LFB – Recap’ J14 : Les favoris s’imposent, la bataille pour le maintien bat son plein

La trêve internationale finie depuis seulement quelques jours, le championnat de ligue féminine était de retour dès ce dimanche. 10 jours après la dernière journée, les leaders auront-ils conforté leur place, les nouveaux changements d’effectifs de Lyon auront-ils été payants, avec un nouveau record d’affluence à Gerland à la clé ? Nice et la Roche Vendée auront-ils fait tomber les têtes d’affiches ? Voici le résumé de cette quatorzième journée.

Lyon ASVEL Féminin 59–46 Basket Landes

La 14ème journée, nous offrait ce dimanche soir, un choc entre deux équipes qui jouent les play-offs. Lyon (5ème) recevait Basket Landes (3ème) dans le Palais des sports de Gerland. Ce match est aussi l’occasion pour Géraldine Robert de jouer sous les couleurs Lyonnaises.

Ce match qui s’annonce serré, les deux équipes se neutralisent (7-7 après 3 minutes). Basket Landes réponds du tac-au-tac au panier Lyonnais et vice-versa (13-13 après 7 minutes). Ce sont les landaises qui craque en premier et les joueuses de Valéry Demory en profites : 19-13 à la fin des dix premières minutes.

Dans cette rencontre plutôt fermée, ce sont les « Lionnes » qui trouvent le mieux le chemin du cercle et qui prends l’avantage à la pause : 33-21.

Basket Landes ne se laisse pas abattre et après de nombreux efforts, les joueuses de Cathy Melain passent un 13-2 à l’ASVEL en fin de période et reviennent à trois points seulement : 42-39.

Quatre points de Julie Allemand permettent à Lyon de mener 46-39. Après 5 minutes de jeu, le score n’a pas beaucoup évolué : 47-41. A l’entame du money-time, les lyonnaises font le break (52-43 reste 2 minutes à jouer). L’ASVEL maitrise et remportent cette rencontre 59 à 46.

Côté ASVEL, Julie Allemand (16 points et 5 passes décisives) à tirer son épingle du jeu, côté Basket Landes Miranda Ayim ( 9 points, 8 rebonds, 3 passes décisives) n’a pu faire gagner son équipe.

 

Cavigal Nice Basket 06  – 60- 71 ESBVA-LM

Les niçoises, dernières du championnat et diminuées après le départ de leur coach Jimmy Verove et de leur intérieure Géraldine Robert recevait aujourdhui les nordistes de Villeneuve d’Ascq. Un match Qui s’annonçait compliqué pour les locales .

Les visiteuses prennent les premiers points du match (5-0). Mamignan Touré réduit l’écart derriere l’arc mais Villeneuve score à son tour (3-7). Les locales reviennent prennent l’avantage grâce à Alix Duchet et Kendall Cooper (12-9; 5″15 à jouer). Villeneuve revient à égalité à 4″ de la fin du match en inscrivant à son tour 5 points de fil (14-14; 3″49 à jouer). Il reste 2″38 à jouer et les Niss’Angels n’ont qu’un panier de retard. Elles prennent l’avantage grâce à un 3 points d’Anteshia Brown (19-18; 1″34 à jouer). A la fin des 10 dernières minutes, Nice mène d’une possession (20-18).

Des le début du second Quart temps les les nordistes égalisent Elles défendent bien et obligent les niçoises à aller au bout des 24 secondes de possession sans marquer. Elles prennent 9points d’avance, il reste 7″à jouer (20-29). Une nouvelle fois Mamignan Toure réduit l’écart sur un 3 points suivi d’un 2 points de Coulibally  ramènent les azuriennes à 4 unités Avant un panier intérieur de Villeneuve (28-36; 3″20 à jouer).  À 1″20 du retour des vestiaires les nordistes reprennent 11 points d’avance (29-40). Le score ne bougera plus jusqu’à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, l’ESBVA inflige un 8-0 aux niçoises qui paraissent dépassées. Ceci oblige leur entraîneur à prendre un temps mort (29-48;7″55 à jouer). En sortie de ce dernier, Anteshia Brown marque derriere l’arc et Kendall Cooper l’imite à 2 points (34-48). Une nouvelle fois un 5-0 des nordistes qui comptent désormais 21 points d’avance (34-55; 4″48 à jouer). Au tour de Nice de faire un run de 5 points et de revenir à 16 unités (41-57;1″59 à jouer) alors que l’ESBVA est à 5 fautes collectives. La dernière possession sera pour les niçoises qui, à ce moment de la rencontre, comptent 16 points de retard. Enfin c’est ce que l’on pense car à 8 secondes de la fin du quart temps Villeneuve fait faute et offre deux lancers francs à Morgane Armand. Elle en convertira 1 et sur la dernière possession les coéquipières de Laeticia Kamba ne marqueront pas. (44-61).

Les dix dernières minutes commencent tambours battants. Nice n’est pas au rebond défensif ce qui permet de nouvelles chances à leurs adversaires. Au bout de 20 secondes de jeu première fautes niçoises qui donnent de lancers convertis à Villeneuve (44-63). De nouveau 4 points des visiteuses avant qu’Isabelle Strunc score derriere l’arc pour les niçoises (47-67). À 5″ de la fin du match, les Niss’angels durcissent leur défense, grattent des ballons et reviennent à 13 points (54-67). S’en suit Alors une Partie de ping pong entre les deux équipes et mêmes si les locales auront l’occasion de revenir à 10 points d’écart, les Villeneuvoises trouveront la solution pour maintenir l’écart. Score final 71-60 dans un Match oú les locales auront quand même montré un meilleur visage. 

Côté statistiques : Â nice Anteshia Brown totalise 16 points, 4 rebonds, 2 passes, 3 interceptions 

A Villeneuve : Johanne Gomis 20 points 4 rebonds 3 Passes 3 interceptions 

Saint-Amand Hainaut Basket 64 – 70 Tarbes

 

Tarbes marquera très rapidement le premier panier et sera rejoint après presque deux minutes de jeu par les locales. Aucune des deux équipes n’arrive à se détacher clairement en ce début de rencontre et le premier écart significatif sera fait par Saint Amant qui prendra 5 points d’avance (11-6; 5 minutes à jouer). Tarbes reprendra l’avantage grâce au duo Suarez Urtrero -Michelle Plouffe (11-15; 1 minute 08 à jouer).  Saint- Amand revient à égalité avec deux paniers de Marizi Diem et Garcia Salinero (15-15; 1 minute 37 à jouer). A la fin des dix premières minutes, ce sont finalement les locales qui tireront leur épingle du jeu (21-15).

Dans le second quart-temps, Aby Gaye réduit l’écart avant que Egle Sulcite l’imite (23-17; 9 minutes à jouer). Des erreurs du côté du Hainaut et Tarbes en profite pour refaire son écart (26-23; 5 minutes 56 à jouer). Il faudra attendre un peu plus d’une minute pour voir une nouvelle égalité (28-28; 4 minutes 17 à jouer). Ce second quart-temps est aussi serré que le premier et il est difficile de voir un véritable leader. Au moment de rejoindre les vestiaires les normandes mènent de deux possessions (35-31).

Au 3ème quart-temps, le Hainaut revient le couteau entre les dents et mène rapidement de 10 points – plus gros écart du match – (43-33 7 minutes 43 à jouer). Tarbes grapille des points mais Saint- Amant parvient à maintenir l’écart  (50-40; 5 minutes 19 à jouer). Un vent de révolte souffle du côté de Tarbes ce qui leur permet d’infliger un 11-0 aux locales et de virer en tête avant les dix dernières minutes (52-53).

Il reste dix minutes aux deux équipes pour se départager : si Saint-Amant parvient à égaliser, c’est finalement Tarbes qui, forte de sa remontée dans le quart temps précédent trouvera les solutions pour venir à bout de son adversaire du jour. Score final 64-70.

Côté statistiques : pour le Hainaut, Garcia Salniero tient son rôle de capitaine et inscrit 15 points, 6 rebonds, 1 interception

Pour Tarbes, c’est Michelle Plouffe qui sort meilleure marqueuse en inscrivant 23 points, 11 rebonds, 4 interceptions et termine donc en double double.

 

Basket Lattes Montpellier 81 -68 USO Mondeville

Après cette trêve internationale, l’USOM (10ème) se déplaçait au BLMA (6ème) dans un match qui voyait Kristen Mann jouer son premier match sous le maillot normand.

Dans le premier quart-temps, après un round d’observation de trois minutes (5-6) les « Gazelles » accélèrent et font l’écart grâce à un 13-0 (18-6 après 8 minutes). A la fin de la période, les deux équipes rejoignent leur banc sur le score de 23 à 10.

Le BLMA repart de plus belle, au contraire, les joueuses de Romain Lhermitte ont l’air dépassées (33-15 après 2 minutes). L’USOM arrive à trouver quelques solutions et stabilise l’écart (39-23 après 5 minutes). Montpellier gère bien la fin du quart-temps et garde une avance plutôt intéressante avant d’entamer la deuxième mi-temps : 46-33.

Mondeville revient avec de bonnes intentions et se rapproche du BLMA (48-39 après 3 minutes). Les joueuses de Rachid Méziane réagissent aussitôt et avec un 13-3, s’envolent au score (61-42 après 7 minutes 30). C’est au tour des Normandes de se révolter, pour commencer les dix dernières minutes avec onze points de retard : 64-53.

Montpellier négocie bien le dernier quart, ne sera pas inquiété par l’USOM, et tient sa victoire. Le match s’achève sur le score de 81 à 68.

Côté BLMA, Suzy Batkovic confirme qu’elle est en forme (16 points et 8 rebonds), alors que Mondeville a manqué de rotations (58 points sur 68 sont marqués par le 5 majeur).

La Roche Vendée 48 – 67 Charleville Mézières

La Roche Vendée, en bas de classement, recevait une solide équipe de Charleville. Les Flammes devaient encore faire sans Hhadydia Minte, toujours blessée. La match démarre doucement, il faut attendre plus de deux minutes pour voir le premier panier du match s’inscrire, il est signé Bernadette NGoyisa. Aucune des deux équipes ne parvient réellement à rendre l’ascendant sur son adversaire. Après 5 minutes de jeu, les deux formations sont aux coudes à coudes, le score est peu élevé (8-8 ; 9’). Les partenaires d’Amel Bouderra finissent fort ce quart-temps, elles inscrivent deux panier à 3 point d’affilé, Sarah Chevaugeon (14 points) puis Marie-Eve Paget (9 points,2 rebonds, 2 passes décisives) permettent aux Flammes de prendre 4 points d’avance après 10 minutes de jeu (10-14). La Roche s’éssoufle, la Roche peine à trouver la ligne de mire, et les visiteuses en profitent pour mener 10 à 18 (13’). Bernadette NGoyisa n’a pas dis son dernier mot, toujours omniprésente dans la raquette, elle porte son équipe, et les vendéennes recollent au score (21-24 ; 19’). Bis repetita, Marie-Ève Paget à trois points durant l’ultime reprise stoppe les élans des locales. Charleville rejoint alors les vestiaires avec 5 points d’avance (22-27).
C’est pied au plancher que les Carolo vont démarrer la seconde mi-temps, elles vont prendre très rapidement 10 points d’avance par l’intermédiaire de Valeriya Berezhynska (16 points et 2 rebonds). Les partenaires de Johanna Tayeau sont dans la difficulté, elles n’y arrivent plus, elles déjouent et leur adversaire en profite pour creuser un écart conséquent à l’entame du dernier quart (34-49). Deux nouveaux trois points viennent accentuer l’écart en début de quart-temps, et il est difficile de voir comment la Roche Vendée va pouvoir revenir au score. Les Flammes Carolo maitrisent leur sujet et s’imposent 48 à 67.

Bourges 70 – 55 Nantes Rezé

Leader au classement, Bourges recevait les Déferlantes. Après un match aller largement en faveur des Tango qui s’étaient imposées 45 à 93, nul ne doutait une réaction des Nantaises. Plus en formes physiquement après une trêve au complet pour travailler, les échéances internationales des Berruyères auront-elles quant-à elles laisser des séquelles physiques ? Le début de match va à l’encontre de ces propos, plus en forme les locales démarrent pied au plancher et imposent en une minute un 5 à 0 à son adversaire de l’après-midi. Au cours du quart-temps, elles parviennent même à prendre 9 points d’avance, ce qui oblige Emmanuel Coeurret à prendre un temps-mort pour remobiliser ses troupes. Les Nantaises appuient pour revenir au score, mais les deux équipes font dorénavant jeu égal, et les 5 unités d’écarts sont conservées. Juste avant la fin du quart-temps, les Déferlantes continuent d’accélérer, elles imposent un 7 à 0 qui leur permet de revenir à égalité après 10 minutes de jeu (14-14). Deux paniers sont inscris très rapidement au cours de la seconde reprise, puis c’est le trou noir. Aucunes des deux équipes ne parvient à trouver la ligne de mire, il faudra d’ailleurs attendre 5 minutes de jeu dans cette reprise pour voir le premier panier Nantais de ce quart-temps (20-16). Puis c’est alors le show Marine Johannes qui s’enclenche, elle inscrit deux paniers primés et Nantes se fait distancer. Les Berruyères remportent le quart-temps 21 à 7 et créent le premier écart conséquent de ce match au moment de rejoindre les vestiaires (35-21).
En seconde mi-temps, les visiteuses donnent du fil à retordent aux locales. Plus en rythme, les coéquipières de Nayo Raincock-Ekunwe font déjouer leur adversaire et reviennent petit à petit au score (39-31 ; 25′). Bourges se ressaisie et une nouvelle série est lancée, un 12 à 0 et l’écart est de nouveau bel et bien là (54-33). Durant l’ultime reprise, Nantes titille Bourges, remporte le quart-temps 16 à 22, mais cela ne suffira pas à remporter le match. Défaite des Déferlantes 70 à 55. Coté Berruyère, Élodie Godin termine avec la meilleure évaluation du match, elle inscrit 14 points et capte 4 rebonds, Laia Palau aura délivré 9 passes décisives, du coté Nantes, Maud Medenou se sera démarquée, elle termine en double-double avec 12 points et 10 rebonds.

 

 

 

 

Les dernières actualités