L’américain a fortement élevé son niveau de jeu pour permettre au Zénith Saint-Pétersbourg de rejoindre les quarts de finale.

On connaissait le joueur et sa capacité à faire des cartons certains soirs en coupe d’Europe. Cette fois, l’américain Kyle Kuric (28 ans, 1m93) nous a régalé durant l’ensemble du Top 16. 6 matchs à 22.5 points, 3.5 rebonds, 1.7 passes et 23.7 d’évaluation. Le sniper du Zénith ne rate que très rarement sa cible. Attention voici ces pourcentages aux tirs : 47.1% à 2 points (16/34), 57.1% à 3 points (24/42, oui oui c’est brulant) et 93.9% aux lancers (31/33) !

Ses trois premiers matchs du Top 16 ont fini par 30 d’évaluation minimum (33, 40, 30) et il a marqué au moins 13 points en 6 matchs (30, 28, 31, 13, 20, 13) avec à minima 3 tirs à 3 points marqués. Premier à l’évaluation mais aussi aux points, aux trois points marqués ou aux lancers-francs marqués, Kuric a dominé les débats et son équipe termine avec un bilan de 4 victoires pour 2 défaites.

Victime d’une tumeur au cerveau lors de la saison 2015-2016, l’homme aux 59 matchs d’Eurocup (Gran Canaria et Zénith Saint-Pétersbourg) donne des vertiges à ses adversaires. Une gâchette comme il y en a peu sur le circuit. A force d’envoyer des missiles partout sur l’Eurocup, il n’est pas impossible qu’un club plus huppé (de type Euroleague) se penche sérieusement sur le dossier afin d’en faire un assassin silencieux dans les années à venir.