EuroLeague Women – Récap’ J10 : Bourges cartonne, Montpellier valeureux et Villeneuve échoue

Les vacances c’est terminé. On se retrouve donc comme à notre habitude le mercredi pour parler Euroleague. Aujourd’hui, le Tango Bourges Basket se déplaçait sur le parquet de Galatasaray (16h), alors que le BLMA recevait le Fenerbahce et Braine jouait contre l’ESBVA à 20h30. Le choc des premiers avait lieu entre Yakin Dogu et Ekatrinbourg et un match important avait lieu entre CCC Polkovice et Prague. On fait donc le point pour vous sur toutes ces rencontres.

Montpellier 75 – 76 Fenerbahce

Montpellier, plutôt en difficulté en EuroLeague avec une seule victoire en neuf matchs recevait l’un des gros de cette poule B, Fenerbahce (seulement 2 défaites). Pourtant, Montpellier ne souhaite pas abdiquer avant d’avoir joué ce match, et on peut dire que cela réussit plutôt bien aux joueuses de Rachid Méziane. Très en place, c’est un gros début de match en faveur du BLMA. Très agressives en défense, elles font déjouer les visiteuses, mais quelques oublis laissent Fenerbahce au contact. Le collectif Montpelliérain parvient tout de même à creuser un petit écart en profitant de quelques rebonds offensifs (5 points, 18-13 ; 6’30). Le duo Giorgia Sottana / Romane Bernies est sur une bonne phase, seul Kia Vaughn et Aerial Powers parviennent à limiter la casse. Pourtant très brouillon, Fenerbahce va mener après 10 minutes de jeu (22-23). Peu de points, beaucoup de pertes de balles, voici les mots d’ordre de ce début de deuxième quart-temps… Romane Bernies impressionne défensivement, et cela donne bien des idées à une valeureuse équipe de Montpellier. Malheureusement, Kia Vaughn est toujours aussi dominatrice à l’intérieur (30-29 ; 16’30). Pied au plancher, c’est en s’appuyant sur ces éléments offensifs que sont Courtney Hurt (18 points) et Giorgia Sottana que Montpellier rentre aux vestiaires avec 6 points d’avance (42-36).
Le début de troisième quart-temps ressemble à la première mi-temps. Un match physique et intense qui permet à Montpellier de se démarquer face à une équipe de Fenerbahce très brouillonne. Montpellier parvient à prendre 10 points d’avance (50-40 ; 24′). Le duo Kia Vaughn (18 points) / Aerial Powers (31 points et 11 rebonds) relance leur équipe, et le club français subit : conséquence, un véritable trou d’air qui ramène les deux formations à 4 points (52-48 ; 25’30). À dix minutes de la fin, rien ne semble fait : 57-52, et l’ultime reprise s’annonce intense. Et c’est une tout autre équipe de Fenerbahce qui se lance à corps perdu dans ce dernier quart-temps. Après seulement trois minutes de jeu, Fenerbahce passe devant et Montpellier semble essoufflée (60-65 ; 34′). Alors que la fin de match bat son plein, que l’atmosphère est dès plus tendue alors qu’il ne reste plus que 26 secondes à jouer (68-71), un problème d’éclairage vient suspendre la rencontre. Après un nouvel échauffement d’une quinzaine de minute, le match reprend et Giorgua Sottana ramène son équipe à égalité. Aerial Powers a le panier de la gagne, elle échoue et c’est les prolongations. La fin de match s’annonce insoutenable, et c’est bien cela qui se passe. C’est un jeu du chat et de la souris qui est enclanché. À 5 secondes de la fin, Romane Bernies égalise. Quelques secondes plus tard, Giorgia Sottana fait faute sur Kesley Plum. Le premier lancer est loupé, le second est dedans. Alors qu’il ne reste que 3 secondes, Romane Bernies (17 points) tente l’ultime tir de la rencontre, et Montpellier s’incline 75-76.

Braine 77 – 61 Villeneuve d’Ascq

Le début de saison de Braine a été compliqué, mais depuis quelques matchs tout semble aller mieux. C’était donc un adversaire coriace qui se trouvait sur la route de Villeneuve d’Ascq ce mercredi soir, d’autant plus dans cette poule très serrée ! Dès le début de match, on peut sentir la crispation entre les deux équipes. Aux coudes à coudes, aucune ne parvient réellement à prendre le dessus sur l’autre. Pour preuve après 7 minutes de jeu, seulement un point sépare les deux formations (12-11). C’est alors que la machine Belge va se mettre en route pour infliger un 8 à 0 aux visiteuses en fin de quart-temps, heureusement, Nevena Jovanovic parvient, un temps soit peu, à réduire l’écart (20-13). Au second quart, les Belges continuent de réciter leur gamme, très adroites à 3 points, l’écart continue de grossir. Également très agressives (en bien dans ce contexte là), elles font déjouer Villeneuve d’Ascq en captant des rebonds très importants. Les Guerrières n’y arrivent plus, mais une fois le collectif retrouvé, elles parviennent à revenir au score (27-22 ; 16’30). Encore une fois, Braine met un coup d’accélérateur, Villeneuve est dépassé (34-24).
Au retour des vestiaires, les Belges continuent sur leur lancée, un 10 à 2 imposé et les coéquipières de Johannah Leedham se retrouvent bien en difficultés. Nevena Jovanovic stoppe la série et son équipe revient le couteau entre les dents, mais que la marche s’annonce haute ! Par l’intermédiaire de Marielle Amant, Villeneuve recolle à 9 unités de son adversaire mais un shoot au buzzer laisse 11 points d’écarts à l’entame de l’ultime reprise (50-39). Mais un nouveau trou noir vient ternir le début du quatrième quart-temps, un 14 à 5 imposé par les locales et il est très difficile d’imaginer les Guerrières remporter ce match. Elles tentent le tout pour le tout, mais la bataille est trop compliquée et elles s’inclinent 77 à 61. Grace à cette victoire, Braine se relance totalement et Villeneuve complique les choses pour une éventuelle qualification en quart d’EuroLeague ou un repéchage en EuroCup. 

Galatasaray 61 – 79 Tango Bourges Basket

Les deux équipes se retrouvent après la trève. Privées d’Ouvina et de Sara Michel, les Tango se déplaçaient sur le parquet de Galatasaray pour le compte de la 10e journée. Le match débute assez tranquillement : les deux équipes se jaugent, prennent leurs marques et Bourges est l’équipe qui inscrira le premier panier du match. Rapidement, Galatasaray prendra un petit avantage de 3 points, vite comblé par les coéquipières d’Elodie Godin. On peut dire que les dix premières minutes sont une véritable partie de ping-pong entre les deux équipes qui se rendent coups pour coups. Cependant, le match ne s’emballe pas, on est sur un rythme assez tranquille et à la fin du premier acte, seulement deux petits points d’avance sont à noter pour les locales (18-16). Le second quart-temps débute comme le premier. Bourges revient vite à hauteur et pendant de longues minutes il est difficile de savoir laquelle des deux équipes prendra un réel avantage. Beaucoup de possibilités de part et d’autre pour autant d’échecs, si bien qu’à 3″25 du retour aux vestiaires, c’est finalement Bourges qui prendra un avantage de 3 petits points (28-31).  A 1″19, les deux formations se retrouvent à égalité (33-33) et c’est Galatasaray qui rentrera aux vestiaires avec un tout petit point d’avance. (36-35). Katerine Plouffe est déjà à 7 points, 3 passes et 1 rebond.
Au retour des vestiaires, Galatasaray reprend les commandes et s’octroie rapidement un avantage de 4 points (39-35) mais Tango ne se laisse pas distancer pour autant. Il reste 7″24 à jouer dans la 3eme reprise et l’écart n’est que de deux points (42-40). Les deux équipes restent scotchées l’une à l’autre jusqu’à ce que ce soit Bourges qui prenne un avantage de 5 points. (45-50, 2″08 à jouer).Il faudra attendre la fin de cette reprise pour voir le plus gros écart du match (+7) en faveur des joueuses d’Olivier Lafargue (47-54). Dans la dernière reprise, Galatasaray tente de revenir mais Marine Johannes et Valériane Ayayi (22 points, 10 rebonds, 8 passes décisives) ne l’entendent pas de cette oreille. Elles permettent à elles deux, aidées par Katerine Plouffe de laisser les turques à dix longueurs (54-64; 5″30 à jouer).Temps mort de l’équipe turque qui n’enrayera pas la machine berruyère puisque l’équipe continue sa marche en avant (54-71; 4″39 à jouer). Les turques ne reviendront plus mais Bourges ne relâche pas ses efforts (57-79; 1″27 à jouer). Score final 61-79 avec un match de titan de la mobylette Marine Johannes qui termine avec 22 points, 4 rebonds, 2 passes et 3 interceptions en 34 minutes de jeu.

Du côté des expats ...

Comme à chaque journée d’EuroLeague, nous vous proposons les statistiques de nos Françaises évoluant à l’étranger. Le Yakin Dogu Universitesi de Sandrine Gruda recevait l’ogre Russe Ekaterinburg. Dans la défaite de son équipe 82-77, la française ne s’est pas trop démarquée en finissant la rencontre avec 5 points, 9 rebonds pour 5 d’évaluation en 27 minutes. L’équipe turque d’Olivia Époupa recevait, quant à elle, l’équipe Berruyère du Bourges Basket (dont vous pouvez lire le résumé un peu plus haut). En 30 minutes, la meneuse tricolore a inscrit 8 points (avec un triste 2/14 aux shoots), elle a pris 7 rebonds et délivrée 3 passes décisives.

Les résultats

Groupe A
Galatasaray (TUR) 61 – 79 Bourges
Polkowice (POL) 51 – 61 Prague (CZ)
Braine (BEL) 77 – 61 ESBVA
Koursk (RUS) – Sopron (HON) : Match le 04/01 à 17h.

Groupe B
Ekaterinbourg (RUS) 
82 – 77 Yakin Dogu Universiti (TUR)
Cracovie (POL) 52 – 48 Salamanque (ESP)
BLMA 75 – 76 Fenerbahce (TUR)
Schio (ITA) – Orenbourg (RUS) : Match le 04/01 à 20h30.

Les classements

Groupe A

Groupe B

Basket Féminin EuroLeague, EuroCup Women

Toute l'actu NBA