faite notamment grâce à l’apport du banc des berruyères (27pts ).

Et Bourges va même essayer de tuer le match des les premiers instants du dernier quart-temps avec un 7-0 infligé au BLMA pour faire monter l’avantage à +18 et malgré les deux points marqués par Sottana, Bourges va littéralement enfoncer les montpelliéraines. En l’espace de 5 minutes dans ce 4ème quart-temps, elles auront infligé un 2-16 ce qui porte le score à 53-78. La suite? Une démonstration de la part de Bourges qui va finalement remporter le quart-temps 4-24 et qui s’impose donc 55-86. Après être bien revenu dans le match, le BLMA n’aura pas tenu la route lors de ce second acte avec un 15-44 sur la deuxième mi-temps.

Comme à la mi-temps, les meilleurs marqueuses à Bourges sont Valérianne Ayayi (15pts et 9 rebs) et Katherine Plouffe (15pts, 9 rebs en … 17 minutes) et la jeune Alexia Chartereau en sortie de banc (14 points). Chez les visiteuses, seul Giorgia Sottana et Courtney Hurt auront donné l’impression d’être à la hauteur de cette rencontre (respectivement 13 et 17 points).

Lyon 89 – 67 Hainaut Basket

Le Lyon Basket (5ème) a retrouvé des couleurs lors de ces deux dernières journées (victoires face à Roche Vendée et Nice). Ce match face au Hainaut (8ème) était l’occasion pour l’équipe de Valéry Demory de continuer sur sa lancée, mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Le Hainaut a écrasé ce mercredi le leader de son groupe d’EuroCup. En début de rencontre, le collectif Lyonnais fait parler de lui et le duo Ingrid Tanqueray / Sandrine Gruda semble intouchable ! Mais Ashley Bruner ne compte pas laisser les locales prendre facilement le dessus dans la rencontre, ainsi après 6 minutes de jeu, seulement un point sépare les deux équipes (11-10). Pied au plancher, Lyon enfonce le clou en fin de quart-temps pour prendre de l’avance (24-15). Bis repetita au second quart-temps où le début de quart-temps est relativement équilibré puis Lyon accélère, fait déjouer le Hainaut et l’écart s’accentue (48-33).
En seconde mi-temps, les Lyonnaises continuent leur récital, le secteur intérieur des Green’s Girl souffre face à une Sandrine Gruda en feu. Seul l’ultime reprise est équilibrée (19-21), et les Amandinoises s’inclinent 89-67. Encore une fois depuis l’arrivée de l’internationale française, le duo Ingrid Tanqueray (15 points, 7 rebonds, 8 passes décisives, 4 interceptions pour 29 d’éval) / Sandrine Gruda (28 points et 5 rebonds pour 30 d’éval) aura été en feu face à une Marie Mbuyamba trop esseulée lors de cette rencontre (17 points et 5 rebonds).

Tarbes 81 – 66 Mondeville

Depuis un mois, l’USO Mondeville (11ème) doit faire sans sa meneuse Lisa Berkani, indisponible jusqu’en 2018. En attendant, c’est la jeune Ewl Guennoc, 16 ans, qui assure l’intérim. Tarbes (9ème) avait donc l’occasion de se refaire une santé face à cette équipe de Mondeville affaiblie. Bien que Tarbes débute mieux la rencontre, Mondeville, qui peut compter sur de bonne défense, va trouver la ligne de mire à deux reprises pour prendre les devants dans la rencontre (5-7 ; 3’30). Le jeu du chat et de la souris est enclenché, mais à ce jeu là, c’est l’USOM qui s’en sort le mieux puisque les coéquipières de Romana Hedjova vont prendre 7 points d’avance. Le duo Michelle Plouffe / Adja Konteh va signer la révolte et sur un panier quasi au buzzer de cette dernière, Tarbes est devant après 10 minutes de jeu (16-14). La machine Tarbaise est en place, Mondeville déjoue, et deux trois points des Sudistes vont donner un peu d’air aux locales (30-19 ; 13′). Trois minutes sans inscrire le moindre panier du coté de Mondeville, Tarbes en profite pour faire gonfler son écart (39-25).
Au retour des vestiaires, Romana Hedjova (20 points, 7 rebonds, 5 passes décisives et 4 interceptions) montre que son équipe ne souhaite pas abdiquer si facilement et inscrit 10 paniers d’affilés pour son équipe… Malheureusement pour elle, les réponses Tarbaises sont immédiates. Bien que le quart-temps soit équilibré (21-23 en faveur des visiteuses), Tarbes débute l’ultime reprise avec 12 points d’avance (60-48). Stéphanie Talbot (20 points, 7 rebonds et 7 passes décisives) essaie elle aussi de relancer Mondeville, mais le duo Plouffe / Konteh est fort ce soir, très fort (43 points, 16 rebonds et 12 passes décisives à elles deux)… La tendance ne peut s’inverser et Tarbes s’impose 81 à 66. Michelle Plouffe termine en double-double avec 23 points et 11 rebonds).

Villeneuve d’Ascq 66 – 55 Nantes Rezé

C’est un Nantes aux deux visages qui se présentait ce samedi soir face à Villeneuve d’Ascq. D’un côté le Nantes d’EuroCup qui peine à s’imposer sur la scène européenne (1 victoire en 5 matchs), et de l’autre, un Nantes, plutôt plaisant à voir, et qui est 7ème de LFB. Mais Villeneuve d’Ascq, 4ème du championnat, doit composer jusqu’à la fin de la saison sans sa meneuse Virginie Brémont, blessée. Toute la composition d’équipe se retrouve alors bouleversée et cette rencontre face à Nantes pouvait être un match piège.
Pourtant, ce sont bien les locales qui rentrent le mieux dans la rencontre, puisqu’après seulement 15 secondes de jeu, le premier panier du match est marqué et il est signé Pauline Akonga-Nsimbo. Il faudra attendre quasiment 4 minutes pour que Nantes inscrive ses premiers points et rentre dans la rencontre (7-2). À la mi quart-temps, Villeneuve d’Ascq prend dix points d’avance face une équipe de Nantes bien en peine en ce début de match, mais un 8 à 0 pour conclure les dix premières minutes ramène les coéquipières de Nayo Raincock-Ekunwe à 2 unités (12-10). Le début de second quart-temps est équilibré, mais Nantes fait douter les locales et passe devant (14-15 ; 16′). La suite est en faveur des Guerrières qui reprennent le dessus au moment de rejoindre les vestiaires (29-23).
En seconde mi-temps, les locales continuent leur petit bonhomme de chemin, Nantes ne parvient pas à renverser la tendance et s’incline 66 à 55.

Roche Vendée 57 – 55 Nice

Roche Vendée, dernier de LFB, accueillait une équipe niçoise pas en meilleure position (10ème). Auteure de plutôt bonnes prestations, cette rencontre était donc l’occasion pour le promu d’engranger sa première victoire en LFB. Mais Nice n’a pas dit son dernier mot… En début de rencontre, les deux équipes sont appliquées, les attaques sont construites et après 1minute30 de jeu, les deux formations sont aux coudes à coudes (3-5). Puis la maladresse et les pertes de balles guident la suite, les deux équipes sont tendues. Nice va se ressaisir, va réussir à imposer son jeu et la Roche semble alors dépassée. Le résultat est sans appel et à la fin du quart-temps, ce sont les sudistes qui ont les clés de la rencontre (11-17). Mais les locales n’ont pas dis leur dernier mot… Beaucoup de changements de part et d’autre, les coachs cherchent des solutions pour relancer leurs équipes qui font face à de très grosses défenses, à la maladresse. Après 20 minutes de jeu, tout reste à faire (32-32).
Au retour des vestiaires, c’est un nouveau match de la Coupe Davis (et oui, c’était la journée) qui est lancé. Aucune équipe ne semble prendre réellement le dessus sur l’autre. Toutes les actions sont contestées et aucun panier facile n’est laissé à l’adversaire. Antiesha Brown (18 points) et Kristen Mann (23 points) se lancent un véritable duel, les deux guident parfaitement leur formation. À dix minutes de la fin, seulement un point sépare les deux équipes, la fin de match s’annonce insoutenable (48-47). Les locales semblent pourtant prendre le dessus sur leur adversaire, 7 points d’avance à 3 minutes de la fin, ça sent bon. Mais pourtant, elles n’inscriront plus un seul panier jusqu’à la fin du match. Par chance pour elle, le score du quart-temps est très faible, Nice n’a guère plus de réussite. La Roche s’impose alors 57 à 55 pour sa première victoire dans l’élite.

En direct : toute l'actu NBA