Publicité

LFB – Récap’ J11 : Succès clés pour Mondeville et Montpellier, Lyon et Charleville font tomber les leaders

L’année 2018 a débuté il y a maintenant quelques jours, alors que l’EuroLeague et l’EuroCup ont fait leur retour ce mercredi, ce week-end marquait le retour de la Ligue Féminine. Au programme, la onzième journée du championnat, la dernière de la phase aller. Quelques chocs entre concurrents directs, l’année 2018 démarre sur de bien bonnes bases. Retour sur cette journée.

Nantes Rézé Basket 76 – 89 Saint Amand Hainaut Basket

Les Déférlantes recevaient aujourd’hui les joueuses du Saint Amand Hainaut Basket pour cette reprise. Saint Amand qui restait sur une défaite de 2 points face à Nice juste avant la trêve. Ce match était le premier d’Ambrosia Anderson sous les couleurs de Nantes. Le match commence fort pour les visiteuses qui infligent un 11-0 à leur adversaire dès les premières minutes. Les locales ne trouveront pas le chemin du cercle durant un peu moins de 5 minutes avant que deux trois points consécutifs sonnent la révolte. Malgré cela, Nantes qui accuse déjà un retard conséquent ne parvient pas à trouver les solutions en défense, ce qui permet aux visiteuses de garder une avance assez confortable. En attaque, les locales ont tout de même du mal à se trouver et l’équipe récupère très peu de rebonds offensifs, ce qui laisse au Hainault des possibilités supplémentaires d’accroitre leur avance. Elles prennent jusqu’à 10 points d’avance alors qu’il reste 30 secondes à jouer dans la premières reprise. Deux points supplémentaires de Nantes feront passer l’équipe sous la barre des 10 points à la toute fin de la reprise. (23-31). Dans la seconde reprise, Saint Amand continue sa marche en avant, trouvant des solutions dans tous les secteurs de jeu. Les locales commencent à se trouver plus facilement et les solutions commencent à poindre du côté du secteur intérieur. Mais ceci sera de courte durée. Encore une fois, les Déferlantes sont maladroites et n’arrivent pas à péréniser leur bon système de défense. A 3 minutes de rejoindre les vestiaires, l’écart et de 12 points en faveur de Saint Amand. Il sera réduit à 9 points au moment du coup de sifflet (42-51).
De retour sur le parquet, les deux équipes se rendent coups pour coups. Les Déferlantes, plus agressives, posent plus facilement leur attaque et la défense est plus dure. Cela leur permet de récupérer beaucoup de contre attaques même si ces dernières sont bien souvent stoppées par les adversaires. A 4″46 de la fin du 3ème quart-temps, l’écart est toujours de 10 points (49-59). Dans les 5 dernières minutes de cette reprise, Saint-Amand commence à défaillir et laisse un peu plus d’opportunités aux locales. Encore une fois, c’est le secteur intérieur qui s’illustrera et au moment d’entamer la dernière reprise, les visiteuses ne comptent que 7 points d’avance, plus petit écart du match (58-65). Il reste 10 minutes à jouer : si dans les 5 premières minutes, les locales tentent de garder la tête hors de l’eau (plus ou moins toujours sous la barre des 10 points), dans la dernière moitié du match, Saint-Amand met un coup de booster à son attaque et étouffe complètement les locales. A l’image des trois premières quart-temps, aujourd’hui les patronnes sur le parquet ne sont autres que les joueuses du Hainaut. Victoire 76 à 89 dans un match qu’elles auront finalement mené de bout en bout sans trop de difficultés. Du côté de Nantes Rézé : Turcinovic termine meilleure marqueuse et signe un double-double avec 19 points, 10 rebonds et 2 interceptions en 38 minutes. A Saint-Amand : Egle Sulcite termine avec 20 points et 6 rebonds en 36 minutes

Basket Landes 83 – 91 Montpellier

Dans la lutte au Top 4, Basket Landes recevait ce dimanche après-midi Montpellier. Les deux équipes sérieuses sur le plan européen cette semaine laisser présager une rencontre pleine d’intensité. Et le début de rencontre à tenue ses promesses… Très rapidement, les deux équipes sont aux coudes à coudes. Les Montpelliéraines trouvent très bien leur nouvelle coéquipière Camille Little et inscrivent un 6 à 0 à leur adversaire (5-8 ; 2’20)… Mais dans ce match très ouvert, rien n’est joué et d’un seul coup, Montpellier est dans la difficulté, plus aucun panier ne rentre en l’espace de quasi 4 minutes, alors que du coté de Basket Landes tout va bien. Conséquence, un 9 à 0 imposé, et les coéquipières de Céline Dumerc prennent les reines de la rencontre (15-8 ; 6’). La bataille est lancée et deux duos se démarquent, Miranda Ayim / Maja Skoric d’un coté, Romane Bernies / Camille Little de l’autre (21-16 ; 7’). Des pertes de balles, de la maladresse, de très grosse défense et les deux équipes ne se lâchent pas. Après 10 minutes de jeu, les locales sont devants 23-19. Les 10 minutes suivantes sont très équilibrées, aucune des deux formations se surclassent l’autre bien que Romane Bernies est très en forme (elle inscrit 9 points sur le QT – 15 au total sur la première mi-temps), et au moment de rejoindre les vestiaires, Basket Landes mène 43 à 38.
En seconde-mi-temps, rien ne change, aucune équipe ne surclasse réellement l’autre. Miranda Ayim d’un coté, le duo Romane Bernies / Camille Little de l’autre, mais Basket Landes remporte le quart-temps 20 à 19 (comme le second d’ailleurs), et à l’entame de l’ultime reprise 6 unités séparent les deux formations (63-57). Le remontada est enclenchée, pied au plancher, Montpellier démarre les dix dernière minutes par un 11 à 0, Queralt Casas stoppe la série, mais les Gazelles sont bien devant au score (65-68 ; 32’). Alexia Plagnard ramène les deux formations a égalité (70-70 ; 34’), mais c’était sans compter sur le quart-temps de feu de Giorgia Sottana… (72-79 ; 36’). Les derniers espoirs landais sont signés Miranda Ayim (24 points et 8 rebonds) et Queralt Casas (-4), mais Montpellier finit par s’imposer 83 – 91 (20 à 34 sur l’ultime quart-temps). 4 Gazelles terminent à 19 points ou plus (Outch) – Giogia Sottana : 19 points et 6 passes décisives, Romane Bernies en double-double avec 19 points et 10 rebonds, Courtney Hurt : 20 points et 8 rebonds et Camille Little : 20 points et 8 rebonds.

Charleville-Mézières 75 – 70 Tango Bourges Basket

C’était l’un des chocs de cette onzième journée… Charleville était-il capable de faire chuter le leader ? Privé de Katerine Plouffe, Sarah Michel, Cristina Ouviña, et Laia Palau toujours pas qualifiée, c’était un véritable challenge qui s’annonçait pour les Tangos. Le match commence tambours battants : la première possession sera pour les berruyières, et Valériane Ayayi inscrit le premier panier du match. Charleville aura du mal à trouver des solutions et Bourges prendra rapidement 5 points d’avance. C’est à la moitié de ce quart-temps que les locales reviennent  à hauteur (8-9; 5 minutes à jouer). Diandra Tchatchouang manque un 3 points pour Bourges alors que ça rentre du coté de Kaleena Mosqueda-Lewis, elle donne l’avantage aux flammes. S’en suivra alors une partie de ping-pong qui tournera à l’avantage de Bourges qui prendra un tout petit pont à 2 minutes 23 de la fin de la première reprise (13-14). A 30 secondes, les locales accusent un retard de 5 points (15-20) et à la fin de la première période, l’écart est de 8 unités (15-23). Marie- Eve Paget entame la seconde période en réussissant un 3 points et ramène son équipe à 5 points. Nous ne verrons pas de paniers pendant plusieurs possessions jusqu’à ce que Kalis Loyd inscrive 2 points sur un lay-up et réduise un peu plus l’écart (22-25). C’est le jeu du chat et de la souris qui s’engage et c’est finalement Bourges qui prendra une avance de 9 points à 6 minutes du retour aux vestiaires. A 3″ 33, les flammes reviennent à 5 points grâce à un 3 points d’Amel Boudherra. (29-34). A nouveau un deux points de Sarah Chevaugeon ramène les locales à 3 petits points. Au moment de rentrer aux vestiaires, ce sont les filles d’Olivier Lafargue qui sont devant de 5 points. (33-38).
De retour sur le parquet, on repart sur les même base avec une nouvelle partie de ping pong, une nouvelle fois Bourges prend l’avantage et se retrouve devant de 6 points (34-43; 7″22 à jouer). Clarissa Dos Santos réduit l’écart en inscrivant deux points dans la peinture.  Il faudra attendre 7 minutes de jeu pour voir un réel écart se dessiner, toujours en faveur de Tango (45-52; 3 minutes 14 à jouer). Les Flammes reviennent et passe devant à 30 secondes de la dernière reprise (52-53). Cet écart sera le même avant d’entamer la dernière reprise (55-54). Dans la dernière reprise, Charleville prend dès le début 5 points d’avance (61-56).  Cet écart ne sera pas rattrapé par Bourges puisque chaque panier de leur part trouvera une réponse du côté de leur adversaire. Au coup de sifflet final, c’est Charleville qui aura le dernier mot et gagnera le match de 5 points (75-70). Amel Boudherra termine avec 16 points, 4 rebonds, 1 interception.

Villeneuve d’Ascq 59 – 66 Lyon

Lyon, cinquième, avait rendez-vous en terre nordique pour la première de Julie Vanloo sous ses nouvelles couleurs. Alors que Villeneuve a subit une « lourde » défaite ce mercredi en EuroLeague, c’est une seconde mauvaise nouvelle qui venait s’ajouter en fin de semaine, les joueuses de Fred Dusart devaient s’aligner sans Johannah Leedham (la joueuse souffre des tendons). Très rapidement, on sent les Lyonnaises prendre le dessus dans la rencontre, elles mènent 6 à 0 après un peu plus d’une minute de jeu. Villeneuve déjoue, seul le secteur intérieur parvient a inscrire quelques points alors que la ligne extérieure de leur adversaire (Paoline Salagnac et Rebecca Allen) prend feu (4-16 ; 4′). Pour sa dernière avec le maillot Lyonnais avant de rejoindre Angers en LF2, Élodie Christmann inscrit elle aussi quelques paniers et Villeneuve est très vite à la peine (10-20 ; 7′). Mais les locales n’ont pas dit leur derniers mots et par l’intermédiaire de Jo’ Gomis et Nevena Jovanovic elles vont revenir à 6 unités en fin de quart-temps (15-21). Pourtant, la réponse est immédiate, Lyon profite de la maladresse de Villeneuve, de leurs pertes de balles et inflige un 14 à 0, les locales semblent bien à la peine. (15-35 ; 14′). La solution sera trouvée à la mène par l’intermédiaire de Joyce Cousseins-Smith qui débloque l’attaque des Guerrières, mais en face le duo Rebecca Allen / Haley Peters est en feu. À la mi-temps, le score est sans appel (28-50).
Au retour des vestiaires, la rencontre est marquée par la maladresse des deux équipes fasse a de très grosses défenses, les paniers ne fusent plus, bien au contraire, mais Lyon inscrit pourtant 4 points en 3 minutes, et Villeneuve seulement 2. Puis Mame-Marie Sy-Diop donne un coup d’accélérateur à son équipe, les Guérrières enchainent 6 points d’affilés avant qu’une nouvelle panne d’adresse vienne se greffer aux deux formations. À l’entame de l’ultime reprise, l’écart est toujours conséquent (41-60). Pied au plancher, deux trois points nordistes viennent débuter le quart-temps pour redonner un peu d’espoir… Le ton monte, les deux équipes défendent rude et la maladresse est de retour. Le duo Jo’ Gomis (14 points) / Nevena Jovanovic (9 points) devient intraitable en attaque, les Guerrières imposent un 16 à 6 mais s’inclinent 59 à 66. C’est ainsi la première défaite à domicile des nordistes en championnat cette saison. Rebecca Allen termine meilleure marqueuse de cette rencontre avec un match plein : 19 points, 6 rebonds et 6 interceptions. Pour sa première, Julie Vanloo comptabilise quant à elle 7 points, 3 rebonds et 4 passes décisives.

Mondeville 78 – 68 Nice

Avec un bilan identique sur ce début de saison (7 défaites pour seulement 3 victoires), la rencontre entre Mondeville et Nice s’annonçait des plus promettantes. Absente depuis la fin du mois d’octobre, ce match signait notamment le retour de Lisa Berkani. Le début de match ressemble à une véritable partie de ping-pong, le moindre point encaissé et rendu dans la foulée. Les deux équipes sont aux coudes à coudes, et lorsque Mondeville parvient à prendre 6 points d’avance (dans cette partie relativement serrée – 16-10 ; 6’30), on se dit que Nice va devoir mettre les bouchées doubles. Revenues à 3 points, les visiteuses enchainent les pertes de balles, et vont se prendre un 7 à 0 qui permet aux locales de prendre 10 points d’avance (23-13 puis 26-18 à la fin du quart-temps). Le second quart-temps est équilibré (17-17), mais Mondeville a bien les reines de la rencontre après 20 minutes de jeu (43-35). Le duo Romana Hedjova (10points à la mi-temps – ) / Lisa Berkani (14 points à 100% de réussite aux shoots) donne bien du fil à retordre à Nice, où Géraldine Robert s’en sort meilleure marqueuse à la mi-temps (8 points).
En seconde mi-temps, Nice revient le couteau entre les dents. Déterminées  à ne pas laisser passer leur chance les sudistes font faire déjouer Mondeville. Petit à petit, elles vont revenir au score. Alors que l’écart n’est plus que de 4 unités (50-46 ; 24′), Lisa Berkani et Myriam Djekoundade vont relancer les leurs, la réponse est immédiate et Mondeville reprend 9 points d’avance (59-48). 61 à 55 à l’entame de l’ultime reprise, et la remontada sudiste, propulsée par Géraldine Robert (20 points), est lancée. 3 points d’écart mais Lisa Berkani (23 points), une nouvelle fois ce soir, redonne de l’air à son équipe (71-66 ; 38′). La fin de match est insoutenable, mais dans la dernière minute, Mondeville prend le dessus sur son adversaire. Victoire 78 à 68 pour les locales.

Tarbes 77 – 64 La Roche Vendée

Le promu « La Roche Vendée » se déplaçait dans le Sud pour son premier match de l’année 2018. La fin d’année 2017 avait fait nourrir quelques espoirs pour la lanterne rouge qui s’était imposée à Nice, qui avait tenue la jambe à Montpellier et Bourges notamment. Mais depuis, Kristen Mann est partie alors que Danielle MacGray est arrivée. Dès le début de rencontre, les deux équipes sont pleines d’intensité, les réponses sont immédiates d’un coté comme de l’autre et après trois minutes de jeu, il y a égalité (6-6). À plusieurs reprises, nous avons le droit à un changement de leader dans cette rencontre mais lorsque les locales inscrivent 8 points d’affilés, la machine Tarbaise semble lancée (24-16 ; 9′). Très logiquement à la suite de cette fin de quart-temps, Tarbes mènent 24 à 18 après 10 minutes de jeu. Le secteur intérieur de la Roche bataille et tente de relancer leur équipe. Marième Dia et Bernadette NGoyisa ramènent les leurs 5 unités (29-24 ; 13′), mais Tarbes ne lâche rien. Quelques maladresses de part et d’autre du terrain et pourtant le trio (Michelle Plouffe / Aby Gaye / Tima Pouye) enfonce les visiteuses ; 43-30 à la mi-temps.
Au retour des vestiaires, les deux équipes reprennent sur la même cadence. La Roche est déterminée a revenir au score, mais Tarbes reste sérieux et s’appuie sur ses points forts, le quart-temps est relativement équilibré mais les locales mènent 62-44 après 30 minutes de jeu. La Roche lance ses dernières cartouches, inscrit un 15 à 20 sur le dernier quart, mais les coéquipières d’Adja Konthe s’imposent 77 à 64. Le collectif Tarbais se distingue avec 5 joueuses à 10 points ou plus (M.Plouffe / A.Gaye / T.Pouye / A.Bjorklund / A.Konteh) alors que Bernadette NGoyisa termine meilleure marqueuse de la rencontre avec 19 points et 8 rebonds).

Basket Féminin LFB, LF2

Feed NBA 24/24