NBA – Dejounte Murray est-il prêt à prendre les commandes de San Antonio ?

La nouvelle est tombée il y a trois jours : Tony Parker n’est plus le meneur titulaire des Spurs. Une décision prise en commun accord entre lui et son coach Gregg Popovich qui met malgré tout un sacré coup derrière la tête aux fans français notamment. 

Pourtant, cette décision était prévisible puisque Parker arrive à la fin de sa carrière et il est temps de préparer le futur pour la franchise, ce que le Français a très bien compris. Son remplaçant à la mène s’appelle donc Dejounte Murray, le natif de Seattle. S’il n’est évidemment pas encore à la hauteur de TP dans ses grandes heures, il n’en est néanmoins pas le plus éloigné. L’école Spurs l’aide à se perfectionner dans cet exercice compliqué qu’est la mène du jeu. Beaucoup de pression repose sur ses épaules mais c’est en jouant – et donc en faisant des erreurs – que l’on apprend. A 21 ans, Murray se retrouve donc bien aux commandes d’une équipe concurrente aux Playoffs encore cette année, malgré les difficultés rencontrées notamment avec Kawhi Leonard toujours blessé et au centre de rumeurs. Cependant, le sophomore drafté par SA à la 29e position du premier tour a autre chose à penser pour l’instant. C’est par ailleurs Tony Parker lui-même qui a annoncé la nouvelle aux médias, comme un symbole de son passage de relais :

« Pop me l’a dit. Il m’a dit qu’il y pensait le temps venu, et je lui ai juste dis ‘Pas de problème’. » Tony Parker, après la défaite face aux Pacers dimanche soir.

Nous le savons, Popovich est un des meilleurs coachs exerçant actuellement dans la ligue et ce choix n’est pas anodin. Le futur entraîneur de Team USA donne ici sa confiance à un joueur dont il peut sentir le potentiel mais aussi l’aider à atteindre ce potentiel. D’ailleurs, en guise de remerciement sûrement, Dejounte Murray commence son expérience de titulaire avec une belle copie face aux Cavaliers en menant les siens vers la victoire malgré les 30 000 points en carrière de LeBron James. Avec 19 points, 10 rebonds, trois passes et sept interceptions à 8/15 aux tirs, Murray montre là ses capacités à scorer, voir le jeu offensif et défensif et un certain QI basket qui ne demande qu’à se nourrir des prochaines expériences. Malgré ses quatre pertes de balle qui font un peu tâche, Dejounte peut être fier de son premier match en tant que titulaire officiel des Spurs alors que TP sortait du banc pour la première fois depuis 2010.

Vient maintenant l’heure de poser la véritable question : Dejounte Murray est-il capable, épaulé par les vétérans Parker et Manu Ginobili et aussi par le nouveau All-Star LaMarcus Aldridge, de mener les Spurs comme ils doivent être menés, étant donnée en plus l’absence de Kawhi Leonard, le meilleur joueur de l’équipe et leader défensif ?

Jeu collectif, défense solide, attaque maîtrisée, anticipation sont les maîtres mots du jeu de San Antonio et c’est tout cela que doit être capable d’assimiler le petit nouveau. Un des points où ce dernier doit progresser est la capacité à donner le ballon décisif. Sur ses deux premières saisons, Dejounte Murray ne dépasse pas les deux passes de moyenne par match. Cependant, ses statistiques ramenées à 36 minutes donnent un meilleur résultat, digne de celui des deux premières saisons de Tony Parker : Murray, en 36 minutes, serait à 13,4 points, 5,0 passes, 8,3 rebonds et 1,6 interceptions par match. Cela surligne bien son aptitude au rebond grâce à ses 1m96 malgré un physique encore faible (77kg seulement). Des progrès sont encore à faire dans la plupart des catégories, comme par exemple le shoot à 3-pts, arme importante dans la nouvelle NBA, où le meneur ne culmine qu’à 18% avec un très faible quota de tirs pris. Son tir général est cependant plutôt bon avec 42% de réussite et sa capacité à scorer près du cercle l’aide beaucoup. Côté défense, sa grande envergure lui permet de pouvoir bien gêner son vis-à-vis bien qu’il garde encore son côté naïf dû à la jeunesse, mais le travail commence à porter ses fruits pour le sophomore.

Mais Murray le sait, la concurrence sera rude et lui donnera beaucoup de fil à retordre surtout dans la Conférence Ouest où les meneurs stars sont nombreux :

« Être meneur dans cette ligue demande d’être prêt à bouger et de produire un jeu impeccable chaque soir des deux côtés du terrain. Vous devez scorer, vous devez trouver des solutions et faire face à des gars tous les soirs comme Russell Westbrook, Damian Lillard, Chris Paul et on pourrait continuer longtemps. Meneur de jeu est le poste le plus compliqué à jouer en NBA, et c’est le défi que j’accepte de relever. » Dejounte Murray au micro de Bleacher Report.

Le travail est encore long mais Murray est tombé dans une bonne école, qui l’aidera à garder la tête sur les épaules, la confiance nécessaire à son évolution et les armes pour battre les adversaires qu’il a énoncé et bien d’autres encore. San Antonio tient évidemment à rester parmi les leaders de l’Ouest tout en prônant le futur. Malheureusement, Popovich n’est lui non plus pas éternel, il faudra préparer l’après-Pop du mieux possible pour garder le cap et il semblerait que les Spurs comptent notamment sur Dejounte Murray pour continuer à porter fièrement le blason de la ville.

Sources : ESPN, Bleacher Report

NBA 24/24

Toute l'actu NBA