Publicité

Basket Féminin – Cecilia Zandalasini, la Marine Johannès italienne

Si vous avez suivi le dernier Euro de Basket ou si vous regardez avec attention l’EuroLeague, ce nom ne vous est sûrement pas passé inaperçu…

Cecilia Zandalasini, 21 ans, est le futur ainsi que le présent du Basket Féminin italien. De son ascension fulgurante à sa fantaisie sur le terrain, la jeune arrière-ailière est non sans nous rappeler une certaine Marine Johannès.

Suite à une prometteuse carrière jeune, Cecilia Zandalasini s’est vue ouvrir les portes de l’équipe nationale italienne à seulement 18 ans. Ainsi, en 2014, elle dispute les qualifications à l’EuroBasket Women 2015. Cette même saison, elle tournait à 15,7 points et 6,1 rebonds de moyenne avec Sesto San Giovanni en Ligue 2 italienne. De telles performances ont attiré sur elle, les regards du club le plus prestigieux du pays : Schio. Ni une ni deux, elle rejoint le club italien la saison suivante. Pas de transition pour Cecilia Zandalasini qui passe de la deuxième division à la Serie A1 italienne et l’EuroLeague. Dès sa première saison sous ses nouvelles couleurs, elle tournait à 4,3 point, 3,3 rebonds et 1,2 passes de moyenne dans la plus prestigieuse des Coupes d’Europe. Mais la carrière de Cecilia Zandalasini va prendre une autre dimension en 2017…

Avec Schio, tout baigne, ses stats augmentent et elle est devenue un membre important de la sélection italienne. Durant l’été 2017 c’est la consécration pour elle, du moins sur le plan personnel (si l’on ne parle pas du dernier match qui lui laissera bien des regrets avec un anti-sportive sifflée sur la dernière action… Adieu le mondial de 2018…). Lors du dernier Euro de Basket, son talent apparaît aux yeux de tous. En 7 matchs, elle tourne à 19 points, 9,6 points et 2 passes décisives de moyenne : des statistiques impressionnantes pour une joueuse de son âge. Cerise sur la gâteau, elle est nommée dans le 5 majeur de la compétitions aux côté d’Endy Miyem, d’Evanthia Maltsi, d’Alba Torrens et d’Emma Meesseman : une consécration pour elle. Mais son ascension ne va pas s’arrêter là, puisque fin août, elle débarque à Minnesota… Elle participera même aux PlayOffs WNBA, ce qui fait d’elle la plus jeune italienne à rejoindre la ligue américaine (21ans).
À défaut de mettre des cross à Maya Moore aux Jeux Olympiques, elle joue à ses côté en WNBA durant l’été 2017.
 

Du haut de ses 21 ans, Cecilia Zandalasini apporte sa jeunesse, sa fougue et sa folie sur le terrain, tout comme une certaine Marine Johannès. Un shoot rapide qui fait mouche à coup sûr, la même manière d’attaquer le cercle, des passes aveugles que personne ne voit venir… On vous laisse juger par l’image :

Pour rappel, Marine Johannès c’est ça :

 

On vous laisse vous faire votre avis, mais on trouve qu’il y a comme un air de ressemblance.

Feed NBA 24/24