Nous sommes à trois journées de la fin des phases de poules de cette compétition. Les matchs de ce soir sont capitaux pour les équipes françaises. Selon le résultat de ces dernières journées, ce sera EuroLeague ou EuroCup pour chacun d’entre eux. On revient pour vous sur cette soirée très importante pour la suite. 

ESBVA-LM 59-72 ZVVZ USK Praha 

L’ESBVA, quant à lui, doit gagner son duel contre le ZVVZ USK Praha et espérer une défaite à domicile de Castor Braines contre Sopron pour avoir sa place qualificative pour l’Eurocup. En effet, si Braines gagne, il rejoindra Villeneuve au classement et lui passera devant car il possède l’avantage aux confrontations directes

Ce soir, il fallait donc gagner pour se mettre à l’abri, mais face à Prague, le 4ème du groupe, la tâche n’allait pas être facile pour les nordistes.

Ce sont les visiteuses qui se montrent les plus entreprenantes en début de match (3-7 après 1’30 de jeu). Les Guerrières reviennent une première fois dans la partie (7-7 après 2’30), avant de se laisser distancer (7-16 après 5 minutes de jeu). Mais les joueuses de Villeneuve d’Ascq n’ont pas dit leur dernier mot et reviennent brillamment dans la partie. Un 12-3 passé aux tchèques et voilà les deux équipes de nouveau à égalité : 19-19 après 9 minutes de jeu. Finalement, à la fin du premier quart-temps, c’est bien Prague qui est devant : 19-21. Ces 10 premières minutes ont été intéressantes du côté de Villeneuve d’Ascq et laissaient prévoir de bonnes choses pour la suite de la partie. Et pourtant, l’ESBVA va encaisser un 0-12 en 5 minutes dans le deuxième quart-temps : 19-33. À la mi-temps l’addition est salée pour Villeneuve d’Ascq : 29-42, mais il ne faut pas oublier que Prague est l’une des meilleures équipes d’Europe (demi-finaliste l’an passé). À la pause, Joyce Cousseins-Smith en est déjà à 12 points.

Le 3ème quart-temps commence mal pour les joueuses de Fred Dusard. Un 3-9 et les voilà avec 19 points de retard après 4 minutes en seconde période : 32-51. Mais une nouvelle fois, les Guerrières vont trouver les ressources pour revenir dans la partie. Résultats, à 10 minutes de la fin du match 12 points séparent les deux équipes : 46-58. Villeneuve d’Ascq remonte petit à petit au score en cette fin de match. À 5 minute du terme il n’y a plus que 7 points d’écart : 43-60. Mais au final, la « remontada » s’arrête là pour les Guerrières qui s’inclinent 59-72 face à Prague. Malgré un manque d’adresse (32%), Villeneuve d’Ascq a su tenir tête à Prague qui lui avait la mire bien réglée : 48% de réussite. Joyce Cousseins-Smith termine le match avec 12 points, 2 rebonds et 3 passes. Pour Prague, Marija Rezan a régalé avec ses 20 points (10/13 aux shoots), 15 rebonds et 2 passes. Mais bonne nouvelle pour Villeneuve d’Ascq puisque Braine s’est incliné 61-66 face à Sopron. Le club nordiste reste donc pour le moment accroché à sa 6eme place synonyme de reversement en EuroCup.

BLMA 56- 75 Familia Schio 

Pour espérer sa qualification en EuroCup, le BLMA devait gagner les trois matchs à suivre, et ça commence ce mercredi soir. Difficile mais pas impossible pour les joueuses de Rachid Meziane. 

Ce soir, le BLMA recevait les Italiennes de Schio. Les dernières (1v– 10d) affrontaient les quatrièmes (6v – 6d), les visiteuses étaient donc favorites.

Les deux premiers points seront inscrits par la meneuse Lattoise Romane Bernier, mais les Italiennes transforment deux lancers-francs grâce à Isabelle Yacoubou suite à une faute commise par Fatimatou Sacko. Par la suite, les deux équipes tenteront plus de 10 paniers chacune mais en vain. On restera sur un score surprise de 13-10 en faveur du BLMA.

À la reprise, on retrouvera une Familia Schio plus agressive en attaque : les paniers s’enchaîneront, mais des paniers faciles ratés par les bleues et blanches font prendre l’avantage aux visiteuses, 27-34 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, le BLMA hausse un peu le ton en enchaînant 3 trois points, revenant à 1 unité de son adversaire, mais Schio est bien décidé à garder son avantage. Elles deviennent plus agressives en défense et en attaque, elles récupèrent de bons rebonds, voleront de bons ballons pour arriver à un écart de 18 points à 5’29. Dans les dernières minutes de ce quart temps, Marie Mané essaiera de revenir dans la course au score avec deux 3 trois points, mais sans effet. Les visiteuses domineront le quart-temps pour s’imposer 56-75.

Pour le BLMA, Camille Little a terminé la partie avec 16 points, 7 rebonds et 3 passes. Pour Schio, c’est la française Isabelle Yacoubou qui a régalé avec ses 18 points et 7 rebonds en 18 minutes de jeu.

Dynamo Koursk 94– 61 Tango Bourges Basket

Le Tango Bourges Basket se déplacait ce mercredi à Koursk, leader du groupe A. Les berruyères avec leur cinq victoires d’affilé sont bien placées pour espérer une place dans le Top 4 et ainsi se qualifier pour la suite de la compétition.

Les Tango le savaient : en se déplaçant chez le premier du groupe A les choses n’allaient pas être simples, et cette pensée ne met pas longtemps à se confirmer. Les berruyères sont très rapidement menées de dix unités et marqueront leurs premiers points après trois minutes de jeu (10-2). Les locales ne se laissent pas facilement remonter et comptent jusqu’à 13 points d’avance avant que Bourges prenne son premier temps-mort. (19-6). Ce dernier n’aura pas de grandes conséquences : les coéquipières d’Élodie Godin ont du mal à régler la mire et le jeu russe est très bien léché. À 2″46 du début du deuxième quart-temps, les locales comptent à nouveau 13 points d’avance (26-13) avant de prendre un avantage encore plus conséquent. Le Tango est mené de 20 points avant d’entamer le deuxième quart-temps (36-16).

Dans les dix minutes suivantes, Bourges tente de se remettre dans le match et même si les débuts sont difficiles, emmenées par Marine Johannes, elles y parviendront. Il est cependant bon de noter que dans ce quart-temps, les deux équipes mettront du temps à scorer. Une défense de Bourges un peu plus dure et un rythme un peu moins soutenu du côté de Kursk peuvent être une explication. Mais les Tango semblent aussi, avoir pris la mesure de leur adversaire et coupent leur jeu un peu plus facilement. Au moment de rejoindre les vestiaires, certes elles ont 15 unités de retard mais on les sent enfin totalement dans le match. Les 20 minutes à suivre vont être déterminantes.

De retour des vestiaires, Bourges inscrit le premier panier mais tout porte à croire que la pause à fait du bien aux locales. Même si les Tango ont élevé leur niveau de jeu, il semblerait qu’il en soit de même de l’autre côté. Les russes, qui ont déjà une avance confortable n’ont qu’à contrôler, chose qu’elles font très bien. Même si elles sont beaucoup moins adroites, elles ont pour elles leur première mi-temps quasi parfaite et c’est à Bourges de faire le jeu. Malheureusement, la 3ème reprise est à l’image des deux autres, Kursk semble être un niveau au dessus. Pourtant les Berruyères se battent, à l’image une nouvelle fois de Marine Johannes et Laia Palau qui inscrivent quelques trois points. Olivier Lafargue prend un temps mort à 3″10 du début de la dernière reprise et de suite derrières ses joueuses inscrivent un panier intérieur avant de se retrouver dans la pénalité. L’écart reste de 15 points à l’issue des 30 premières minutes : il en restera 10 à Bourges pour inverser la tendance.

Ce ne sera pas le cas et Koursk grossira rapidement l’écart jusqu’à compter 30 points d’avance à 2″48 de la fin du match. Bourges ne reviendra plus et le match se terminera en faveur de Kursk sur le score de 94 à 61

Du côté des stats : Pour Kursk , Prince termine avec 17 points, 2 rebonds, 6 passes et 5 interceptions

Pour Bourges : Valériane Ayayi termine avec 13 points, 9 rebonds, 5 passes 

Les expats’

Comme à chaque journée d’EuroLeague, nous vous proposons les statistiques de nos Françaises évoluant à l’étranger.

L’ogre russe Koursk d’Helena Ciak recevait le Tango Bourges. Dans une victoire sans appel (retrouvez le résumé plus haut), la pivot tricolore a marqué 10 points, capté 6 rebonds et délivré 2 passes en 30 minutes pour 18 d’évaluation.

Le club turque de Galatasaray recevait Polkowice. La meneuse internationale Olivia Epoupa a grandement participé à la victoire de son équipe en inscrivant 12 points (avec un 3/4 aux tirs à trois points), attrapé 6 rebonds et servi 2 passes décisives en 30 minutes pour 17 d’évaluation.

Le second club turque dans la course, Yakin Dogu, se déplaçait quant à lui à Cracovie. La pivot actuelle de l’équipe de France, Sandrine Gruda a bien participé à la victoire de son équipe en marquant 17 points (avec un remarquable 7/10 à deux points), captant 8 rebonds et en délivrant 3 passes décisives.

Pour Schio, qui se déplaçait à Montpellier (voir résumé plus haut), la française Isabelle Yacoubou a fini meilleure marqueuse du match avec ses 18 points et 7 rebonds en 18 minutes de jeu. La seconde française de l’équipe, Endy Miyem, a fini le match avec 8 points, 6 rebonds et 3 passes en 27 minutes.

Les résultats : 

Groupe A

Castor Braines 61- 66 Sopron 

ESBVA 59- 72 Prague

Koursk 94 – 63 Bourges

Polkowice 77 –  86 Galatasaray

 

Groupe B

UMCC Ekaterinbourg 96– 53  Orenbourg

Cracovie 74-82 Yakin Dogu

BLMA 56 – 75 Familia Schio 

Salamanque 65 – 64 Fenerbahce

 

Classements :

 

Programme de la 13ème journée d’EuroLeague Women :